Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Journée internationale des droits des femmes

Cinq femmes inspirantes d'ici à (re)découvrir!

durée 12h00
11 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes qui se tenait ce vendredi 8 mars, Néomédia a décidé de mettre en lumière des membres de la gent féminine qui se démarquent au quotidien. Que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, ces femmes méritent d’être propulsées sous les projecteurs à l’aube de cette journée importante. 

C'est via une série d'articles prenant la forme de portraits que les lecteurs intéressés ont pu découvrir le parcours d'Arianne Lajoie, d'Isabelle Parson, de Marie-Belle Ouellet, de Sarah Champagne et de Josiane Farand. À leurs façons, elles savent inspirer de par leurs actions et leur parcours parfois atypique. 

Voici un rappel des textes publiés la semaine dernière: 

Arianne Lajoie: passionnée du domaine de la construction et du travail manuel

Au quotidien, Arianne Lajoie travaille depuis 2018 chez Peinture Tremblay inc., une entreprise de Salaberry-de-Valleyfield qui se spécialise dans la peinture industrielle, la peinture commerciale, la peinture extérieure et intérieure, la teinture et le vernis d’escalier et de marches, la réparation de joints et de gypse et la teinture de terrasses et de patios.

Bien que le monde de construction est souvent plus associé aux hommes, Arianne s’y sent à sa place. « J’adore mon travail. Je rencontre plusieurs personnes différentes et j’ai une belle liberté. Mes tâches sont variées. Par exemple, je peux faire des joints, préparer des murs pour la finition, faire de la peinture extérieure ou intérieure, résidentiel, commercial ou dans des entreprises privées. J’ai une facilité de communiquer avec les autres et j’aime me surpasser et le travail bien fait. J’aime apprendre de nouvelles techniques. Je suis curieuse, super perfectionniste et mon emploi m’apporte une grande satisfaction et valorisation», lance-t-elle d’entrée de jeu.

Isabelle Parson: s'accomplir au quotidien grâce à l'art visuel et la photographie

Née à Pointe-Fortune, Isabelle Parson, artiste visuelle et photographe bien connue dans Vaudreuil-Soulanges, a eu la piqûre pour l'art et le dessin à l'âge de 13 ans alors que l’artiste Rita Iriarte l'y a initiée. 

« J'ai aussi commencé la photographie à la même époque pour me divertir et découvrir autrement mon patelin natal qui m’offrait une variété de milieux à photographier », raconte d'entrée de jeu l'artiste aujourd'hui âgée dans la trentaine qui possède encore de solides liens avec la localité de Vaudreuil-Soulanges où elle réside toujours.

Marie-Belle Ouellet : revendicatrice et poète de naissance

Ce que l'on ressent et voit en premier chez la poète Marie-Belle Ouellet, c'est son calme intérieur, son regard qui écoute et sa passion pour la vie en général. Elle est belle du dedans et du dehors. Elle a accompli tellement dans une vie, pas si avancée, que l'on ne sait trop par où commencer. Une chose est certaine, elle l'a confirmé à Néomédia en entrevue : « J'ai toujours été revendicatrice; et je n'arrêterai jamais d'écrire », assure-t-elle avec conviction. 

Marie-Belle Ouellet est originaire de Matane en Gaspésie, elle y retourne d'ailleurs régulièrement. Ses parents n'étaient pas très âgés quand ils sont décédés : son père d'un cancer fulgurant et sa maman d'une lente agonie avec de l'emphysème sévère. «ils étaient de gros fumeurs », confie Marie-Belle.

L'étoile rose de Sarah Champagne

Impliquée depuis maintenant 20 ans dans la Grande Vadrouille, Sarah Champagne s'est taillée, un pas à la fois, une place de choix, dans le monde la course à pied. De son propre aveu, Sarah l'admet, la course et elle ce n'est pas une histoire d'amour.

« Mon père (NDLR: Jean-Pierre Champagne, instigateur de la course, La Grande Vadrouille) a bien essayé de me faire faire de la course, mais clairement, ce n'est pas un sport pour moi. Je me suis plutôt tournée vers le patinage artistique », indique la femme de 37 ans originaire de Vaudreuil-Dorion.

Faire oeuvre utile, le projet de vie de Josiane Farand

Photographe, globe-trotter et femme impliquée, Josiane Farand est, depuis sa tendre enfance guidée par le désir de faire oeuvre utile. Au fil de ses voyages, Josiane sait exposer la beauté des peuples des contrées lointaines à travers sa lentille. 

« Depuis que je suis toute petite, j'ai toujours été attirée par ce qui se passe ailleurs. Cette passion me vient de ma grande tante qui me donnait, chaque Noël, des magazines National Geographic. Je passais mon année à les regarder, à lire les articles et admirer les photos. Mes sujets de recherches à l'école venaient tous de ce que je trouvais dans le magazine. D'ailleurs, petite, je le disais déjà que je voulais faire quelque chose du genre. Ma tante Viviane doit être contente de me voir aujourd'hui », confiait-elle en riant.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Les vols de véhicules sont en baisse de 17 % au Canada, selon un nouveau rapport

Les vols de véhicules ont diminué de 17 % au cours des six premiers mois de 2024 par rapport à la même période l'an dernier, selon les données compilées par une organisation de lutte contre le crime financée par les compagnies d'assurance. Selon Équité Association, cette réduction peut être attribuée à plusieurs facteurs, dont la meilleure ...

durée Hier 6h00

La CDC lance le programme « Tremplin vers le communautaire »

La Corporation de développement communautaire Vaudreuil-Soulanges (CDC-VS) et ses partenaires recherchent activement des personnes issues de l’immigration désireuses de contribuer au secteur communautaire en y trouvant un emploi à long terme. Le programme rémunéré de stage et formation « Tremplin vers le communautaire » est une initiative qui ...

16 juillet 2024

Achat de Sandy Beach : L'acceptabilité sociale sera primordiale

La Ville de Hudson évalue la possibilité d'acquérir l'entièreté du site de Sandy Beach. C'est du moins ce qui a été discuté lors d'une séance extraordinaire du conseil municipal qui s'est tenue ce lundi 15 juillet et au cours de laquelle, deux firmes ont été mandatées pour étudier la question. « L'intérêt des deux résolutions de ce soir est de ...