Publicité
15 décembre 2018 - 06:00 | Mis à jour : 10:00

« Il y a des gens qui ont pris des décisions sur papier, sans connaître la région, le milieu. C'est aberrant. » - Guy Pilon.

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 4

C'est avec beaucoup de colère et de déception que le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon, s'est entretenu avec Néomédia Vaudreuil-Soulanges, suite à l'annonce faite par le gouvernement du Québec, dans le dossier du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges.

À lire également

Le futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges comptera plus de 400 lits;
Dossier de l'hôpital : un avis d'expropriation est autorisé;
Dossier de l'hôpital « Je pense que les gens de Vaudreuil-Soulanges ont le droit qu'on s'occupe de façon efficace de leur donner des services. »;
Dossier de l'hôpital « Jamais il n'a été question de dézonage. »

C'est par le biais d'une tierce personne que le maire de Vaudreuil-Dorion a été mis au courant de la situation. « Le gouvernement avait oublié de nous aviser », s'indigne le maire de Vaudreuil-Dorion, M. Guy Pilon.

« Il y a des gens qui ont pris des décisions sur papier, sans connaître la région, le milieu. C'est aberrant. »

En effet, le vendredi 14 décembre, le gouvernement du Québec a annoncé que le site choisi pour la construction du futur hôpital est à revoir. Le 29 novembre dernier, la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) a adopté une résolution voulant que le gouvernement intervienne dans le dossier et qu'il considère un site à l'extérieur de la zone agricole afin de respecter le Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD).

Dans une lettre datant du 31 octobre 2018,  la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Danielle McCann, a demandé à la Communauté de modifier son Plan métropolitain d’aménagement et de  développement afin de permettre la construction de l'Hôpital de Vaudreuil-Soulanges en zone agricole. 

Or, le troisième alinéa de l’article 153 de la Loi sur l’aménagement prévoit qu’une demande de modification du plan métropolitain d’aménagement et de développement doit être motivée et indiquer les modifications qui doivent être apportées pour assurer la conformité de l’intervention projetée comme l’exige ce même alinéa. En d'autres mots, si la demande formulée n'est pas jugée conforme aux exigences de la CMM, cette dernière peut se voir refuser la demande. 

« Pourtant, quand il s'agit d'un projet à but lucratif comme le REM, la CMM est prête à modifier le PMAD », poursuit M. Pilon.

Jérôme Normand, président de la commission d'aménagement de la CMM, rappelle que le site actuel se trouve en zone agricole ce qui va à l'encontre des principes du développement durable. Le terrain est également à l'extérieur du périmètre d'urbanisation métropolitain du PMAD , dont l'un des objectifs est de contrer l'étalement urbain.

« Il y a des gens qui ont pris des décisions sur papier, sans connaître la région, le milieu. C'est aberrant », s'indigne M. Pilon. « Je suis extrêmement fâché et déçu. Parce que le nouveau gouvernement n'a pas la force mentale qu'avaient les libéraux, il préfère reculer. Les gens en place n'ont aucune connaissance du dossier»

Des trentaines de possibilités étudiées

En 2010, près d'une trentaine de sites ont été analysés et celui choisi correspondait aux critères nécessaires pour l'implantation d'un tel projet.

« Le terrain n'a pas été choisi au hasard par la MRC de Vaudreuil-Soulanges et la Ville de Vaudreuil-Dorion. Il répondait à tous les critères imposés par l'ensemble des ministères impliqués dans le projet », poursuit M. Pilon.

De nouveaux terrains devront être proposés et analysés. « J'ai bien hâte de voir les terrains qu'ils vont me proposer. Ils sont bien au courant que je vais défendre le terrain choisi coûte que coûte. »

De nombreuses démarches avaient été entreprises par la Ville de Vaudreuil-Dorion,  notamment au niveau de l'expropriation. « J'ai mis un frein au processus. À quoi bon continuer si l'hôpital n'est pas pour être construit là où il était prévu? »

« Je sais que c'est un gros coup à absorber, mais pour l'instant, on va respirer et surtout espérer », conclut M. Pilon.

Il va sans dire que c'est avec beaucoup de colère et de déception que la nouvelle a été reçue, tant par les citoyens de Vaudreuil-Soulanges que par les dirigeants de la MRC. Rappelons que M.Legault avait promis le début des travaux pour 2022.  

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

4 réactions
  • Très contente que ce site soit refusé s'il ne respecte pas le PMAD, plan qui a été entériné par tous les acteurs du milieu.
    Il faut éviter l'étalement urbain, construire un hôpital près des quartiers où vivent les citoyens afin de pouvoir s'y rendre facilement, de rendre visite à nos proches et de se rendre à nos rendez vous.
    En plein champ, ce n'est pas approprié.
    En taxi, de Pincourt au CLSC, rue de la Gare, j'ai payé 41$. Combien devra-t-on payer pour se rendre à l'hôpital prévu?

    Suzanne N. - 2018-12-16 07:21
  • C'est très choquant que les gens qui paient les impôts et les taxes soient aussi ceux qui ont un seul droit de vote au 4 ans avec toujours le même résultat, le gouvernement nouvellement élu défait ce qui a été fait par le précédent. A toujours recommencer les mêmes dossiers comment allons-nous évoluer? Des gens non éduqués et malades, c'est le meilleur moyen de conserver le contrôle. Quand les gouvernements vont-ils cessés de jeter systématiquement le bébé avec l'eau du bain? Les élus travaillent pour nous, nous représentent?

    lyne - 2018-12-16 07:26
  • Je suis écoeuré que la CMM (vraiment controlé par Montréal) décide tout ce qui se passe a l'extérieur de l'ile, car soyons honête, la CMM est la pour Montréal et non pour l'économie de la province. SON plan d'aménagement (PMAD) doit être suivit pour son bien être! Ce monstre a été crée pour la même raison qu'une ile une ville, la mauvaise gérance de Montréal. L'argument de l'étalement urbain est un mythe par les verts, nous avons la plus petite population par kilometre carré au MONDE! Quelqu'un chiale que c'est un mauvais endroit pour eux, changeons le au détriment d'une autre personne, alors, cette personne va chialer, et finalement rien ne se fait car c'est impossible de rendre tout le monde heureux! Crée un nouveau comité pour étudier la situation, qui coutera encore des sous, qui éventuellement prendra une decision, et qui sera rejeté encore car quelqu'un d'autre va chialer. Legault a le pouvoir de changer les choses, alors, pourquoi ne le fait-il pas? La seul raison que la CAQ fut élue est justement pour que ces changements soient apportés. Bravo au Québec, l'économie n'est pas importante et l'argent tombera du ciel pour payer tout ces beaux fonctionnaires (qui en bout de ligne on le pouvoir) aux salaires assurés!

    Économie - 2018-12-17 11:45
  • Ces délais incéssant met la vie des citoyens en danger. Pourquoi? Pour des raisons politique? Le libéraux (Montréal) veulent mettre des batons dans les roues du CAQ? La ville de Montréal veut tout controller?
    Des gens vont mourir pour quelque arpents de terre agricole.
    Félicitation au CMM et au gouvernement provincial!

    Économie - 2018-12-17 16:19