Publicité
20 juillet 2018 - 10:57 | Mis à jour : 11:17

Dossier de l'hôpital « Jamais il n'a été question de dézonage. »

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Le ministre de la Santé et des Services sociaux Gatéan Barrette était de passage dans Vaudreuil-Soulanges plus tôt cette semaine afin d'annoncer qu'un avis d'expropriation avait été autorisé dans le dossier du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges. 

« Nous souhaitons toujours des ententes à l'amiable avec les propriétaires. Cependant, nous avons pris les moyens pour que le site choisi, puisqu'il est le seul à offrir l'espace nécessaire pour la construction de cet hôpital d'envergure et son accessibilité, devienne une propriété du CISSS de la Montérégie‑Ouest. Ainsi, l'hôpital pourra y être construit. Dans ce dossier, nous agissons avec beaucoup de transparence, de façon ordonnée, et toujours dans le meilleur intérêt de la population », a souligné le ministre Barrette.

Le ministre Barrette a profité de la tribune qui lui était offerte pour faire le point sur certains propos énoncés sur les réseaux sociaux. « Dans la dernière semaine de juin, le gouvernement a adopté un décret qui permettra d'utiliser le terrain choisi pour des fins autres que l'agriculture.  Jamais il n'a été question de dézonage. »

Ainsi, seulement 25 hectares de l'ensemble du terrain sélectionné sont touchés par ce décret. Tout ce qui se trouve à l'extérieur de ces 25 hectares est et restera des terres agricoles. 

Invité à prendre la parole, le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon, a tenu à préciser que sur le terrain en question, plus rien ne pousse depuis déjà quelques années. « Nous sommes loin des plus belles terres agricoles », a-t-il souligné.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Écoeurer d'entendre chialer a chaque fois que l'on prend 1 pouce de terre 'agricole' pour faire avancer notre économie et nos droits. Je le répete depuis longtemps qu'il y a plein de terre agricole non utilisé, en friche, dans un pays le moins peuplé au monde. Mais, le moment qu'une personne chiale, tout arrête!

    Économie - 2018-07-21 07:59