Publicité

26 mars 2020 - 14:56 | Mis à jour : 15:06

PANDÉMIE COVID-19

« Actuellement, nos entreprises membres de la région de Vaudreuil-Soulanges, subissent une crise de liquidités sans précédent. »

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Face à une crise sans précédent, la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges (CCIVS) et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)  interpellent les gouvernements pour mettre en place rapidement de nouvelles mesures encore plus musclées afin de soutenir les entreprises et leurs travailleurs.

Pour la FCCQ et la CCIVS, l’annonce par le gouvernement fédéral de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) pourrait simplifier le travail des fonctionnaires en plus de couvrir une autre catégorie de travailleurs. Cependant, des lacunes administratives similaires aux programmes précédents sont observées.

« Bien que le plan d’aide représente des sommes colossales, on constate que cette nouvelle prestation verserait moins d’argent que l’assurance-emploi et que le Programme d'aide temporaire aux travailleurs (PATT) du gouvernement du Québec. La PCU ne prévoit pas non plus de soutien pour ceux qui recevront une rémunération réduite alors qu’ils continueront à travailler certaines heures afin de maintenir les opérations d’une entreprise », observe Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Un programme de subvention salariale temporaire, comme ont instauré plusieurs États européens, aurait été plus efficace, de notre point de vue. Près d’un million de personnes se sont inscrites à l’assurance-emploi la semaine dernière. Ce nombre risque de grimper de façon marquée avec les fermetures d’entreprises, alors qu’actuellement les montants ne seront versés qu’à partir de la mi-avril », ajoute M. Milliard.

Un programme de subvention salariale pourrait être intégré à même les programmes de garanties de prêts aux entreprises déjà annoncés, ces sommes seraient transformées en aide directe par la suite. Cette approche respecterait d’ailleurs le principe de guichet unique que tentent d’instaurer les gouvernements.

Des propositions simples et rapides pour maintenir l’économie

Afin d’offrir un soutien adéquat et rapide aux entrepreneurs et leurs employés, la FCCQ ainsi que la CCIVS proposent des mesures qui pourraient être faciles à mettre en œuvre pour les gouvernements :

  • Augmenter à au moins 75% le pourcentage de subvention salariale aux entreprises.
  • Reporter tous les paiements de TPS/TVQ
  • Adapter et bonifier le programme des prestations de maladie : Le seuil du salaire maximum assurable devrait être rehaussé de 54 200$ à 70 000$ et les prestations devraient passer de 55% à 66%.

« Actuellement, nos entreprises membres de la région de Vaudreuil-Soulanges, subissent une crise de liquidités sans précédent. C’est pourquoi il paraît impensable de les obliger à remettre aux gouvernements les paiements de TPS et TVQ alors qu’elles n’ont toujours pas été payées par leurs clients », souligne Pierjean Savard, président de la CCIVS.

« Les subventions salariales sont la façon la plus simple de soutenir l’économie et d’assurer une relance rapide après la crise. Les employés ne perdent pas leur lien d’emploi et les employeurs conservent une main-d’œuvre précieuse. Afin de traverser cette crise sanitaire et économique, la FCCQ demande aux gouvernements de mettre en place dès maintenant ces mesures qui sont à la fois efficaces et souples, plutôt que de multiplier les programmes », conclut Charles Milliard.

Sur le même sujet

DEV lance la campagne "Achat local dans Vaudreuil-Soulanges"

« C’est une décision responsable du gouvernement dans les circonstances. » - Charles Milliard

La CCIVS revient sur les annonces économiques de Québec

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.