Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Aller au bout de ses rêves

EXCLUSIF: Nouveau départ pour une famille de Saint-Clet

durée 07h00
3 novembre 2020
13ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Voir la galerie de photos

C’est aujourd’hui le 3 novembre que prendront la route vers l’inconnu, Vicky Ringuette, Alexandre Lessard et leurs quatre garçons de 4, 7, 9 et 11 ans. Depuis maintenant deux ans, la famille originaire de Saint-Clet se prépare à vivre l’ultime expérience de la bus life

Sans itinéraire précis, la famille de six s’apprête à partir vivre la vie de bohème. Si en raison de la pandémie, les Ringuette-Lessard avaient décidé de rester au pays, à quelques heures du départ, ils sont revenus à leur plan initial.

« Nous avons décidé de tenter notre chance et d’aller vers les États-Unis. Le pire qui va arriver, c’est qu’on nous refuse le passage. Advenant le cas, nous prendrons la route vers Vancouver », lance Vicky Ringuette.

« Je n’ai pas envie de me questionner ou de vivre dans le doute. Nous allons essayer. Si ça fonctionne, tant mieux, sinon tant pis. Nous continuerons notre route dans une autre direction », ajoute la mère de famille.

« Par amour et par respect pour nos enfants, nous allons essayer d’aller au bout de ce projet. Nous voulons leur montrer que dans la vie, on peut vivre ou faire les choses différemment. Oui, on peut se tromper, mais c’est correct. Ça nous fait avancer et apprendre. On veut aussi leur montrer que ça vaut la peine de persévérer parce que des fois, ça fonctionne », poursuit Vicky Ringuette.

« Est-ce que nous serons partis six jours, six semaines, six mois, six ans ? On ne le sait pas. » S’éloigner des foules, aller explorer, découvrir des endroits peu ou, pas vraiment visités, c’est avec ces idées en tête que la famille Ringuette-Lessard prendra la route. 

Voyager en pleine pandémie

Malgré la pandémie, il n’est pas question, pour la famille, de renoncer à son projet. « Nous sommes conscients que la pandémie existe. Nous sommes très vigilants, mais comme notre objectif est d'aller s'installer là où il n'y a personne, je ne m'inquiète pas trop avec la pandémie », a laissé savoir, questionnée sur le sujet, la mère de famille.

Investir dans ses rêves

Côté investissement, c’est près de 35 000$ et au minimum 2000 heures que Vicky Ringuette et son conjoint ont investi. « L’autobus nous a coûté 3 000$, mais il fallut l’adapter pour en faire notre maison », ajoute la jeune femme.

Armoires sur mesures, espaces de rangement fonctionnels, mais surtout optimisés, réservoir d’eau, salle de bain avec douche en céramique, cuisine complètent avec comptoir de céramique. Tout a été pensé et créé pour rentabiliser chaque espace disponible et s’assurer du confort de toute la famille. « Nous avons décidé de nous construire une maison neuve, dans un autobus. » 

Entièrement autonome, l’autobus est doté de quatre panneaux solaires qui alimentent autant de batteries. Un réservoir de 400 litres d’eau et un autre de propane permet à la famille Ringuette-Lessard de vivre en pleine autonomie, en tout temps. « Quand nous avions notre maison, comme tout le monde, nous tenions pour acquis l’eau, l’électricité, le WIFI même. Maintenant, c’est différent. Si on ne fait pas attention, on peut manquer d’eau », explique Vicky.

Et au quotidien ? « Nous réapprenons à vivre. J’ai réalisé qu’il y a un savoir que nous avons perdu avec les années. Il suffit de penser à la lessive. Comme nos arrières-grands-mères et nos grands-mères, je lave à la main », ajoute-t-elle en riant. « Nous réapprenons à prendre notre temps, à apprécier ce qui nous entoure, à découvrir notre environnement, à vivre quoi! »

Monétiser son projet

Évidemment, pour arriver à vivre leur rêve, Vicky Ringuette, mais Alexandre Lessard ont dû mettre en veilleuse leur carrière. Maman à la maison, Vicky administrait et administre toujours une entreprise d’huiles essentielles. Pour sa part, Alexandre Lessard a dû quitter son emploi de camionneur. 

« Éventuellement, peut-être, que nous allons vouloir travailler, mais plus en ligne, on ne sait pas. L’objectif pour l’instant est de ne pas travailler, et que notre voyage soit rémunéré avec des commandites », poursuit Vicky.

Pour y arriver, la famille est très active, sur les différents réseaux sociaux, autant YouTube, Instagram que Facebook. D’ailleurs, elle compte publier, chaque semaine, une vidéo sur sa chaîne YouTube pour faire le récapitulatif de la semaine. Ainsi, il sera possible pour tout le monde de suivre les péripéties de la famille. 

Inspirer les gens

Si c’est par un appel de liberté et de découverte que Vicky, son conjoint et les enfants sillonneront, ils espèrent aussi inspirer d’autres gens à faire les premiers pas vers la réalisation de leurs rêves, à vivre autrement. 

« On espère allumer une petite étincelle dans la vie de quelqu’un. On veut les inspirer, les amener à se questionner et surtout de ne pas avoir peur de foncer », conclut Vicky Ringuette.

Pour suivre l’aventure de la famille Ringuette-Lessard abonnez-vous à leur page: Mon espace famille, sur Facebook. 

