Publicité

8 septembre 2020 - 09:57 | Mis à jour : 10:09

La COVID-19 fait mal aux entrepreneurs

La crise sanitaire aura eu raison du café Au croissant 21 de Rigaud

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 2

Établi depuis seulement 22 mois dans les anciens locaux de la Caisse Desjardins de Rigaud sur la rue St-Pierre, le café, Au croissant 21, annonce sa fermeture définitive. 

« Notre entreprise toujours considérée en démarrage n’a pu être admissible à l’aide financière provenant du CUEC [Compte d’urgence des entreprises canadiennes] et offerte par le gouvernement fédéral. Par conséquent, nous ne pouvons surmonter la crise actuelle de la Covid-19 », explique le propriétaire de l’établissement, Bertin Savard.

Malgré un support des propriétaires du local pour alléger les dépenses de loyer et une longue analyse de toutes les possibilités existantes d’une réouverture du petit café indépendant, Bertin Savard et son fils Jasmin, en sont venus à la conclusion que la fermeture était la meilleure décision.

« Dans notre situation, de mettre fin à notre magnifique projet dès maintenant afin de diminuer notre perte financière est définitivement la décision la plus responsable. Notre petite entreprise est pour nous une grande réussite », ajoute M. Savard.

« Cela aura été une aventure entrepreneuriale extraordinaire, mais surtout une expérience familiale et humaine hors du commun. Nous avons pu recevoir des élèves en stage qui vivent avec différents handicaps afin de leur faire vivre une expérience de travail extraordinaire », poursuit l’entrepreneur.

Le projet piloté par Bertin Savard aura également fait naître le café/bistro Chez Cheval, du côté de Mont-Saint-Hilaire, où les propriétaires, Patricia Paquin et Louis-François Marcotte, embauchent du personnel autiste pour les assister. « Allez les voir et encouragez-les en pensant à nous lorsque vous siroterez un bon café. Nous vivrons un peu à travers eux », ajoute M. Savard.

L’appui d’une communauté

Dès le lancement du projet en 2018, M. Savard a pu compter sur l’appui de la communauté Vaudreuil-Soulangeoise. « Nous aimerions dire un merci tout spécial à DEV (Développement Vaudreuil-Soulanges) pour leur soutien tout au long du processus d’élaboration jusqu’à la réalisation de notre entreprise, et plus spécialement, un merci à notre conseillère Noémie Roy. Elle a toujours été là pour nous supporter. Merci à nos amis, à nos familles et aux bénévoles pour qui nous partageons ce succès éphémère. Merci à nos députés, à la ville de Rigaud et à nos propriétaires pour leur appui et encouragement de tous les instants », souligne-t-il.

« Un merci tout spécial à notre clientèle de partout, mais surtout celle de Rigaud qui a su qu’une entreprise locale viable commence par ses propres citoyens. Nous voulons remercier nos employés qui ont su mettre tout leur amour à cette entreprise. Merci à Anaïs Sabourin notre Barista exemplaire assistée de son chien Mira, qui a su être une ambassadrice hors pair. Nous te souhaitons tout le succès dans tes futurs projets », ajoute Bertin Savard.

La COVID-19 fait mal aux entrepreneurs

La situation canadienne et mondiale est toujours incertaine à cause de plusieurs facteurs. Par conséquent, les restaurants, les bars et les cafés vivent une période extrêmement difficile sans précédent.

Toujours à l’affût des derniers sondages réalisés par la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante FCEI, ce sont 158 000 PME qui ne pourront survivre à cette crise et près de 18 000 au Québec. « Nous faisons malheureusement partie de cette triste statistique », conclut Bertin Savard.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Grand merci pour votre sourire et votre dévouement !

    Claire D Seguin - 2020-09-08 13:46
  • Désolée de cette décision de fermer le Croissant 21.... C'était super bon, c'était un petit coin tranquille et très humain....Meilleure chance à toi Bertin et ton fils ...

    Francine Brasseur - 2020-09-08 20:09