Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un projet collaboratif qui prendra place au centre hospitalier de Salaberry-de-Valleyfield

La faune et la flore pour agrémenter l'unité pédiatrique de l'Hôpital du Suroît

Chargement du vidéo
durée 12h00
21 octobre 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

5 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le Centre hospitalier du Suroît mise sur l'art pour égayer les murs de son unité pédiatrique située au troisième étage de l'hôpital. Pour ce faire, l'instance de santé s'est associée avec la Fondation de l'Hôpital du Suroît et les artistes peintres Madeleine Turgeon de Vaudreuil-Soulanges et Claude Thivierge de Beauharnois-Salaberry pour créer le projet Nature hospitalière ». 

C'est hier, le jeudi 20 octobre dernier que la Fondation de l’Hôpital du Suroît a procédé au dévoilement officiel de ce projet et des neuf oeuvres circulaires qui le compose. Avant d’être accrochées à l’étage pédiatrique de l’Hôpital du Suroît, les toiles sont exposées à la bibliothèque Armand-Frappier située au Cégep de Valleyfield, jusqu’au 8 novembre pour les curieux qui souhaitent les découvrir.

Inspirée par l’interconnexion inhérente entre la flore et la faune, les artistes proposent un corpus d’œuvres collaboratives pour mettre de la vie à l’unité pédiatrique de l’Hôpital du Suroît, une première pour le CISSS de la Montérégie-Ouest.

Cette initiative vise à vitaliser le milieu de soins en contribuant par l’art au rétablissement des patients et à l’engagement des professionnels de la santé envers leur lieu de travail.

Un projet unique de création 

Avec la pandémie de COVID-19, les milieux hospitaliers sont devenus plus hermétiques. C’est en partant de cette prémisse que les artistes Madeleine Turgeon et Claude Thivierge ont voulu développer un projet unique de création d’œuvres permettant de vitaliser l’étage de soins pédiatriques à l’Hôpital du Suroît. « Le projet Nature hospitalière s’est inscrit dans la continuité de notre démarche artistique par l’amalgame de différents médiums. Notre volonté est qu’un patient puisse découvrir au détour d’un corridor une série d’œuvres apaisantes, permettant d’offrir un milieu de soin plus humain. La vue des œuvres animalière proposées, empreintes d’une flore indigène ne remplacera pas la nature en vrai mais à défaut de cette dernière, les petits patients et les adultes hospitalisés pourront retrouver un certain réconfort et le plaisir de découvrir la biodiversité », a relaté Madeleine Turgeon, artiste lors du vernissage. 

Un regroupement de partenaires

En collaboration avec la Fondation de l’Hôpital du Suroît, qui a agit à titre d’organisme pivot entre les artistes et le CISSS de la Montérégie-Ouest, le projet Nature Hospitalière a débuté à l’automne 2021. « Le CISSS de la Montérégie- Ouest nous a interpellé il y a un an afin de revitaliser l’étage de pédiatrie de l’Hôpital du Suroît. Madeleine Turgeon et Claude Thivierge sont des amis de la Fondation de l’Hôpital du Suroît et nous sommes honorés de pouvoir présenter leur travail réalisé en collaboration avec Edith Cantin et Marie-Josée Berthiaume. Nature Hospitalière est un projet unique qui vise à reconnecter l’Hôpital du Suroît avec sa communauté et nous sommes très fiers de pouvoir y contribuer », a ajouté Michèle Cyr-Lemieux, directrice générale de la Fondation de l’Hôpital du Suroît.

Le projet Nature Hospitalière dévoilé jeudi dernier est financé grâce à une entente intervenue entre le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH) et les Municipalités régionales de comté (MRC) de Beauharnois-Salaberry, du Haut-Saint-Laurent, du Roussillon, des Jardins-de-Napierville et de Vaudreuil-Soulanges.

Pour chaque dollar investi par les MRC, le MAMH investi l’équivalent fait par les MRC et CALQ apparie le total des deux investissements. C’est de façon que le projet Nature hospitalière a été financé (la MRC qui finance est attribué selon le lieu de résidence de l’artiste). 

