Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Par le Centre d'archives de Vaudreuil-Soulanges

Des objets disparus !

durée 08h00
17 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Centre d'Archives de Vaudreuil-Soulanges

La vie moderne est venue chambouler plusieurs de nos habitudes de vie et elle a même fait disparaître des objets de notre quotidien.

Il n’y a pas si longtemps, les fumeurs étaient très nombreux. On retrouvait dans chaque salon digne de ce nom, un cendrier sur pieds. C’est autour de lui que les discussions se passaient. Le pied, de bois ou de métal supportait une grande soucoupe, en verre évidemment. Il avait fier allure ce cendrier qui trônait au salon!

Partout ailleurs, dans la maison, on retrouvait des cendriers de table. Ceux-ci étaient de tailles et de textures différentes. Souvent, des objets hétéroclites tels une canette de bière, un verre de carton, une tasse et même la capsule d’une bouteille se transformaient en cendrier.

Que dire aussi des cendriers d’auto. Il n’était pas rare, aux coins des feux de circulation, d’y voir des gens vider là le cendrier de la voiture. Heureusement, ce temps est pratique du passé. Fumer ne fait plus partie de la vie de la majorité.

La modernité a aussi révolu une tâche très pénible pour les femmes du foyer. En effet, tous les lundis, on voyait apparaître dans la cuisine une machine à laver. Il fallait relier les tuyaux de cette laveuse au robinet de l’évier, supprimant ainsi l’accès à cet évier pour le temps de la corvée.

Un grand baril contenait, linge et savon, qui s’y brassaient. Pour essorer, il fallait passer le contenu dans le tordeur situé dans le haut de cette cuve. Deux rouleaux attrapaient tout ce qui s’en approchait, vêtement propre, mais aussi manche de gilet, doigt ou main! Combien d’accidents sont arrivés, l’instant d’une distraction.

Pour bien faire le lavage, il fallait aussi la grosse cuve dans laquelle trempaient les bas sales, la planche à laver pour frotter les taches rebelles et le gros savon de pays.

Tous ces objets ont disparu, les laveuses et sécheuses électriques
fonctionnent à toute heure du jour. Les lundis ont perdu leur titre de
jour de lavage. Personne ne pleure la disparition de ces objets!

La vie change, notre monde évolue. Des objets modernes actuellement seront obsolètes à leur tour dans un avenir pas si lointain.

Auteure : Micheline Merizzi Brault, bénévole et membre du conseil d’administration du Centre d’archives de Vaudreuil-Soulanges.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les terrasses à essayer cet été

Le retour du beau temps rime avec l’ouverture de la saison des terrasses! Il n’y a rien de mieux que de profiter d’un savoureux repas, d’un cocktail rafraichissant ou d’un simple café en bonne compagnie sur une terrasse qui offre une vue imprenable sur le paysage environnant. Les choix ne manquent pas dans la région! Nous vous avons préparé donc une ...

13 juillet 2024

Le reflet de la spontanéité

Curieuse de nature, j’avais envie de mieux comprendre le développement de la spontanéité sur le plan humain, car c’est l’un de mes propres défis. Bien que je puisse réagir à n’importe quelle situation problématique dans le cadre de mon travail, la spontanéité est une compétence sur laquelle je me butte continuellement. Sens de la répartie, bulles ...

11 juillet 2024

Quoi faire dans Vaudreuil-Soulanges cet été

La saison estivale est un merveilleux moment pour partir à la découverte du Québec. Situé au sud-ouest de Montréal, en Montérégie, Vaudreuil-Soulanges regorge d’activités intéressantes, de découvertes, de plaisirs et d’aventures. Déguster les saveurs locales Vignoble de Pomone | crédit Valérie Provost Vous êtes un friand gourmand? ...