Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Un nouveauté en Montérégie-Ouest

Un service de sage-femme offert aux femmes enceintes de Vaudreuil-Soulanges

durée 17h00
2 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C'est en ce vendredi 2 février que le député de Beauharnois, Claude Reid, prenait part, au nom du ministre de la Santé, Christian Dubé, à l'inauguration des nouveaux services de sage-femme sur le territoire de la Montérégie-Ouest. L'organisme qui dessert le territoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent dont les MRC de Beauharnois-Salaberry et de Vaudreuil-Soulanges, occupe temporairement des locaux à Salaberry-de-Valleyfield. 

À lire également: 

Le CISSSMO au coeur d'un projet pilote déployé par le MSSS

Du Cameroun à l'Hôpital du Suroît pour pratiquer le métier d'infirmière

Éventuellement, l'organisation déménagera dans des locaux neufs. Pour le moment, l'espace qu'elle occupe au 181 rue Victoria comprend une salle d'attente, trois salles de consultations et une salle de conférence. Les Services de sage-femme de la Vallée portent ce nom pour faire écho au territoire desservi, soit la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent et à la fertilité de sa terre.  

« Depuis près de 10 ans, les femmes de notre territoire demande la mise en place d'un service de sage-femme dans la région. Après plusieurs années de démarches, on peut enfin dire mission accomplie. Plusieurs acteurs des niveaux locaux et provinciaux sont impliqués dans le projet, ce qui peut rallonger le délai pour le concrétiser. Ce service se veut un complément au Centre Mère-enfant du centre hospitalier du Suroît et permet aux femmes enceintes qui le souhaitent de pouvoir donner naissance dans le confort de leur foyer, et ce, partout dans la Montérégie-Ouest ou encore à l'hôpital, mais assistée par une sage-femme», indique Cynthia Perreault, responsable des Services de sage-femme de la Vallée et sage-femme depuis 2003.

Pourquoi l'organisme s'est-il implanté à Salaberry-de-Valleyfield? « Parce que c'est situé géographiquement au centre de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent, mais aussi parce que c'est sur ce territoire qu'une maison de naissance sera implantée d'ici quelques années. Les démarches en ce sens sont entamées. De plus, la proximité du Centre Mère-Enfant est cohérente avec ce positionnement selon nous », précisait le président-directeur-général du CISSS de la Montérégie-Ouest, Philippe Gribeauval. 

Un accompagnement de plusieurs mois 

La première patiente suivie par les Services de sage-femme de la Vallée accouchera dans les prochaines semaines. L'accompagnement offert aux femmes enceintes qui fréquentent l'organisme débute dès les premières semaines de la grosse et s'étire jusqu'à six semaines après l'accouchement.

« Nos services comprennent des tests et analyses médicales. On partage aussi avec les parents ou futurs parents des notions en lien avec leur rôle et la préparation à la naissance. On met aussi l'accent sur  tout l'aspect psychosocial de la vie de la femme. Est-elle bien entourée? On va s'assurer de respecter les croyances spirituelles de la patiente dans notre approche. Évidemment, le jour de l'accouchement, nous serons aux côtés de la maman de jour comme de nuit. Une fois que le poupon est arrivé, on reste avec eux quatre heures pour s'assurer que tout le monde va bien », ajoute-t-elle. 

D'ici deux ans, l'organisme devrait atteindre sa pleine vitesse de croisière. L'équipe de l'organisme accueille actuellement deux sages-femmes, la responsable des services, elle aussi sage-femme et une agente administrative. Couvrant le territoire de la Montérégie-Ouest, les services se déploieront graduellement. D'ici 2025-2026, quelque 130 suivis annuels pourront y être réalisés, et environ 85 accouchements pourront se dérouler sous la supervision d'une sage-femme. Cela représentera 10% de tous les accouchements enregistrés annuellement sur le territoire de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. 

Il est prévu que trois autres sages-femmes et quatre aides natales s'ajoutent également au cours de l'année 2024. Au total, le budget de fonctionnement annuel des Services de sage-femme de la Vallée tournera autour de 1,2 M$. 

Saviez-vous qu'il faut détenir un baccalauréat et faire des études d'une durée de 4 ans et demi et de 132 crédits pour être sage-femme? Ce parcours universitaire est offert à l'Université du Québec à Trois-Rivières. 

« L'arrivée de ces nouveaux services est une excellente nouvelle. Je suis ravi de constater que les familles d'ici auront un meilleur accès à des services de périnatalité, à proximité de leur domicile. Merci aux équipes qui ont participé à la concrétisation de ce projet, et aux sages-femmes qui offriront leur expertise et une expérience plus personnalisée aux jeunes familles lors de cette étape importante de leur vie », concluait Claude Reid, député de Beauharnois. 

Précisons en terminant qu'un comité de parents participe depuis les premières étapes à la mise en place des services de sages-femmes.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Connaissez-vous les services du 811?

Le service de consultation téléphonique au 811 est gratuit, confidentiel et présente trois options: Info-Santé pour des conseils en santé, Info-Social pour des conseils psychosociaux et le guichet d’accès à la première ligne.  Ces services sont accessibles 24 heures par jour, 365 jours par année, et ce, pour tous. Notons qu’une personne résidant ...

durée Hier 18h00

Retour sur l'actualité de la semaine dans Vaudreuil-Soulanges

Une autre semaine riche en actualité se termine. Voici ce qui a marqué l'actualité des derniers jours dans Vaudreuil-Soulanges.  Plateforme de compostage: Post-mortem sur l'échec du projet Absence d'un bureau de projet, sous-estimation de l'acceptabilité sociale, lacunes au niveau des études et des données disponibles; voilà ce qui ressort du ...

durée Hier 14h00

Augmentation des paiements minimum des cartes de crédit

L'Office de la protection du consommateur du gouvernement du Québec avise les consommateurs que le pourcentage du solde d'une carte de crédit à payer minimalement chaque mois augmentera à nouveau le 1er août. Il passera de 4 % à 4,5 % pour tout contrat conclu avant le mois d'août 2019. Questionnée à ce sujet, la consultante budgétaire du point de ...