Publicité

16 janvier 2020 - 11:25 | Mis à jour : 11:33

Une haltérophile de Vaudreuil-Dorion classée parmi les meilleures juniors au Québec

La Vaudreuilloise Jaime Hunter représente la relève québécoise en haltérophilie

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

En vertu de sa troisième place aux Championnats juniors québécois en décembre, la jeune athlète de Vaudreuil-Dorion âgée de 16 ans, Jaime Hunter, a obtenu sa place pour les Canadiens qui se tiendront cette fin de semaine du côté d’Edmonton en Alberta.

« Je suis très heureuse. J’y vais me battre pour moi et pour faire en sorte que le Québec obtienne de beaux résultats. Je vais travailler », explique celle qui a mis les pieds dans un gymnase de crossfit pour la première fois à 12 ans. « J’ai commencé l’haltérophilie à 13 ans. Et j’adore ça. C’est une véritable passion », confirme Jaime Hunter fière de faire partie de l’élite de son sport. À cette époque elle s’est affiliée au Club Haltérophilie de la Cité. Elle est donc fédérée par Haltérophilie Québec.

Du succès sur toutes les scènes

Hunter qui est en cinquième secondaire à la Cité-des-Jeunes de Vaudreuil-Dorion a gravi la plupart des podiums qu’elle a croisés en carrière. À ses deux premières participations aux Jeux du Québec, elle a fait écarquiller les yeux. À Alma en 2017 elle a terminé quatrième, alors qu’en 2019 à Québec, la foule n’en avait que pour elle et ses nombreuses médailles d’or. « Et je vais avoir l’âge pour participer aux Jeux à Rivière-du-Loup l’an prochain. À moins d’un désastre majeur, je m’attends à être sur la plus haute marche », raconte avec un sourire non malicieux celle qui s’entraîne sous la férule de Jeanie Harbour Lambrinos.

Un gymnase de champions

Son entraîneuse est fière des performances de ses ouailles. « En avril elle va prendre part aux Championnats scolaires. Elle est la championne des deux dernières années chez les 55 kilos. Cette année, à son ultime présence, elle veut l’emporter, mais chez les 59 kilos. Mais depuis quatre ans de suite, les champions sont du CrossFit de la Cité », dit la propriétaire de ce gymnase qui forme des champions.

Jaime Hunter figure parmi les têtes d’affiche de ces haltérophiles qui n’ont pas fini d’impressionner. La jeune fille qui concourt chez les 59 kilos soulève des charges de 64 kilos à l’arraché et de 78 kilos à l’épaulé-jeté. Elle pourrait tout rafler en février dans le cadre des Jeux juvéniles. Cette compétition revient aux deux ans, en alternance avec les années sans Jeux du Québec.

« C’est certain que je vise toujours plus. Je m’entraîne cinq fois par semaine, de 1 h 30 à 2 heures chaque fois. Et j’entends poursuivre encore longtemps », mentionne l’athlète qui entend également poursuivre des études en sciences à John-Abbott et éventuellement à l’université.

Entre-temps, c’est sur les planches des compétitions qu’elle soulève les barres qui lui sont présentées. « Elle est classée sur la liste d’excellence de la Relève. Elle fait partie du top 10 dans le junior. Il ne serait pas surprenant de la retrouver dans les plus hautes sphères pour encore de nombreuses années », lance son entraîneuse.

Celle qui est reconnue par le programme de l’excellence sportive et qui recevra une bourse ce printemps est également en nomination pour un prestigieux prix. Elle fait partie des nommés dans la catégorie athlète espoir du Sud-Ouest dans le cadre du Gala Excellence Sportive Montérégie. Le gala aura lieu le 30 janvier au Centre socioculturel de Brossard dès 17 h.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.