X
Rechercher
Publicité

Syndicat de l'enseignement des Seigneuries, affilié au CSS Trois-Lacs

Le SES demande au gouvernement de publier les données sur la qualité de l'air dans les écoles

durée 18h00
26 janvier 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La réouverture des écoles en début d'année, alors que les taux d’hospitalisation liés au variant Omicron atteignaient des sommets, a suscité son lot d’inquiétudes, tant chez les parents que chez les enseignants. À cet égard, le Syndicat de l’enseignement des Seigneuries (SES), affilié au Centre de services scolaire des Trois-Lacs demande au gouvernement de faire preuve de transparence. 

Aux côtés de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE), le SES demande au gouvernement provincial de rendre publiques toutes les données détaillées recueillies par l’entremise de l’ensemble des détecteurs de CO 2 installés dans les classes, et ce, rétroactivement depuis le moment de leur installation.

Depuis le retour en classe, plusieurs enseignants ont fait part de leurs grandes inquiétudes en constatant, au cours de leurs premières journées de classes, des taux de CO 2 dépassant les normes de 1500 ppm établies par le gouvernement. Des photographies circulent d’ailleurs en grand nombre sur des médias sociaux et témoignent de ces taux de CO 2 . « La qualité de l’air devrait être au cœur de la stratégie de lutte contre la COVID-19 dans les établissements scolaires. Certaines classes ont des taux de CO 2 très élevés malgré l’ouverture des fenêtres et certains locaux n’ont pas de fenêtres dans certaines écoles », affirme François Montpetit, président du Syndicat de l’enseignement des Seigneuries.

L’arrivée des variants Delta et ensuite Omicron a permis de réaliser à quel point la qualité de l’air dans les établissements scolaires est un enjeu important. Si le gouvernement Legault veut garder les écoles et les centres ouverts et garantir l’accès à l’ensemble des activités et des services pour tous les élèves, jeunes et adultes, la qualité de l’air devrait être sa priorité, estime le SES. « Il est urgent que le gouvernement se dote des plus hauts standards en cette matière, nous le répétons depuis l’automne 2020. Alors que les températures sont glaciales, les protocoles actuellement en place permettent difficilement à un établissement scolaire d’obtenir l’installation d’un échangeur d’air. En effet, même si le niveau de CO 2 dépasse la moyenne quotidienne de 1 500 ppm, le Ministère demandera, préalablement à toute autre intervention, d’ouvrir les fenêtres de la salle de classe. Ce n’est pas sérieux! », dénonce M. Mallette.

La FAE estime qu’un plan crédible et ambitieux relativement à la qualité de l’air dans les écoles devrait rapidement être adopté. Les travaux pour sa réalisation devraient être menés promptement, notamment par l’installation d’échangeurs d’air dans toutes les classes où subsistent des problèmes liés à la qualité de l’air. De plus, d’autres mesures, telles l’accès aux masques N95 pour les personnes enseignantes qui le souhaitent et le suivi et traçage des cas d’infection dans les écoles devraient également s’ajouter.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


16 mai 2022

Un ergothérapeute de la région brille à l'échelle nationale

Un des professionnels du Centre d’apprentissage Molière et Copernic, entreprise qui propose du soutien scolaire et social aux jeunes de Vaudreuil-Soulanges, a récemment été honoré par l'Association Canadienne d'Ergothérapie.  Physiothérapeute, inhalothérapeute, orthophoniste, ergothérapeute, les intervenants qui gravitent autour du milieu de ...

15 mai 2022

Les élèves en Sciences de la nature du Cégep de Valleyfield lancent la revue scientifique 2022

C’est ce vendredi, le 13 mai, en fin d’après-midi que les étudiants du programme d'études Sciences de la nature, accompagnés par leurs enseignants et des techniciens du département des sciences, ont procédé au lancement de la 12e revue scientifique. Annuellement, ce document est publié en version papier et résume et vulgarise les travaux ...

10 mai 2022

Un investissement de 8 M $ pour agrandir les résidences du Cégep de Valleyfiield

Le bâtiment qui fait office de résidence pour les étudiants du Cégep de Valleyfield fera, très prochainement, l’objet de travaux d’agrandissement. C’est sous le soleil de ce mardi 10 mai que l’établissement collégial a confirmé la nouvelle lors d’une conférence de presse qui s’est tenue dans la cour arrière du 150 rue Champlain. « Dès ...