Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

CETAM et Psychologie du Suroît

Santé mentale: Des services prioritaires offerts aux paramedics

durée 17h00
16 juin 2022
Charlotte Lemieux
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Charlotte Lemieux, Journaliste

La CETAM a développé une entente avec Psychologie du Suroît qui permettra aux paramédics d'avoir accès de façon prioritaire aux services d’une psychologue et d’une travailleuse sociale qui ont consacré leur pratique au trouble de stress post-traumatique.  

Après la formation sur le trouble de stress post-traumatique (TSPT) offert à ses 400 paramédics en 2019, la coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM) s’est penchée sur les façons de réduire les impacts négatifs du travail des paramédics sur leur santé mentale.

Car s’il faut bien reconnaître les signes d’un TSPT, il faut également tout faire pour en réduire les impacts.

C’est dans cette optique, et avec en toile de fond la modernisation de la loi sur la santé et sécurité au travail (loi 59), qu’un plan d’intervention complet dédié au TSPT a été élaboré. 

Un plan d’intervention bien ficelé 

Le travail quotidien des paramédics est particulièrement exigeant à plusieurs niveaux.

La loi sur la santé et sécurité au travail a subi des modifications en 2021. Elle énonce maintenant clairement que les paramédics peuvent être victimes d’un trouble de stress post-traumatique provoqué par leur travail.

Ceci a facilité la tâche et a motivés la CETAM à créer des initiatives fortes en matière de gestion du TSPT. 

« Un paramédic sera confronté, dans sa carrière, à des centaines de situations potentiellement traumatisantes. Pour comparer, la plupart d’entre nous ne serons exposés qu’à 2 situations potentiellement traumatisantes dans toute notre vie », souligne Andréanne Gilardeau, directrice des ressources humaines. 

Le plan comprend comme premier volet une cascade d’interventions auprès du paramédic.

La prise en charge débute par un contact initial entre le chef d’équipe et le paramédic à la suite d’un appel à potentiel traumatique.

Le contact se fait immédiatement après l’appel afin d’effectuer un désamorçage si nécessaire. Le chef de division responsable du paramédic le contactera ensuite au besoin.

L’important est de s’assurer que le paramédic reçoive l’aide nécessaire, que ce soit à l’interne ou à l’externe, lorsqu'une expérience traumatique survient au travail.

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Plusieurs subventions offertes aux Martinois cette année

La Municipalité de Sainte-Martine invite ses citoyens à déposer une demande pour les diverses subventions offertes sur son territoire. Sous certaines conditions, les familles et résidents intéressés peuvent obtenir des aides financières visant à les inciter à améliorer leurs habitudes de vies. Au moment d’écrire ces lignes, cinq programmes sont ...

Le Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée célébrera l'Halloween

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield invite sa population à redécouvrir le Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée dans un décor automnal lors du nouvel événement Sorcellerie & Enchantement. Du 29 au 31 octobre, une série d’activités thématiques en lien avec l’Halloween est proposée : concours de décoration de citrouilles, spectacle de ...

Deux nouveaux fauteuils multifonctions pour le CLSC de Salaberry-de-Valleyfield

Afin de doubler la capacité de traitements intraveineux au CLSC de Salaberry-de-Valleyfield, la Fondation de l'Hôpital du Suroît a fait l'acquisition de deux fauteuils multifonctions servant notamment à l'administration de molécules de fer et aux ponctions veineuses. Le financement total pour l'achat de ces 2 fauteuils multifonctions s'élève à 9 ...