Publicité
19 juillet 2018 - 10:13 | Mis à jour : 11:16

Dossier de l'hôpital : un avis d'expropriation est autorisé

Par Jessica Brisson, Journaliste

Un avis d'expropriation a été autorisé afin que le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSS) devienne officiellement propriétaire de l'ensemble du site nécessaire à la construction de l'Hôpital de Vaudreuil-Soulanges. Un décret en ce sens vient d'être adopté et confirme, une fois de plus, la concrétisation de l'hôpital.

C'est accompagné du préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de la Municipalité de Rivière-Beaudette, M. Patrick Bousez, du maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon que le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, la députée de Soulanges, ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie et ministre responsable de la région de la Montérégie, madame Lucie Charlebois, ainsi que la députée de Vaudreuil et whip adjointe du gouvernement, madame Marie-Claude Nichols, ont annoncé la nouvelle, le mercredi 18 juillet. 

Quatre propriétaires sont concernés par l'expropriation. Ils ont tous été avisés que le ministère de la Santé et des Services sociaux avait le mandat d'agir avec diligence pour acquérir ces terrains, et que même si un avis d'expropriation leur était signifié rapidement, les discussions en lien avec leur indemnité se poursuivent et qu'une entente à l'amiable avec les propriétaires à ce sujet est toujours possible et souhaitée.

« Nous souhaitons toujours des ententes à l'amiable avec les propriétaires. Cependant, nous avons pris les moyens pour que le site choisi, puisqu'il est le seul à offrir l'espace nécessaire pour la construction de cet hôpital d'envergure et son accessibilité, devienne une propriété du CISSS de la Montérégie‑Ouest. Ainsi, l'hôpital pourra y être construit. Dans ce dossier, nous agissons avec beaucoup de transparence, de façon ordonnée, et toujours dans le meilleur intérêt de la population », a souligné le ministre Barrette.

Remettre les pendules à l'heure

Le ministre Barrette a profité de la tribune qui lui était offerte pour faire le point sur certains propos énoncés sur les réseaux sociaux. « Dans la dernière semaine de juin, le gouvernement a adopté un décret qui permettra d'utiliser le terrain choisi pour des fins autres que l'agriculture.  Jamais il n'a été question de dézonage. »

Ainsi, seulement 25 hectares de l'ensemble du terrain sélectionné sont touchés par ce décret. Tout ce qui se trouve à l'extérieur de ces 25 hectares est et restera des terres agricoles. 

Invité à prendre la parole, le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon, a tenu à préciser que sur le terrain en question, plus rien ne pousse depuis déjà quelques années. « Nous sommes loin des plus belles terres agricoles », souligne-t-il.

Ajoutons que le ministre de la Santé et des Services sociaux s'engage également à compenser, auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal, la perte occasionnée au territoire agricole par le projet du futur hôpital.

« Le site qui a été choisi correspond aux besoins de ce projet phare pour la population de Vaudreuil-Soulanges. Ainsi, nous nous assurons d'être en mesure de répondre adéquatement aux réalités nécessaires pour la construction d'un hôpital de 404 lits. L'Hôpital Vaudreuil-Soulanges, à terme, répondra à la forte densification urbaine qui touche notre région et offrira aux citoyens des soins de santé à la fine pointe de la technologie. Je le réitère, c'est une excellente nouvelle et c'est ensemble que nous allons construire notre hôpital », de dire Lucie Charlebois, députée de Soulanges. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.