Publicité

31 août 2020 - 14:20 | Mis à jour : 14:28

Leurs produits figurent sur la carte des vins de grands restaurants

Vignoble de Pomone: le projet fou d'un couple de Coteau-du-Lac

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 1

Voir la galerie de photos

Le soleil et les sourires étaient bien présents au 144 chemin de la Rivière Delisle Sud à Coteau-du-Lac, le vendredi 28 août dernier. C’est que la Coteaulacoise d’adoption, Sylvie Bissonnette et son conjoint Sylvain réalisaient leur rêve le plus fou: produire des vins dans leur propre vignoble. 

L’événement de ce vendredi servait un peu d’ouverture officielle pour le Vignoble de Pomone qui cumule déjà dix ans d’existence. « La partie vignoble existe depuis une décennie, car les premiers raisins ont été plantés en 2009. Le volet production de vin a démarré en 2015, mais nous avons seulement ouvert notre boutique en juillet 2019. C’était très émouvant pour nous de vivre ce moment entouré de nos partenaires, nos amis, nos fournisseurs et de dignitaires. Ç’a été une belle occasion de leur faire découvrir notre entreprise, mais aussi nos produits », raconte Sylvie qui a toujours eu pour rêve de retraite d’avoir son propre vignoble.

D’ici là, elle peut tout de même vivre ce rêve aux côtés de son conjoint Sylvain, tout en travaillant dans deux autres entreprises.

Un grand joueur dans le milieu vinicole 

En seulement cinq ans de production de vins, le couple a réussi à se tailler une place de choix dans les cartes des vins des plus grands restaurants de Montréal, dont entre autres, celui du très chic Ritz Carlton. 

Dans son inventaire, le Vignoble de Pomone compte plusieurs vins: des rouges, des rosés, des blancs, un vin orange et un vin passerillé. Mais pourquoi le couple a voulu se lancer en affaires dans cette industrie au Québec, là où le climat peut être difficile pour un producteur de vin? 

« Pour le plaisir du vin, mais aussi de la nature. Mon conjoint et moi, on possède deux expertises différentes, mais complémentaires. Lui est agriculteur depuis 45 ans, il a donc cet amour de la terre. Il y a sept ou huit ans, il vendait des raisons à d’autres vignerons. Moi, j’ai beaucoup voyagé en France et en Europe. D’ailleurs, quand j’ai rencontré mon conjoint, je magasinais pour acheter mon propre vignoble », raconte-t-elle. 

Après avoir compris les complexités de cette production, elle décide de s’acheter une culture d’asperge. Le jour où elle va signer le contrat de vente, elle rencontre Sylvain et ensemble ils décident de démarrer leur propre vignoble. « Finalement, ça a marché entre nous, autant personnellement que professionnellement. Dans mes autres emplois, je m’occupe du marketing et des ventes, donc ce sont des expertises qui me servent au Vignoble aussi », poursuit-elle. 

Plus qu’un vignoble 

Les amateurs de vins qui se rendent au Vignoble de Pomone peuvent s’en mettre plein la bouche de ce nectar, mais pas seulement. « On essaie de sortir des sentiers battus. Depuis peu, les gens peuvent déguster des fromages sur notre terrasse et des produits fumés dans notre fumoir maison. C’est mon fils qui a démarré ce volet avec deux de ses copains. Des plats congelés sont aussi en vente sur place pour les intéressés. »

Fait intéressant: l’entreprise est très écologique, en ce sens, où elle encourage sa clientèle à réutiliser leur bouteille. Les clients peuvent les rapporter sur place et des ateliers (à venir) permettront de leur offrir une seconde vie. Très bientôt, des poules feront leur arrivée sur la terre de 12 hectares appartenant au couple. 

Le Vignoble de Pomone est accessible à la clientèle de 11h à 20h les jeudis et vendredis et de 11h à 17h durant les fins de semaine. L’endroit est aussi ouvert sur rendez-vous les mercredis. 

On peut en apprendre plus sur l’entreprise, en visitant le site Internet au www.vignobledepomone.ca. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bonjour à vous! Je suis bien contente Sylvain que tu as enfin trouvé la joie de vivre et d'être heureux, tu le mérite bien! Ton projet s'est enfin réalisé. J'irai vous voir pour vous félicités en personne. Bon succès !

    Monique Bériault - 2020-08-31 18:30