Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Élections provinciales 2022

Marie-Claude Nichols fera de nouveau campagne dans Vaudreuil

durée 16h17
22 juin 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

L’actuelle députée provinciale de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols briguera un troisième mandat lors de la prochaine élection générale prévue le 3 octobre prochain.

L’annonce a été faite ce lundi alors que l’Association libérale de Vaudreuil avait convié ses membres, des militants et les représentants des organismes communautaires à l’investiture de la députée sortante. Près d’une quarantaine de personnes ont assisté à l’événement qui se tenait à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot. Les députées et amies de Mme Nichols, Francine Charbonneau et Lise Thériault étaient présentes pour soutenir leur collègue de l’Assemblée nationale.

Le député fédéral de Vaudreuil-Soulanges, Peter Schiefke ainsi que quelques représentants des villes de Pincourt, Terrasse-Vaudreuil et Notre-Dame-de-l’Île-Perrot prenaient aussi place dans l’assistance.

« Si j’ai choisi de faire mon investiture ici, à Notre-Dame-de-l’Île-Perrot, c’est parce qu’il n’y a nulle part ailleurs où je me sens si bien, où je me sens chez moi. Tout le stress tombe, dès que j’arrive à Notre-Dame », a lancé d’entrée de jeu Marie-Claude Nichols.

La candidate officielle a profité de l’occasion pour faire un bref retour sur les quatre dernières années durant lesquelles elle a occupé le poste de porte-parole de l’opposition officielle en matière d’Habitation et d’Affaires municipales.

« Ceux qui penses que l’opposition ne sert à rien, ils ont tort. J’ai beaucoup appris dans les quatre dernières années. Dans l’opposition, on apprend beaucoup plus qu’au gouvernement, parce qu’entre autres, nous avons une moins grande équipe autour de nous. Il nous faut nous lever, nous débrouiller, poser des questions. On apprend et on évolue beaucoup plus rapidement avec les notions politiques. Et le plus important, on arrive à faire de bons coups dans l’opposition ».

La langue, un enjeu de taille

Évidemment, Marie-Claude Nichols ne pouvait pas passer sous silence la question de la langue française. Rappelons que l’adoption récente de la loi 96 visant à réformer la Charte de la langue française a fait couler beaucoup d’encre et a soulevé plusieurs questionnements au sein de la population du comté de Vaudreuil.

En pensant notamment aux jeunes étudiants qui se verront, dès septembre prochain, l’interdiction de poursuivre leur éducation au niveau supérieur, en anglais, la députée soulignait : « Je trouve que nos enfants qui ont la chance d’évoluer en français et en anglais sont très privilégiés. Cela dit, le français est important. Le français doit demeurer la langue officielle du Québec, mais rien n’empêche de pouvoir parler trois ou quatre langues. Je crois que c’est ça le Québec de demain. Le parti libéral est un parti qui unit, mais qui sait aussi reconnaître les différences. Ce n’est pas un parti qui cherche à diviser, mais plutôt un parti qui souhaite rassembler pour qu’ensemble on puisse trouver des solutions. C’est un parti qui veut aller de l’avant. Un Québec inclusif. Moi, c’est ça que je veux ».

Elle ajoute: « Le parti libéral a 154 ans d’histoire. Ça n’a pas toujours été facile, mais nous sommes un parti qui a toujours su s’ajuster. Nous sommes un parti uni, un parti inclusif. Nous sommes la seule formation politique fédéraliste, le seul parti qui souhaite continuer de faire partie du Canada. Le Canada est une richesse. »

L’importance d’un débat

Face au refus de la Coalition avenir Québec (CAQ) de tenir un débat comme le veut la tradition, Marie-Claude Nichols s’est dite fort inquiète. « La CAQ règne dans les sondages et ne semble pas vouloir faire de débat. C’est plutôt inquiétant. Il va avoir des candidats et on aimerait savoir leur position sur les enjeux du comté de Vaudreuil », ajoute Mme Nichols.

Concernant lesdits enjeux, la députée a tenu à souligner la construction du nouveau pont de l’Île-aux-Tourtes qui rappelons-le, a été repoussée à 2024, lors de l’arrivée de la CAQ au gouvernement. « Les travaux devaient débuter en 2021, mais la CAQ a décidé de refaire le tracé en éliminant les voies réservées au transport collectif et en recommençant au complet le processus pour le BAPE. C’est quand même assez perturbant que l’on ne tienne pas compte de l’explosion démographique ni des notions environnementales ».

La députée sortante se réjouit toutefois du projet de l’hôpital qui se poursuit selon l’échéancier prévu. Parmi les autres enjeux soulevés par Mme Nichols, soulignons les infrastructures sportives, et culturelles, et l’autoroute 20. « Ça va nous prendre la collaboration de l’ensemble de nos élus municipaux pour aller de l’avant ».

Les citoyens d’abord

Finalement, Marie-Claude Nichols a tenu à rappeler que les citoyens sont et seront toujours au coeur de ses priorités. « Ce qui guide notre ligne de pensée, c’est le bien-être de nos citoyens. Quand je les rencontre et qu’ils me disent qu’ils sont bien dans le comté de Vaudreuil, ça me fait toujours chaud au coeur. Vous savez, on fait de la politique parce qu’il y a quelque chose de gratifiant derrière tout cela. On aide nos citoyens, c’est enrichissant et tellement valorisant. Elle est là notre paie, dans les changements que nous apportons dans la vie de nos citoyens et leur reconnaissance. C’est pour l’ensemble de ces raisons que je vais être là en 2022 », conclut-elle.

À lire également

Québec Solidaire dévoile sa candidate dans Soulanges

Catherine St-Amour sera la candidate du Parti libéral dans Soulanges

Une enseignante de la région aspire à un siège à l'Assemblée nationale

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Gaspillage d'énergie: Fitzgibbon veut que les Québécois modèrent leur consommation

Les Québécois ont pris l'habitude de consommer l'électricité sans compter. Mais cette belle insouciance envers le gaspillage de l'énergie sera bientôt révolue, si on se fie au gouvernement Legault, déterminé à inverser la tendance. Le ministre de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, annonce l'ère de la «sobriété» en matière de consommation ...

1 décembre 2022

Les députés du PQ n'ont pu entrer au Salon bleu aujourd'hui

Les trois députés du Parti québécois (PQ) n'ont pas pu entrer au Salon bleu jeudi matin, à l'Assemblée nationale. La sergente d'armes de l'Assemblée nationale leur a bloqué l'accès parce qu'ils n'avaient pas prêté serment au roi Charles III. Entre-temps, la nouvelle présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, faisait une mise au point ...

1 décembre 2022

Le Québec veut une immigration 100 % francophone ou francotrope

Le Québec voudra sélectionner à l'avenir une immigration 100 % francophone ou francotrope, a précisé mercredi la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Les francotropes peuvent avoir comme langue maternelle l'arabe, le vietnamien, le laotien, le créole, le catalan, le portugais, le roumain, l'espagnol ou le swahili. Selon la ...