Publicité

30 novembre 2021 - 18:00

Un rêve qui se concrétise

Une joueuse de soccer de Pincourt gagne une bourse d’études pour aller jouer à New York

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Gabrielle Côté a littéralement sauté de joie quand elle a appris qu’elle partirait jouer au soccer pour la Stony Brook University à Long Island, située à environ une heure de route de l’île de Manhattan à New York. Pour elle, c’est le début d’un rêve qui se concrétise. 

« J’étais avec mon père quand je l’ai su. Il me soutient beaucoup là-dedans. On s’est regardé avec des étoiles dans les yeux. On est vraiment content de ce qui s’en vient », raconte Gabrielle. 

Après plusieurs semaines de pourparlers avec des universités américaines, et avoir reçu deux invitations pour une bourse d’études, son choix s’est finalement arrêté sur New York. « Je sais que le rêve de tout le monde, c’est d’aller en Floride, mais j’ai réalisé qu’avec les températures chaudes, pour une fille du Québec, ce n’est pas super pour le cardio. New York, ça ressemble plus à mon environnement », explique-t-elle.

La météo n’aura toutefois pas été le seul point qui aura fait pencher la balance. Sa bourse lui paye une partie de son éducation en psychologie, son logement et même sa nourriture. C’est ainsi une occasion en or d’aller jouer dans une ligue féminine professionnelle. « Ça m’ouvre d’autres portes par la suite aussi », ajoute-t-elle.

Gabrielle ne cache pas ses intentions de se rendre un jour aux Jeux olympiques pour représenter le Canada. « Ça serait mon but ultime », admet la jeune joueuse de 19 ans. 

Il n’en demeure pas moins que partir vivre à New York est pour le moment un important saut dans le vide pour elle. « Mais je trouve ça excitant de tout repartir ailleurs. »

L’attaquante de pointe originaire de Pincourt part pour New York en juillet 2022. Même si Gabrielle a pu faire la connaissance d’autres joueuses admises dans l’équipe par visioconférence, elle va malgré tout manquer les Cheetahs du collège Vanier à Montréal, avec qui elle jouait depuis maintenant trois ans. 

C’est néanmoins sur le sentiment du devoir accompli et sous le signe de la fierté que s’est terminée son aventure. Son équipe a remporté le 13 novembre dernier la victoire du championnat canadien collégial de la division 1 féminine, qui se déroulait à Toronto. « C’était la première fois qu’on pouvait se qualifier et on l’a gagné », affirme-t-elle.

Gabrielle Côté n’a pas un parcours habituel et reste surprise de voir comment se trace son chemin. « J’ai toujours joué pour le plaisir, même rendu à 15 ans, où les athlètes commencent à se développer et jouer triple A, j’ai continué à jouer dans le double A », indique-t-elle. 

La manière dont elle voit les choses la mènera probablement très loin. Gabrielle Côté, c’est un nom à retenir dans le monde du soccer au cours des prochaines années. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.