Publicité

22 novembre 2019 - 06:00 | Mis à jour : 07:38

La Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot explique sa décision de non-renouvellement en soulignant des divergences dans la vision des villes concernant l'évolution des services à être rendus sur le territoire

NDIP ne compte pas renouveler son entente avec la Ville de L'Île-Perrot

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C'est lors de la dernière séance du conseil municipal, que la Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot a annoncé son intention de ne pas renouveler l'entente relative à la sécurité incendie avec la Ville de L'Île-Perrot.

« En faisant cette annonce bien avant l’échéance prévue à l’entente, nous souhaitons démontrer clairement le sérieux de la démarche de NDIP et notre détermination à assurer à tous les résidents de Notre-Dame, une couverture optimale en matière de sécurité incendie et d’intervention des premiers répondants », souligne la mairesse, Danie Deschênes.

Il est toutefois important de préciser que l'entente entre les deux villes demeure valide jusqu'en 2021 et que les citoyens de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot sont toujours couverts en matière de sécurité incendie. 

Signée le 6 septembre 2016 et valide pour une durée de 5 ans, l'entente actuelle viendra a échéance en septembre 2021. La Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot explique sa décision de non-renouvellement en soulignant des divergences dans la vision des villes concernant l'évolution des services à être rendus sur le territoire.

La mairesse de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot se dit ouverte aux discussions avec les villes avoisinantes afin de mettre en place un service commun. « Nous insistons sur le fait que notre intention n’est pas de créer un service incendie indépendant à NDIP. Comme nous le disons depuis longtemps, nous souhaitons collaborer avec nos voisins à la mise en place d’un service commun avec un ou plusieurs partenaires pour mieux répondre aux besoins de tous. Cette collaboration pourrait prendre la forme d’un service partagé, d’une régie ou de contrats de service entre les municipalités  », conclut la mairesse. 

Rappelons que la Ville a également arrêté son choix sur le terrain à l'intersection des boulevards Don Quichotte et Saint-Joseph pour construire sa future caserne.

À lire également 
Caserne incendie à NDIP: le terrain est choisi
« Nous serons toujours ouverts à la discussion pour trouver les meilleures solutions...»- Pierre Séguin, maire de la Ville de L'Île-Perrot;
La fusion en échange d'une caserne
Un expert recommande une caserne à Notre-Dame-de-L'Île-Perrot

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.