Publicité
19 décembre 2018 - 10:24 | Mis à jour : 10:41

Le début des travaux est toujours prévu pour 2022.

Dossier de l'hôpital : le gouvernement a jusqu'au 20 janvier pour arrêter son choix

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 3
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

En réponse aux nombreuses rumeurs qui circulent en ce moment concernant le site où sera construit le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges, la députée de Soulanges, Marilyne Picard souhaite rassurer la population et persiste à dire que les délais ne sont en rien changés.

En entrevue à Néomédia Vaudreuil-Soulanges, Mme Picard a confirmé que des terrains sont présentement à l'étude, dans Vaudreuil-Soulanges. « Il y a beaucoup d'inquiétudes en ce moment, mais je tiens à rassurer la population de Vaudreuil-Soulanges, que je maintiens nos engagements. Nous tenons à notre hôpital et nous visons toujours 2022, pour le début des travaux. »

À lire également

Pour l'instant, l'équipe de Mme Picard ne peut confirmer si le futur hôpital sera toujours construit à Vaudreuil-Dorion, mais elle affirme qu'il sera bel et bien construit sur le territoire de Vaudreuil-Soulanges.

« Ce qu'il faut comprendre, c'est que les Libéraux auraient été à la même étape que nous. Comme l'a fait, la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann,  les libéraux auraient demandé à la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) de modifier son Plan métropolitain d'aménagement et de développement et la réponse de la CMM aurait probablement été la même que celle que nous avons reçue », souligne Mme Vicky Michaud, attachée politique de Mme Picard.

La CMM est dans ses droits

Comme l'indique la résolution votée le 29 novembre dernier par les membres du comité exécutif de la CMM, toute demande de modification du plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD) doit être motivée selon le troisième alinéa de l’article 153 de la Loi sur l’aménagement.

Or, considérant qu'en 2013 la CMM avait proposé des sites en dehors de la zone agricole qui n’ont pas été retenus, que la même année, un comité de travail gouvernemental n’avait pas retenu le site proposé en raison des nombreuses contraintes liées à la santé publique et au contournement de la circulation lourde; le comité exécutif de la Communauté a adopté le 13 septembre 2018 une résolution avisant les Libéraux de la non-conformité du projet au PMAD, en raison de l’emplacement proposé en zone agricole ; que le projet de construction de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges ne respecte pas les objectifs de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles, n’est pas conforme aux orientations gouvernementales et n’est pas conforme aux orientations, aux objectifs et aux critères du PMAD, la CMM pouvait refuser la demande de la ministre McCann.

« Nous ne pouvons dire quelle aurait été la  réaction des Libéraux face à cette réponse de la CMM, mais nous pouvons vous assurer que de notre côté, nous travaillons à trouver une façon de bâtir l'hôpital le plus rapidement possible », poursuit Mme Michaud.

Des sites non conformes

De son côté, le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon persiste et signe en soulignant que le terrain choisi répond en tout point aux critères et aux exigences de l'ensemble des ministères impliqués dans le dossier.

« Le terrain n'a pas été choisi au hasard par la MRC de Vaudreuil-Soulanges et la Ville de Vaudreuil-Dorion. Il répondait à tous les critères imposés par l'ensemble des ministères impliqués dans le projet », soulignait en entrevue à Néomédia Vaudreuil-Soulanges M. Pilon. De nouveaux terrains devront être proposés et analysés. « J'ai bien hâte de voir les terrains qu'ils vont me proposer. Ils sont bien au courant que je vais défendre le terrain choisi coûte que coûte. »

Soulignons que parmi les terrains initialement proposés, l'un se trouve près de la voie ferrée, un autre est traversé par un pipeline et un troisième n'est plus disponible.

Le gouvernement de François Legault a jusqu'au 20 janvier pour arrêter son choix sur le terrain du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges.

*Texte écrit en collaboration avec Marie-Claude Pilon


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactions
  • Je suis écoeuré que la CMM (vraiment controlé par Montréal) décide tout ce qui se passe a l'extérieur de l'ile (chez nous!), car soyons honête, la CMM est la pour Montréal et non pour l'économie de la province. SON plan d'aménagement (PMAD) doit être suivit pour son bien être! Ce monstre a été crée pour la même raison qu'une ile une ville, la mauvaise gérance de Montréal. L'argument de l'étalement urbain est un mythe par les verts, nous avons la plus petite population par kilometre carré au MONDE! Quelqu'un chiale que c'est un mauvais endroit pour eux, changeons le au détriment d'une autre personne, alors, cette personne va chialer, et finalement rien ne se fait car c'est impossible de rendre tout le monde heureux! Créons un nouveau comité pour étudier la situation, qui coutera encore des sous, qui éventuellement prendra une decision, et qui sera rejeté encore car quelqu'un d'autre va chialer. Legault a le pouvoir de changer les choses, alors, pourquoi ne le fait-il pas? La seul raison que la CAQ fut élue est justement pour que ces changements soient apportés. Bravo au Québec, l'économie n'est pas importante et l'argent tombera du ciel pour payer tout ces beaux fonctionnaires (qui en bout de ligne on le pouvoir) aux salaires assurés! L'UPA parle de la perte des terres agricoles. La montérégie comprend 953,000 hectare de terre agricole. Nous avons dézoné 23,000 hectares depuis 1978 pour le dévelopement. Ceci représente 2.4% en 40 ans. Ceci ne comprend l'ensemble des terres agricoles du Québec dont la majorité sont dans des régions ou il y eu moins de croissance économique. A ce rythme nous n'aurons plus de terre agricole dans la montérégie d'ici environ 1670 ans. Une chance que la CPTAQ, UPA et CMM (plus tout les autres fonctionnaires impliqués) sont ici pour protéger nos terres et leurs emplois. Tout ces délais représente des vies qui seront perdu car l'hopital n'était pas la pour eux, mais la bureaucratie (car ils savent ce qui est bon pour nous) a gagné! Voyons si La CAQ va enlever le pouvoir de ces fonctionnaire et reprendre controle de la province.

    Économie - 2018-12-20 08:47
  • Pourquoi la CMM? Que viennent-ils faire chez nous? Chercher un moyen de nous taxer d’une nouvelle manière, comme ils ont fait en nous imposant des taxes comme sur le train qui ne se rends plus à Rigaud? Encore une manière de s’en mettre plein les poches comme M. Dominique Gauthier l’as fait avec l’ATM? Il y a des mémoires courtes encore une fois....

    Christian Séguin - 2018-12-20 17:24
  • Quelles sont les probabilités que les 23 maires (sans exception) de la MRC de Vaudreuil-Soulanges soient tous non-qualifiés et mal informés pour se prononcer à l’unanimité sur le meilleur endroit où un hôpital devrait être construit dans « leur » MRC.... qui le sait mieux que ces 23 maires ?

    Dominique - 2018-12-23 19:26