Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 novembre 2018 - 09:40 | Mis à jour : 10:10

Les MRC du Québec exigent l'intervention du gouvernement

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Lors de l’Assemblée des MRC organisée par la Fédération québécoise des municipalités (FQM), les préfètes et préfets de toutes les régions du Québec ont adopté une proposition d’urgence exigeant que le gouvernement du Québec intervienne immédiatement pour régler les problèmes de couverture de services de santé en région.

« La position de la FQM est claire, il faut que ça bouge », souligne M. Patrick Bousez, préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et maire de la Municipalité de Rivière-Beaudette. « Nous sommes l'un des seuls bassins de population avec une population de plus de 150 000 personnes, sans hôpital. »

L'urgence d'agir dans le dossier du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges a une fois de plus été prouvée la semaine dernière alors qu'on apprenait que l'Hôpital du Suroît avait l'un des pires temps d'attente au Québec. 

Au moment de mettre en ligne, le mercredi 21 novembre, le taux d'occupation du centre hospitalier avait atteint 186%. Plus de civières étaient occupées dont 15 depuis plus de 24 heures et 4 depuis 48 heures. 

Assurer la survie des régions

« L’accès à des services de base est une condition essentielle pour assurer l’occupation du territoire et la vitalité des communautés. C’est maintenant rendu aussi une question de sécurité des personnes. Le gouvernement Legault doit intervenir de manière urgente pour organiser, maintenir et garantir l’accès aux services spécialisés essentiels dans l’ensemble des MRC qui forment le Québec des régions. Il faut diminuer le temps de déplacements supplémentaire que la réforme a imposé aux patients habitants loin des grandes agglomérations urbaines », a déclaré le président de la FQM, M. Jacques Demers.

En effet, la réforme de la santé initiée par le précédent gouvernement a concentré les services de proximité dans les grandes agglomérations urbaines, abandonnant les chefs-lieux des MRC. Cette réforme a généré de graves pénuries de médecins spécialistes et même de médecins omnipraticiens dans plusieurs MRC. 

« Lorsque l’on ferme un service de santé dans un de nos hôpitaux en région, c’est un territoire qu’on fragilise. Si nous voulons que les familles demeurent et s’installent dans nos régions, que des entreprises décident de s’y implanter, il faut offrir des services de santé de qualité dans chacune des MRC, sur tout le territoire québécois », a ajouté M. Demers.

« La balle est maintenant dans le camp du gouvernement. C'est certain qu'il faut donner la chance au coureur, nous avons un nouveau gouvernement, de nouveaux dirigeants, mais n'empêche qu'il faut être vigilant », conclut, M. Bousez. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Espérons que le CAQ prendra mieux soins de nous que les libéraux et ses multitudes de promesses vides pour notre région. Développements, pole logistique, autoroutes, etc...

    Économie - 2018-11-21 15:04