Publicité
22 mars 2020 - 14:39 | Mis à jour : 16:20

Une résidente de Saint-Zotique lance un cri du coeur

COVID-19: « Je veux rentrer à la maison et reprendre ma vie. » - Patricia Costa

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 2
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Coincée au Pérou depuis près d’un mois, une résidente de Saint-Zotique lance un cri du coeur au gouvernement du Canada. « Je veux rentrer à la maison et reprendre ma vie. »

Originaire du Pérou, Patricia Costa, s’est rendue sur sa terre natale au début du mois de mars avec sa fille et sa mère; bien avant que la COVID-19 affecte les frontières et les avions. « J’ai vécu 10 jours de rêve et maintenant c’est le cauchemar », souligne en entrevue à Néomédia via vidéoconférence, Mme Costa. 

Arrivée au Canada il y a maintenant plus de 20 ans, Patricia Costa s’est bâti une vie à Saint-Zotique. « Je me suis mariée au Québec, mes filles et ma petite fille y sont nées, ma vie est au Québec », de dire celle qui travaille en tant qu’éducatrice dans un CPE de Vaudreuil-Soulanges.

Être dans l’incertitude totale

L’évolution rapide de la situation, au Pérou, mais aussi à travers le monde, a amené le président du pays, Martin Vizcarra, à annoncer la fermeture de la frontière et des aéroports. « Les autorités nous disent de regarder au niveau de l’ambassade Canada, mais les bureaux sont fermés jusqu’au 23 mars alors, nous n’avons pas de réponses », poursuit la résidente de Saint-Zotique.  

Actuellement, les autorités péruviennes ont établi un couvre-feu interdisant ainsi la circulation de 20h à 5h le lendemain. Les piétons peuvent transiter de 5 h 01 à 19 h 59 seulement pour acheter de la nourriture ou des médicaments. « Les policiers sont dans les rues pour intervenir auprès des gens qui ne respectent pas les consignes », de dire Mme Costa. « Je comprends que c’est pour notre bien et notre sécurité, mais là, tout ce que je veux, c’est rentrer chez moi. »

De l’aide qui tarde à venir

En point de presse, ce dimanche 22 mars, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a laissé savoir que d’ici quelques jours son gouvernement serait en mesure d’annoncer le rapatriement des Canadiens coincés au Pérou et ailleurs dans le monde. 

Toutefois, le ministre de la Défence du Pérou, M.  Walter Martos, a annoncé, dans la nuit du 20 au 21 mars, qu’à partir d’aujourd’hui, le 22 mars, la frontière et les aéroports du pays seront définitivement fermés en raison de l’état d’urgence national.

« Demain est le dernier jour où des facilités sont accordées aux étrangers pour partir et aux compatriotes pour rentrer. Le président a ordonné que tous les aéroports et toutes les frontières soient fermés à compter de dimanche pour prendre une mesure beaucoup plus stricte. Il avait été assoupli en raison des problèmes que nos compatriotes avaient à l'étranger et les principaux compatriotes qui avaient des problèmes dans d'autres pays sont rapatriés. Dimanche, tous les aéroports sont fermés et les mesures d'immobilisation au niveau national sont extrêmes »,a- il déclaré, dans un quotidien péruvien.

« Je suis québécoise et j’aimerais savoir ce qui va nous arriver. Je veux savoir quand nous allons pouvoir retourner chez nous », conclut en larme, Mme Costa.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • ❤❤⚘ Familia ses IMPORTANT m.trudeau . ! ! donc par ramenée NOS CITOYENS QUÉBÉCOIS !! Notre famille

    Emilie MAltais - 2020-03-23 13:42
  • Je ne comprend pas qu elle n a pas pu sortir du Pérou. Nous avons rapatrié tout le monde qui a demandé avant le 20 mars. Si elle dit qui sont parti au début de mars, le retour devrait avoir lieu avant le 20 mars.

    Isabella Perez - 2020-03-24 15:58