Publicité

24 août 2021 - 15:50 | Mis à jour : 23:01

Un dossier important pour les gens

Une majorité de personnes semblent être en faveur d’un REM à Vaudreuil

Benjamin Richer

Par Benjamin Richer, Journaliste

Le dossier du prolongement du REM jusqu’à Vaudreuil-Dorion, notamment sur le futur pont de l’Île-aux-Tourtes, comme demandé par une pétition citoyenne, fait réagir. Nombreux estiment nécessaire la construction de cette infrastructure dans la région.

La construction du pont de l’Île-aux-Tourtes débutera en 2024 selon ce qui est prévu par le ministère des Transports. Or, bien des citoyens voient ces travaux comme une occasion pour prolonger le Réseau express métropolitain (REM) jusqu’à Vaudreuil-Dorion, considérant que la ligne se termine à Sainte-Anne-de-Bellevue de l’autre côté du pont. 

Le gouvernement a toutefois fait savoir que le projet était exclu des plans du nouveau pont. De plus, comme l’a indiqué le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, à Néomédia, les coûts liés à ce projet entraîneraient des répercussions sur la taxation des citoyens. 

Toutefois, dans un récent sondage de Néomédia, qui rappelons-le, n’est pas scientifiquement approuvé, un peu plus de 60% des répondants ont indiqué vouloir le prolongement du REM, et ce, peu importe les conséquences sur les taxes. Un autre 27% dit être en accord avec un tel projet, à condition que les effets ne soient pas drastiques.

 

Près de 10% des répondants se rangent pour leur part du côté du maire et ne voient pas l’utilité de cette infrastructure pour le coût qui serait engendré, considérant que des navettes feraient des allers-retours entre Vaudreuil et le terminus de Sainte-Anne-de-Bellevue. 

Vos réactions

La hausse démographique que connaît la région, dont une partie de la population se rend quotidiennement à Montréal pour le travail, apporte une augmentation de l’achalandage des infrastructures routières, et donc de la pollution. 

Il s’avère donc urgent pour certains citoyens d’avoir un réseau de transport collectif structurant desservant le secteur. « Les statistiques sont là, la région ne cesse d’exploser en population. Ça va coûter le double dans 10 ans », mentionne un homme sous les commentaires de la publication Facebook du sondage. 

Plusieurs semblent ne pas comprendre pourquoi un tel projet ne fait pas partie de la planification du futur pont de l’Île-aux-Tourtes. Ils demandent au gouvernement de « penser à long terme », comme indiqué dans les commentaires. 

« Au moins, prévoir un espace pour l’ajouter plus tard. Je n’irai pas à la gare avec mon auto pour prendre l’autobus pour prendre le REM à Sainte-Anne-de-Bellevue pour aller au centre-ville. Beaucoup trop d’arrêt et perte de temps. Le stationnement [au terminus] sera trop petit », ajoute une autre personne. Ce dernier, qui devait comporter 2000 places, n'en aura que 200 selon les derniers développements. 

D’autres ne veulent tout simplement pas de répercussions sur la taxation. « On n’a pas à payer pour la minorité qui va le prendre, utilisateurs-payeurs », lance un autre commentateur. 

Une femme apporte finalement le point qu’une « meilleure option serait d’augmenter le nombre de trains », sur le réseau d’exo.

À lire également:

Prolongement du REM à Vaudreuil: nécessaire, mais à quel coût?

Prolongement du Réseau express métropolitain: Vaudreuil-Soulanges exclu du projet

Le REM : la solution ?

A

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.