Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2018 - 12:56 | Mis à jour : 13:07

Hausse des signalements à la DPJ dans Vaudreuil-Soulanges

Par Jessica Brisson, Journaliste

Dans le cadre de son 15e bilan annuel, la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) du Québec a dévoilé ses dernières statistiques. La direction de l'organisme a également profité de l'occasion pour rendre hommage à ses intervenants. 

« En Montérégie, ils sont 1 200 intervenants psychosociaux et éducateurs qui sont présents auprès des jeunes et de leur famille et accompagnent ceux qui en prennent soin. Ils sont des collaborateurs précieux qui me permettent de remplir au quotidien mes obligations en matière de protection, de délinquance et d’adoption », mentionne Josée Morneau, directrice de la protection de la jeunesse et directrice provinciale de la Montérégie.

Toujours plus de signalement année après année

Le rapport émis par la DPJ permet de constater une hausse du nombre de signalements de 5,3% dans l'ensemble de la province, mais également de 7% seulement qu'en Montérégie. Plus près de nous, c'est une hausse de 3 % qui est enregistrée pour Vaudreuil-Soulanges par rapport à l'an passé.

Un total de 986 signalements ont été faits en 2017-2018 versus 948 en 2016-2017. De ces 986, 586 n'ont pas été retenus versus 400 qui l'ont été.

Ce que le rapport permet aussi de constater c'est qu'en grande majorité, les signalements logés à la DPJ sont en lien avec de la violence physique (112). 92 signalements ont été faits en lien avec un mauvais traitement psychologique, 83 pour négligence et 12 pour abus sexuel.

On constate également que 32% des signalements traités proviennent des employés des différents organismes, 24 % du milieu policier, 20 % du milieu scolaire et 16 % du milieu familial.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.