Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Modification du temps de récréation à la Commission scolaire des Trois-Lacs

Le Syndicat du personnel de soutien scolaire demande l'appui des commissaires

durée 10h00
15 mai 2019
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Jessica Brisson
email
Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Le Syndicat du personnel de soutien scolaire des Trois-Lacs (SPSTL-CSQ) a interpelé les commissaires de la Commission scolaire des Trois-Lacs (CSTL), le 14 mai pour leur demander d’appuyer une résolution, afin qu’ils envoient un message au ministre de l’Éducation de reporter sa décision pour l’instauration de deux périodes de récréation de vingt minutes.

« La décision du ministre de l’Éducation de prolonger le temps de récréation partout au Québec, notamment à la Commission scolaire des Trois-Lacs, est improvisée et aura des conséquences directes sur le personnel de soutien scolaire qui n’ont pas été évaluées. Ce n’est pas vrai que cela se fera à coût nul », soutient le président de la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), Éric Pronovost.

Deuxième manifestation en quelques jours

Rappelons que le 9 mai dernier, une trentaine de membres de la Fédération du personnel de soutien scolaire manifestait devant les bureaux de la CSTL afin de décrier le projet proposé par le ministère de l'Éducation.

Le président du Syndicat du personnel de soutien des Trois-Lacs (SPSTL-CSQ), Éric Vézina, précise que les éducatrices et éducateurs en service de garde, ainsi que les employés du service direct à l’élève pourraient faire les frais de la décision du ministre.

« Cette décision s’explique parce que la commission scolaire attend de connaître les modalités d’application du ministre concernant le prolongement du temps de récréation. La possible diminution du temps de présence des élèves au service de garde est une autre conséquence à appréhender puisque plusieurs employés risquent de voir leur temps de travail être diminué. Ça n’a aucun sens puisque l’on rendra encore plus précaires des emplois qui le sont déjà, dans un contexte préoccupant de pénurie de main-d’œuvre », commente Éric Vézina.

Ce dernier ajoute que le syndicat a raison d’être inquiet puisque jusqu’à présent, la commission scolaire n’est pas rassurante concernant le temps de travail en service de garde.

La commission scolaire est toujours dans l'attente

Du côté de la CSTL, Sébastien Bédard, directeur des communications, soutient que les employés en soutien scolaire sont au coeur des discussions et des préoccupations.  « Nous même à la commission scolaire, on ne sait pas comment tout cela va se passer », soulignait en entrevue à Néomédia M. Bédard. « Le gouvernement s'est donné jusqu'à la fin de la session parlementaire, soit le 14 juin, pour annoncer les modalités d'application du règlement»

Le directeur des communications poursuit en indiquant que plusieurs scénarios sont actuellement envisagés. Est-ce qu'il y aura des suppressions de postes ? Est-ce que des employés seront relocalisés? Personne ne peut le savoir pour le moment. « Il faut travailler par secteur. Ce ne sont pas toutes les écoles qui ont les mêmes réalités. À certains endroits, les impacts pourraient être plus importants qu'ailleurs. Malheureusement, advenant que le gouvernement décide d'aller de l'avant, ce n'est pas que les employés en soutien scolaire qui seront touchés. Les enseignants et les transporteurs scolaires seront aussi affectés. »

Il faudra attendre encore quelques semaines avant  d'en savoir plus sur les intentions du gouvernement dans ce dossier. Si malgré les revendications, le ministre Jean-François Roberge va de l'avant avec son projet, ce dernier entrera en vigueur dès septembre 2019.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 13h30

Mention d'honneur pour une enseignante du Cégep de Valleyfield

Une délégation du Cégep de Valleyfield a participé au 43e colloque annuel de l’Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC) du 5 au 7 juin dernier, au Cégep de l’Outaouais et au Cégep Heritage College. Événement incontournable pour le réseau collégial au Québec, on y a accueilli plus de 1 350 participants en leur offrant une plateforme ...

11 juin 2024

Première pelletée de terre pour l’agrandissement du centre sportif du Cégep Gérald-Godin

C’est par une pelletée de terre protocolaire que le Cégep Gérald-Godin a officiellement inauguré le début des travaux d’agrandissement de son centre sportif le 11 juin 2024, en présence de la ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, et du député de Nelligan, Monsef Derraji. La cérémonie s’est déroulée tout près du chantier de ...

10 juin 2024

Un beau succès pour la 31e édition de l’Intercollégial de cinéma

Le Cégep Gérald-Godin et le Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) sont fiers d’annoncer que la 31e édition de l’Intercollégial de cinéma a été un franc succès. Du 4 au 6 juin derniers, plus de 150 étudiants, provenant de 23 cégeps différents, se sont rassemblés pour célébrer leur passion commune. Lors de ces trois ...