L’ensemble des projets sont donc financé de cette façon. Dans le cas de Nature hospitalière, le 20 000$ est réparti entre le CALQ, le MAMAH et la MRC de Vaudreuil-Soulanges. Une enveloppe supplémentaire a également été offerte par la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

« Nous sommes heureux de voir la communauté se réunir autour de la vitalisation de l’Hôpital du Suroît. Ce projet contribuera au mieux-être du patient et à l’humanisation du milieu de soins », a mentionné  Miguel Lemieux, maire de Salaberry- de-Valleyfield et préfet de la MRC Beauharnois-Salaberry.

La biodiversité comme remède

Le corpus est composé de 9 œuvres circulaires de 36 po (91 x 91 cm) dépeignant la faune en alternance avec la flore de la biodiversité régionale. La flore dont Madeleine Turgeon sait si bien dépeindre côtoie la faune privilégiée de l’artiste peintre animalier Claude Thivierge dans un duo qui permet de combiner leurs forces vives. Le duo d’artistes a fait également appel à deux artisanes collaboratrices soit Édith Cantin (artisane du plexiglas) de Salaberry-de- Valleyfield et Marie-Josée Berthiaume (artisane du verre).

« On constate que bien des enfants sont attirés par de la faune et de flore. Passer du temps dans la nature stimule la créativité, le sens critique et la capacité à résoudre des problèmes. Toutefois, l’enfant hospitalisé est contraint à un étage ne permettant pas ses expériences. C’est pourquoi le projet Nature hospitalière a été pensé pour redonner confiance et espoir non seulement aux enfants, mais également à tous ceux circulant sur l’étage» , a souligné Claude Thivierge, artiste.

Une démarche impliquant la communauté

Le projet Nature hospitalière se voulant un projet rassembleur à dimension humaine, Madeleine Turgeon et Claude Thivierge ont proposé que des parties des œuvres soient réalisées en médiation culturelle dans la communauté.

C’est ainsi que des familles, incluant les enfants bénéficiaires du projet VIGILANCE, ont pu participer à une séance de médiation dans les locaux de la Fondation de l’Hôpital du Suroît. Dans un deuxième temps, les employé(e)s de l’Hôpital du Suroît ont pu également mettre la main à la pâte afin de finaliser les œuvres, juste avant le vernissage.

« Il était important pour nous de participer activement à ce projet afin de mobiliser nos professionnels de la santé et de soutien. Nature Hospitalière viendra grandement égayer notre lieu de travail et contribue à la modernisation de l’Hôpital du Suroît »,a terminé Dominique Pilon, directeur des activités hospitalières à l’Hôpital du Suroît.

Toute la population est conviée à venir admirer les œuvres qui, sans être thérapeutiques, confirment que l’art peut être un déterminant pour la santé d'une communauté.

BV: Sur la première photo, on retrouve des représentants des instances impliquées dans le projet, soit la Fondation de l'Hôpital du Suroît, le Conseil des arts et de la culture de Vaudreuil-Soulanges, le CISSSMO et les artistes liés au projet Madeleine Turgeon, Claude Thivierge et Edith Cantin. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 13h30

Le Pavillon des bénévoles des Cèdres se transformera en marché de Noël

La Municipalité des Cèdres annonce la tenue de son marché de Noël qui met en lumière plusieurs artisans locaux et régionaux. Afin de répondre à la demande, le marché de Noël 2022 se déroulera sur deux jours, soit les 3 et 4 décembre prochains entre 10h et 16h, au Pavillon des bénévoles. Plus de 40 artisans offriront leurs produits de grande ...

26 novembre 2022

Quoi faire cette fin de semaine dans Vaudreuil-Soulanges

Il y a comme un fil rouge ce week-end. Un fil rouge avec une barbe blanche et une avalanche de marchés !  Ci-dessous, quelques suggestions pour cette fin de semaine :  Samedi 26 et dimanche 27 novembre Marché des fêtes Etsy Vaudreuil-Soulanges En collaboration avec SDL Animation, le Marché de Noël Etsy Vaudreuil-Soulanges aura lieu le 26 ...

25 novembre 2022

Le Cycle Polymère: une deuxième oeuvre est dévoilée à Pointe-des-Cascades

Une deuxième œuvre de la série Le Cycle Polymère, réalisée par l’artiste Philippe Corriveau, s’érige désormais au parc nature de Pointe-des-Cascades. L’inauguration a été faite ce jeudi en présence de plusieurs intervenants, dont le maire de Pointe-des-Cascades, Peter Zytynsky, Isabelle Poirier, directrice générale adjointe et de Martin Champagne, ...