Publicité
15 novembre 2019 - 09:29 | Mis à jour : 19 novembre 2019 - 21:19

Le projet S.M.A.T.E.permettra à la Ville de mieux connaître les utilisateurs des sentiers et par conséquent, guidera les décisions futures concernant les installations

La technologie s'installe dans les Sentiers de L'escapade à Rigaud

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

C'est dans le but d'être en mesure de dresser un portrait plus juste des utilisateurs des Sentiers de L'escapde, que la Ville de Rigaud et Miroar ont mis en place le projet S.M.A.T.E.3. Lancé le 13 novembre, le projet permettra à la Ville de mieux connaître les utilisateurs des sentiers et par conséquent, guidera les décisions futures concernant les installations.

« Depuis une dizaine d'années, nous avons des patrouilleurs qui sillonnent, quatre jours par semaine, près de 25 km de sentier et qui récoltent des données. Comme vous le savez, il y a plusieurs points d'accès aux sentiers et il est impossible pour nos équipes d'intercepter tous les utilisateurs. À la Ville, nous nous sommes questionnés à savoir comment nous pourrions obtenir des données plus précises, plus justes. C'est là que l'équipe de Sébastien Roy et de Miroar nous a approchés avec leur idée », explique Véronique Cunche, directrice des loisirs à la Ville de Rigaud. 

Ainsi, deux types de bornes ont été installés. « Les bornes, selon leurs spécificités, nous permettront de savoir quelles activités les gens pratiquent dans les sentiers et combien de personnes utilisent lesdits sentiers. En ce qui concerne le type d'activité, nous en avons déterminé quatre, soit la marche, la raquette, le ski de fond et l'Équitation. Évidemment tout cela est modulable. Nous pouvons remplacer des activités ou en ajouter sans problème », explique Sébastien Roy, ING, et fondateur de Miroar. Les données récoltées par les bornes seront par la suite analysées par la Ville. « Cela nous permettra d'avoir une meilleure idée des types d'activités pratiqués sur la montagne, mais également de savoir combien de personnes viennent dans nos sentiers », poursuit Mme Cunche. 

L'implication des jeunes de la région

Pour mener à terme ce projet d'une valeur approximative de 31 000$, des jeunes du Carrefour Jeunesse-Emploi de Vaudreuil-Soulanges ont été mis à contribution. « Il était important, pour nous, d'inclure les jeunes.  Le projet, à la base, en est un social, bien plus que technologique. Une dizaine de jeunes se sont impliqués, tout au long de l'année dernière. Ça nous a permide les initier aux nouvelles technologies. Plusieurs d'entre eux n'avaient jamais manipulé d'outils de leur vie. Ils ont beaucoup appris et grandi à travers ce projet. Il faut dire aussi que ça a eu un impact vraiment important, tant sur nous que sur les participants », poursuit M. Roy. 

De la formation sur les nouvelles technologies, à l'installation des bornes en passant par leur fabrication, les participants ont eu la chance de travailler sur pratiquement tous les aspects du projet.

« Les jeunes qui ont participé au projet S.M.A.T.E.3 ont été sélectionnés dans le cadre de notre projet de Volontariat, donc ils sont venus sur une base volontaire. Ils ont appris beaucoup de choses sur eux-mêmes, mais aussi sur les nouvelles technologies, sur la région et sur l'importance de l'implication dans sa communauté », ajoute Ève Bélec, directrice générale du CJE-VS.

Mme Bélec invite d'ailleurs les entreprises et les organisations de la région qui souhaitent mettre en place des projets à se tourner vers le CJE-VS. « Je voudrais remercier Sébastient Roy d'être venu nous voir au Carrefour pour nous présenter son projet. Pourquoi? Parce que c'est quelque chose que j'aimerais que tout le monde ait le réflexe de faire. Si vous avez un projet, venez nous voir au Carrefour. Nous avons plus de 1 300 jeunes qui passent les portes du Carrefour, annuellement, pour venir se découvrir. Ce n'est pas négligeable. Quand nous avons des projets comme le S.M.A.T.E.qui viennent à nous, nous trouvons cela formidable»

Les bornes qui composent le projet S.M.A.T.E.3 sont désormais réparties sur les quelque 25 kilomètres des Sentiers de L'escapade sur la montagne de Rigaud. Les utilisateurs sont invités à en faire la découverte dès maintenant. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.