Publicité
8 février 2020 - 11:00

« Ce projet est vraiment important pour nous, étant donnée la quantité de bâtiments à vocation agricole dans la région. Nous souhaitons vraiment adapter notre programme de prévention à la réalité agricole. »

Lancement d'un projet-pilote impliquant les pompiers et les agriculteurs de la région

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 1

Les départements de prévention incendie des municipalités de Sainte-Justine-de-Newton, Sainte-Marthe, Saint-Clet, Saint-Polycarpe et Rivière-Beaudette, en collaboration avec l’Union des producteurs agricoles de la Montérégie, sont à travailler un projet-pilote concernant la prévention incendie, s’adressant spécifiquement aux agriculteurs de la région.

« Le contact entre les agriculteurs et les services incendie peut parfois être difficile. Ce que nous leur proposons avec notre projet c’est en fait un plan de mesures d’urgence et de sécurité incendie, axé sur leur réalité d’agriculteur. Nous avons créé un document qui renferme tous les éléments nécessaires à la prise en charge et à la remise sur pied des activités en cas d’incendie », explique Marlyn Gauthier, co-instigatrice du projet et préventionniste au sein des municipalités de Rivière-Beaudette, Saint-Polycarpe et Saint-Clet.

Par cette initiative, Marlyn Gauthier et sa collègue Julie Dubois, espèrent mieux comprendre les pratiques et les besoins des agriculteurs afin de mieux les aider à prévenir les incendies. « Ce projet est vraiment important pour nous, étant donnée la quantité de bâtiments à vocation agricole dans la région. Nous souhaitons vraiment adapter notre programme de prévention à la réalité agricole. »

Ainsi, le 12 février prochain, mesdames Gauthier et Dubois, en compagnie de représentants de l’UPA, présenteront une ébauche d’un plan de sécurité incendie et de mesures d’urgence. « En fait, le but de notre rencontre est d’échanger avec les agriculteurs. Nous voulons connaître leur réalité et leurs besoins. Nous allons leur présenter notre document et ensemble nous pourrons le bonifier au besoin. Les agriculteurs pourront également prendre rendez-vous avec les départements de prévention de leur municipalité s’ils souhaitent remplir le document. »

Madame Gauthier poursuit en soulignant que, rempli en partenariat avec le département de la prévention, le document servira aux intervenants des services de sécurité incendie et leur permettra de répondre plus efficacement et sécuritairement aux risques spécifiques des bâtiments agricoles.

Une innovation pour le monde agricole

Le document réalisé par les préventionnistes en partenariat avec l’UPA est unique en son genre. « C’est vraiment un projet-pilote. Pour l’instant, nous sommes les seuls qui le présenteront. Par contre, nous savons que d’autres municipalités sont intéressées. C’est certain que si la réponse de la part de nos agriculteurs est bonne, le projet pourrait être appliqué ailleurs. »

Le projet-pilote sera présenté le 12 février prochain 10 h à la salle Maurice-Ravary de Saint-Polycarpe. Pour tous les détails ainsi que pour réserver votre place à la rencontre, communiquez avec les départements de prévention incendie de Sainte-Justine-De-Newton, Sainte-Marthe, Saint-Clet, Saint-Polycarpe et Rivière-Beaudette.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Bon projet,
    Je suis la fille de Raymond Asselin de St-Polycarpe. Mes parents avaient une ferme près de Debeaujeu. La nuit du 11 au 12 octobre 1977 , la grange à passée au feu avec tous les animaux à l’intérieur .....une très grosse perte pour nous tous.. nous n’oublierons jamais!
    Si ce projet aurait existé, peut-être aurait-il été évité?
    Merci, Marlyn Gauthier,notre petite cousine!
    Nous espérons que ton projet porte fruit et bonne chance!

    Christiane Asselin - 2020-02-12 18:13