Publicité

21 novembre 2019 - 13:02 | Mis à jour : 13:40

La construction de la caserne devrait débuter en 2020 pour finalement être opérationnelle en 2021

Caserne incendie à NDIP: le terrain est choisi

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

« La future caserne à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot sera sur le terrain en face du Carrefour Notre-Dame, à l’intersection des boulevards Don-Quichotte et Saint-Joseph. » Voilà ce qu'a annoncé la mairesse, Danie Dechênes, lors de la dernière séance du conseil qui s'est tenue un peu plus tôt en novembre. 

Rappelons qu'en avril dernier, l'expert mandaté par la Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Gordon Routley, avait confirmé la nécessité d'implanter une caserne sur le territoire afin d'assurer la protection de l'ensemble des citoyens.  Aux termes de son analyse, M. Routley avait identifié trois emplacements potentiels pour la construction d'une caserne. 

« Parmi les trois sites étudiés, ce terrain [NDLR à l'angle des boulevards Don Quichotte et Saint-Joseph] permettrait une couverture optimale de sécurité incendie de notre territoire, en réduisant considérablement les temps d’intervention dans les secteurs plus éloignés de la caserne actuelle. Ce site est également intéressant parce que la Ville en est déjà propriétaire, ce qui évite tout délai et coût d’acquisition et limite les enjeux administratifs », souligne la mairesse, Danie Deschênes. 

« Le terrain retenu ne nécessitera aucun changement de zonage puisqu'en vertu du nouveau schéma d’aménagement de la MRC qui entrera en vigueur en mai 2020, les usages publics, comme une caserne, seront permis en zone agricole sous réserve d’une autorisation de la Commission de Protection du Territoire Agricole (CPTAQ) et s’ils respectent plusieurs conditions notamment, être un lot en friche et inutilisé à des fins agricoles », ajoute Éric Leclerc, responsable des communications à la Ville de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot. 

Dès l'entrée en vigueur du nouveau schéma d'aménagement de la MRC, soit en mai 2020, la Ville déposera une demande d'autorisation à la CPTAQ. « Nous avons bon espoir d'obtenir l'aval de la CPTAQ puisqu'une demande similaire avait été acceptée sur le même lot pour un projet qui n'a toutefois pas vu le jour », conclut M. Leclerc.

La construction de la caserne devrait débuter en 2020 et sera opérationnelle en 2021. 

À lire également 

« Nous serons toujours ouverts à la discussion pour trouver les meilleures solutions...»- Pierre Séguin, maire de la Ville de L'Île-Perrot;

La fusion en échange d'une caserne

Un expert recommande une caserne à Notre-Dame-de-L'Île-Perrot

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.