Publicité
28 novembre 2019 - 13:00 | Mis à jour : 15:29

DOSSIER SPÉCIAL: Inondations 2019 - Sept mois plus tard…

Des dossiers qui tardent à se régler du côté du MSP

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Sept mois après les inondations printanières, moins de 50% des dossiers des sinistrés de Vaudreuil-Soulanges déposés au ministère de la Sécurité publique (MSP) ont été fermés. C’est près de 58% des sinistrés qui sont toujours en attente ou sans réponse.

C'est du moins, ce que confirme à Néomédia, Patrick Harvey, relationniste média au sein du MSP: « en date du 11 novembre, dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges, 42% des dossiers des inondations de 2019 étaient déjà fermés et la quasi-totalité des dossiers pour lesquels les sinistrés ont transmis les documents nécessaires pour confirmer leur admissibilité au Programme général d'indemnisation et d'aide financière (PGIAF), soit 81%, ont reçu au moins un versement ou sont fermés. »

4,2 millions aux sinistrés de la région

Jusqu'à présent, c'est près de 4,2 millions de dollars qui ont été versés aux sinistrés de la région pour les événements de 2019. En 2017, l'aide financière s'est chiffrée à 28 775 840$. Comme l'indique le tableau ci-dessous, plus 95 dossiers datant des inondations de 2017 sont toujours ouverts au MSP, versus 159, en 2019. 

Selon M. Harvey, « la complexité de certains dossiers expliquerait pourquoi ceux-ci ne sont toujours pas réglés. Certains dossiers sont plus complexes, car les travaux sont plus importants et exigent des soumissions de la part des sinistrés; par exemple : fondations à refaire, démolition exigée par la municipalité, etc. Cette partie de l’aide versée aux sinistrés exige des pièces justificatives en vertu du PGIAF pour procéder au paiement de ces travaux importants. »

Il ajoute toutefois que depuis la mise en place du nouveau programme, les dossiers d'indemnisation sont fermés beaucoup plus rapidement qu'en 2017. Quoi qu'il en soit, à moins de cinq mois du printemps 2020, plusieurs citoyens sont toujours inquiets et ne savent toujours pas ce qu'il adviendra de leur résidence ou s'ils seront indemnisés. 

À lire également


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.