Néomédia gardera contact avec la famille afin de suivre leurs aventures. 

commentairesCommentaires

13

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • G(VA
    gUILLAUME (ANCIEN VOISIN A ST CLET)
    temps Il y a 3 ans
    BONNE CHANCE A VOUS DEUX
  • JR
    Jacques Roy
    temps Il y a 3 ans
    Bravo Au bout de vos rêves.
    Heureux de vous suivre.
  • DDB
    Diane dupont boucher
    temps Il y a 3 ans
    Bravo tres belle initiatives que vous avez pris je vous souhaite plein de belle aventure
    beaucoup de belle découverte de magnifique souvenir pour les enfants
  • JHEB
    Jocelyne Hagenbach et Bruno Lazzoni
    temps Il y a 3 ans
    Je vous trouve très courageux de partir à cette période, surtout si vous ne pouvez entrer aux USA et tentez de partir vers l'Ouest Canadien. Nous avons fait un voyage de 6 mois en 2018 de la fin Avril à la mi Octobre. Pour arriver à Vancouver vous aurez beaucoup de route de montagne, prévoyez des chaînes, à défaut d'excellents pneus d'hiver. De plus les camping étaient fermés et nous avions de la difficulté à trouver des endroits pour vider nos eaux grises et noires. Nous avions un motorisé classe C-28 pieds avec une voiture sur dolly tractée. Notre motorisé était complètement autonome . Le 1er Octobre nous avons fait face à une tempête de neige de 40cm et les sorties de route n'étaient même plus à compter. Sans compter que vous trouverez des grands froids. Notre motorisé RÉGENCY supportait le froid sans canceller l'eau courante jusqu'à -15 et comme nous chauffions 24/24 nous n'avons pas manquer d'eau et dans les stations, lorsque nous remplissions le reservoir d'essence, ils nous prêtaient un tuyau qu'ils avaient déjà rangé pour qu'on puisse remplir notre réservoir d'eau. Le meilleur endroit pour passer l'hiver serait dans la Vallée D'Okanagan vers le désert de Osoyoos, mais il faut y arriver! J'espère que vous ferez un blogue et que nous pourrons vous suivre dans votre merveilleuse aventure!
  • CL
    Corinne Lagace
    temps Il y a 3 ans
    Là vie continue. Bravo pour la liberté. Je vais suivre votre périple. Bonne route!
  • FD
    Francine Duval
    temps Il y a 3 ans
    Bravo les jeunes. Bonne initiative. Réaliser ses rêves c super

    Bon voyage
  • LS
    Luis salvador
    temps Il y a 3 ans
    Bon chance.god will guide you all the way
  • G
    Gastonjolivet
    temps Il y a 3 ans
    Je voudrais vous féliciter pour votre courage et je vais vous suivre tant que je pourrai car moi j'ai réalisé plusieurs de mes rêves vous pouvez voir grindoabitibi bonne chance
  • A
    adele
    temps Il y a 3 ans
    Je vous trouve très brave en ces temps difficiles mais vous souhaite bonne chance dans cette aventure
  • G
    guillaume
    temps Il y a 3 ans
    Vous pouver les trouver facilement sur le media sociaux
    meme une chain you tube Si je mon trompe pas le nom de la chaine youtube est genre vicky ........ et c'est hommes ou environ
  • LM
    Lise Martineau
    temps Il y a 3 ans
    Lisew Martineau.
    A lire, la lettre que Diane Dupont Boucher. J'ai vecu de ses moments-la.
    J'ai vecu 25 ans a Atikokan, Ontario. L'hiver s'installe en octobre et nous quitte fin avril debut de mai. On se levait avec un soleil et des -30 c a -40 c accompagne de neige et de vent.
  • DS
    Diane saumur
    temps Il y a 3 ans
    Bonjour, votre courage m'impressionne grandement, bravo. Une chose me chicote par contre si vous partez en no-where aux USA, j'espère grandement que vous allez prendre une assurance voyage familliale, car je doute que vous en ayez pris une. Bonne aventure!
  • Y
    Yvan
    temps Il y a 3 ans
    Bravo et bonne chance
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Avis Public | Loi sur les eaux navigables canadiennes

La ville de Sainte-Anne-de-Bellevue donne avis par la présente qu’une demande a été faite au Ministre des Transports, en vertu de la Loi sur les eaux navigables canadiennes, pour approbation de l’ouvrage décrit ici ainsi que pour son site et ses plans.  Aux termes du paragraphe 7(2) de ladite loi, la ville de Sainte-Anne-de-Bellevue a déposé ...

Vente de l'ancien poste de garde de la Garde cotière Canadienne à Saint-Zotique

À l'occasion de la réunion régulière du conseil municipal de ce mardi 18 juin, les élus de Saint-Zotique ont entériné l'acceptation d'une offre d'achat pour la résidence située au 3125 rue Principale. Le bâtiment, adjacent à la Plage municipale, a été jadis occupé par la Garde côtière qui y avait établi un poste de garde.  En février 2019, la ...

Saint-Zotique s'entend avec ses pompiers jusqu'en 2027

La Ville de Saint-Zotique annonce la signature d’une nouvelle convention collective pour le Service d’urgence et de sécurité incendie de Saint-Zotique. À l’issue de plusieurs mois de négociations constructives, un accord a été conclu entre la Ville et les représentants du Syndicat des Pompiers et Pompières du Québec, section locale Saint-Zotique - ...