Publicité

18 juin 2021 - 12:00

Sortir de l’ordinaire

Rétrospective des reportages de la série Dans les coulisses …

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Au cours des derniers mois, huit reportages portant sur des personnes uniques dans la région, en s'immisçant dans les coulisses de leur métier et de leur passion, ont été présentés. D’un observateur de requins à une tatoueuse en passant par une usine de traitement des eaux, voici les moments marquants de cette série. 

Être laitier en 2021 

Tout a débuté avec un premier article sur les laitiers, une profession que certains avaient crue disparue. Néomédia s’est entretenu avec Jonathan Lavergne, laitier depuis une dizaine d’années dans la région. Âgé de 29 ans, ce dernier a repris les rênes de l’entreprise familiale. 

M. Lavergne a entre autres abordé la réalité de pratiquer ce métier qui a d’ailleurs évolué depuis les années 50. Il y dépeint une profession humaine qui a encore sa place dans la société d’aujourd’hui, notamment avec la pandémie. 

Dans les coulisses … du métier de laitier

Les défis du pouvoir municipal

Guy Pilon est aux commandes de la Ville de Vaudreuil-Dorion depuis maintenant 16 ans. Une expérience à la mairie sur laquelle Néomédia s’est penché.

Après les conseils municipaux, les rencontres, les séances des différents comités auxquels il siège et les autres dossiers sur lesquels il travaille, M. Pilon est aux premières loges, et ce depuis de nombreuses années. 

Il revient sur ses plus grands défis à la mairie et tente de démystifier le rôle du municipal, c’est-à-dire un pouvoir de proximité, mais qui s’avère parfois bloqué ou ralenti par diverses instances. 

Dans les coulisses … avec le maire de Vaudreuil-Dorion

Un besoin vital

Avec les défis que pose la sécheresse que connaît actuellement la région, l’impact se fait directement sentir à l’usine de traitement des eaux, un lieu plus qu’essentiel au fonctionnement de la société moderne. 

Christian Gendron est directeur de l’usine de Vaudreuil-Dorion depuis maintenant 12 ans. Avec les inondations des dernières années, des vagues de sécheresses et l’augmentation fulgurante de la consommation d’eau, M. Gendron et son équipe s’assurent que les citoyens ont toujours accès à de l’eau potable.

Un procédé complexe, nécessitant une technologie de pointe, et ce en harmonie avec l’environnement. 

Dans les coulisses … d’une usine de traitement des eaux

Une aventure vinicole haute en émotions 

Les vins québécois sont encore méconnus pour plusieurs. La région de Vaudreuil-Soulanges a toutefois la chance de compter plusieurs vignobles sur son territoire, dont Le Bourg à Les Cèdres. 

La « belle folie » que décrit Nancy Raymond, vigneronne avec son conjoint Benoît Pilon, a débuté en 2012. Le couple s’est lancé pratiquement du jour au lendemain dans l’inconnu, ce qui a considérablement ajouté un facteur de stress, d’autant plus que les résultats n’apparaissent que des années plus tard. 

Cela aura néanmoins été un beau risque puisque le vignoble connaît depuis un succès et s’avère porteur, à travers ses produits, de l’histoire de Vaudreuil-Soulanges, un aspect sur lequel s’est surtout concentrée Mme Raymond.

Dans les coulisses … d’un vignoble

Le dessin dans la peau 

Avec plus de 1000 tatouages à son actif, la jeune tatoueuse de 25 ans, Tasmin, du salon Expressions à Vaudreuil-Dorion, a toujours aimé dessiner. Elle craignait toutefois se lancer dans ce métier, parfois intimidant, et d’y laisser sa passion. 

Après une formation au Nouveau-Brunswick, cette dernière est revenue dans son patelin. Elle explique que les femmes font de plus en plus leur place dans cette profession et que la perception des tatouages a énormément changé dans les dernières années.  

Tasmin a appris et affectionne le caractère humain du métier en aidant les gens à se sentir mieux dans leur peau ou en tatouant quelque chose d’extrêmement significatif pour une personne. 

Dans les coulisses...d'une tatoueuse

Côtoyer la mort 

Alexandre Larin, âgé de 28 ans, poursuit la longue lignée de thanatologues présente dans sa famille. Le salon funéraire J.A. Larin et fils a maintenant plus d’une centaine d’années. 

Même s’il a été gardé à l’écart de l’entreprise familiale au départ, il s’est vite rendu compte qu’il se passionnait pour ce métier. M. Larin apprécie beaucoup le côté humain et trouve cela extrêmement valorisant, que ce soit en rencontrant les familles en deuil ou en prenant soin des dépouilles avant leur dernier repos. 

Il y décrit une profession pleine d’empathie et souvent imprévisible. M. Larin en profite d’ailleurs pour déboulonner certains mythes entourant la thanatologie.

Dans les coulisses du métier de thanatologue avec Alexandre Larin, 28 ans 

L’Église branchée 

Le nombre de personnes pratiquantes diminue constamment depuis des années au Québec, un défi que tente de surmonter le père Claude de la paroisse Saint-Michel à Vaudreuil-Dorion.

Ce dernier, d’origine malgache, a été confronté à cette réalité à son arrivée au Québec. En collaboration avec la chaîne communautaire CSUR la télé, la paroisse diffuse les messes en ligne et le père Claude fait également des Lives Facebook afin de rejoindre les fidèles.

Néomédia est allé à sa rencontre la journée de Pâques qui était cette année le théâtre de nouveaux assouplissements dans les lieux de culte. 

Dans les coulisses… de la prêtrise

L’amour des requins 

Thomas Leszkiewicz tire sa passion des requins depuis son enfance. Originaire de Pincourt, il fait des études en biologie et réalise quelques expéditions avant d’arriver dans une entreprise d’équipement de plongée, où il y crée l’organisme Sherwood marine scuba conservation afin d’aider la recherche. 

À travers les années, Thomas fraye son chemin et finit par rencontrer Jeffrey Gallant, une sommité dans le milieu, avec lequel il dirige maintenant l’Observatoire des requins du Saint-Laurent. 

Thomas explique qu’il y a encore beaucoup à apprendre au Québec. Sept espèces sont présentes dans le Saint-Laurent, dont le requin du Groenland, pouvant vivre jusqu’à 500 ans. 

Dans les coulisses d’un passionné de requins

Un merci spécial au photographe Stéphane Brunet pour avoir illustré la plupart des reportages de la série Dans les coulisses de...

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.