Publicité

2 août 2021 - 15:30 | Mis à jour : 16:10

Rencontre avec le chef de projet Pierre M. Lacoste

Repenser le réseau routier en vue de l'implantation de l'hôpital

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

L’un des plus importants chantiers de construction dans Vaudreuil-Soulanges est sans contredit celui du futur hôpital. Si le projet en lui-même s’avère de taille, les travaux préparatoires entourant celui-ci le sont tout autant. Parmi ces travaux dits préparatoires, soulignons ceux en lien avec la gestion de la circulation aux abords du chantier et l’aménagement de nouvelles infrastructures, dont les égouts et la canalisation pour l’eau.

Mandatée par la Société québécoise des infrastructures et par le ministère des Transports pour assurer la planification et la supervision des travaux, la Ville de Vaudreuil-Dorion a fait appel à l’ingénieur Pierre M. Lacoste.

Tout au long du projet, M. Lacoste sera responsable de la mise en oeuvre des infrastructures, dont l’eau, les égouts et la voirie. « C’est vraiment un mandat extraordinaire. C’est honneur pour moi de travailler sur ce projet si important pour la région », a-t-il indiqué à Néomédia.

En tant que chef de projets, M. Lacoste fera le pont entre les différents partenaires. « Mon rôle n’est pas seulement de planifier les travaux. C’est aussi un rôle de coordination.Puisque  nous sommes plusieurs partenaires impliqués, je dois assurer le lien de contrôle et m’assurer que tout le monde est là où il doit être », ajoute-t-il.

Un réseau routier à repenser

Il va sans dire qu’un chantier comme celui de l’hôpital aura forcément des impacts sur la circulation. Afin de limiter ceux-ci, divers travaux seront nécessaires. « Il faut penser aux impacts à court et long terme dans un projet comme celui-ci. Tout ce que l’on fait doit être pensé et réfléchit avec une vision à long terme », poursuit M. Lacoste.

Au niveau du réseau routier, les travaux qui seront coordonnés, entre autres, par Pierre M. Lacoste comprennent la programmation de feux de circulation, l’installation de feux temporaires et la mise en place d’un nouvel accès au site à partir de la route Harwood.

« Nous allons aussi réaménager en angle de 90 le chemin de la Petite Rivière, et démolir le garage qui se trouve actuellement à l’intersection dans le nouveau tracé du chemin. Ces travaux impliqueront l’installation de feux de circulation temporaire et nous permettront d’avoir une intersection plus sécuritaire ».  Les travaux de démolition de la station-service sont prévus au mois de septembre qui vient.

« On veut également élargir la bretelle de la sortie 2 de l’autoroute 30 pour y créer un virage double vers Saint-Lazare. Cette nouvelle configuration viendra fluidifier la circulation et minimiser la congestion surtout aux heures de pointe », indique le chef de projets tout en ajoutant du même souffle que ces travaux devraient débuter d’ici la fin de l’année.

Outre le réaménagement du réseau routier, Pierre M. Lacoste assurera la gestion des travaux entourant les égouts et du réseau d’approvisionnement en eau du centre hospitalier. « Pour amener l’eau à l’hôpital, il nous faudra construire un puits et coordonner le tout avec les deux réseaux qui fournissent de l’eau dans Vaudreuil et Dorion. Par la suite, il faudra brancher tout ce nouveau réseau à l’usine de la Ville ».

Les citoyens au coeur du projet

Si certains résidents du secteur ont manifesté leurs inquiétudes concernant la circulation autour du chantier du futur hôpital, pour Pierre M. Lacoste, la limitation des impacts sur la vie des citoyens demeure au centre de ses interventions.

« L’objectif principal est de réduire les impacts négatifs de l’implantation de l’hôpital sur les citoyens. On veut réduire la congestion, promouvoir la fluidité de la circulation, et ce, tant pour les automobilistes que pour les piétons et les cyclistes. Ceci dit, il nous faut penser tout cela tout en nous assurant de pouvoir desservir le chantier et les citoyens ».

« Une fois l’hôpital en opération, il y a fort à parier que l’on sera témoin d’une densification de la population. C’est en gardant cela en tête que nous allons, éventuellement, travailler l’ultime plan de la voirie pour que le tout puisse répondre adéquatement aux besoins futurs », conclut Pierre M. Lacoste.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.