Publicité
29 novembre 2019 - 11:00 | Mis à jour : 11:41

DOSSIER SPÉCIAL - Inondations 2019 - Sept mois plus tard...

Vaudreuil-Dorion, Rigaud et Pointe-Fortune en mode solutions à l’aube du printemps

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Durement touchées par les crues printanières de 2019, les municipalités de la région sont en mode solutions à quelques mois de l’arrivée du printemps 2020. Malgré leur bonne volonté, certaines des municipalités ont les mains liées et n’ont pas le pouvoir d’intervenir pour être bien préparées à une éventuelle crue.

Du côté de Rigaud, où plusieurs citoyens ont été touchés en 2017 et 2019, le conseil municipal est proactif. « Récemment, les résidents du secteur du Bas-de-la-Rivière nous ont déposé un document contenant près d’une quarantaine de pistes de solution en cas de crue prochaine. Ils ne veulent plus être isolés comme par le passé.  Nous sommes donc présentement en train d’étudier deux possibilités, soit rehausser le Chemin du Bas- de-la-rivière ou opter pour une route alternative. »

La concrétisation de l’une ou l’autre de ces options nécessitera du temps et de l’argent. Une évaluation technique et financière doit d’ailleurs être réalisée prochainement pour bien comprendre le budget à prévoir pour chaque option. « Je veux que les citoyens comprennent qu’on y travaille. En même temps, on ne peut pas laisser tomber les autres citoyens qui ne sont pas touchés par les inondations. On doit continuer de leur offrir les services auxquels ils ont le droit », mentionnait-il.

Il invite les riverains à se préparer pour le printemps 2020. Comment? En ayant des sacs de sable, mais aussi un endroit où rester de façon temporaire, en faisant le plein de provisions, en se procurant une trousse d’urgence utile pour 72 heures, bref, en se responsabilisant. « Il ne faut pas seulement se fier sur la Ville pour l’hébergement, la nourriture et les vêtements. Les gens doivent être conscients qu’il est probable que ça recommence au printemps. De notre côté, on sera prêts pour les épauler au besoin sur tous les plans. On ne les lâchera pas. »

Très peu de solutions envisageables à Pointe-Fortune

Dans la municipalité voisine, à Pointe-Fortune, la situation est bien différente. Les solutions en cas de crues éventuelles sont assez limitées comme l’explique le maire François Bélanger. « On en a très peu. On installerait probablement les jerseys de béton un peu plus tard, car on s’est rendu compte qu’ils compliquaient les déplacements sur le chemin des Outaouais pour ceux qui transportaient des sacs de sable. C’était difficile à gérer au printemps 2019. Sinon, on ne peut pas faire grand chose parce que le chemin des Outaouais, soit celui qui traverse le village est de juridiction provinciale. On a donc aucun pouvoir d’agir. »

Dans le passé, la municipalité a déposé une résolution auprès du Ministère des Transports du Québec afin de rehausser une partie du chemin des Outaouais qui a été submergé d’eau en 2017 et en 2019. « Les gens auraient pu passer par là pour sortir de la municipalité au lieu de faire le grand tour. Mais ç’a été refusé. C’est dommage, car ça n’aurait pas coûté très cher et ça aurait pu être une bonne solution. Malheureusement c’est nos citoyens qui subissent les conséquences de cette décision. Tout ce qu’il nous reste à faire est donc d’attendre l’étude et le retour du MSP. »

Une digue permanente sur le boulevard Saint-Charles à Vaudreuil-Dorion?

« Après les inondations de 2019, la Ville était prête à faire des travaux. Malheureusement, nous n'avons pas été en mesure de faire quoi que ce soit puisqu'il nous faut attendre après les autorisations du gouvernement », explique Guy Pilon, maire de la Ville de Vaudreuil-Dorion.

Parmi les solutions proposées par la Ville, l'installation d'une digue permanente sur le boulevard Saint-Charles a été envisagée. Une demande de subvention aurait déjà été déposée en ce sens dans un programme gouvernemental et la ville envisage de refaire une nouvelle demande prochainement pour un autre programme. 

Force est de constater que les villes et municipalités touchées par les inondations sont en mode solution pour assurer la sécurité de leur population. Quoi qu'il en soit, la bureaucratie semble avoir mainmise sur la situation forçant l'ensemble des citoyens à espérer que tout ira pour le mieux au printemps prochain.

À lire également 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.