Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Blogue Développement durable , par

11 juillet 2017 - 08:10

Première d’une belle série de projets d’écosynergie d’affaires! Cette semaine : Mersen Canada

Première d’une belle série de projets d’écosynergie d’affaires!

Cette semaine : Mersen Canada

 

Marc Charlebois, directeur général, Mersen Canada

Vous en rappelez-vous ? Le Comité 21 régional de Vaudreuil-Soulanges réalise une série d’inventaires des résidus et des intrants des entreprises de la région. Le but : valoriser les déchets pour en faire des intrants utiles pour d’autres entreprises ou encore susciter de l’intérêt pour créer des projets de développement économique avec la relève.

Afin de communiquer les initiatives des écosynergies d’affaires de la région, je joins à mon équipe une jeune professionnelle motivée au développement durable, Léa Bédard-Beaulieu. C’est avec fierté que je l’accueille au Comité 21 régional de Vaudreuil-Soulanges.

Léa a rencontré Marc Charlebois, directeur général (DG) de Mersen Canada à Vaudreuil-Dorion, pour lui demander quelle était sa motivation à prendre part au projet régional de créer une économie circulaire. Voici la teneur des propos qu’elle a recueillis auprès de lui.

Mersen Canada, ce manufacturier spécialisé dans les pièces et fournitures de moteurs électriques, a d’abord fait le lien entre la vision de l’entreprise et les trois valeurs fondamentales qui se rattachent au projet novateur mis de l’avant : passion, engagement, respect.

Implanté à Vaudreuil-Dorion depuis 1977 et comptant quelque 50 employés, le chapitre québécois de la société née en France est un acteur indéniablement engagé dans le développement durable de la région de Vaudreuil-Soulanges. Un engagement qui traduit la passion de l’entreprise pour son secteur d’activité, mais aussi son respect pour ses employés, leurs réalisations et l’environnement. « C’est très facile d’être drivé par les objectifs d’affaires, mais il ne faut pas perdre de vue les autres aspects dont les responsabilités sociales et environnementales », explique Marc Charlebois, qui se perçoit plutôt comme un coach qu’un patron. À l’usine, le respect et la discussion, tout comme la passion et l’engagement, font partie de la politique de travail.

 

Concilier intérêts et environnement

La clé pour concilier les intérêts de l’entreprise et le développement durable se cacherait-elle dans le fait d’avoir une vue d’ensemble du processus ? C’est l’avis du DG, qui analyse la chaîne de production de cet œil. Ainsi, une transition durable implique d’investir pour former les employés, mais c’est pour que ceux-ci deviennent ensuite les ambassadeurs des initiatives de la compagnie; de cette manière, les coûts de cette formation apportent des résultats concrets à l’échelle globale.

 

Écosynergie d’affaires

Patenteux de nature, Marc Charlebois trouve satisfaction à redonner vie à des objets qui, autrement, auraient atterri prématurément au site d’enfouissement. Cette satisfaction se traduit dans les décisions de la compagnie, pour laquelle il y a toujours quelque chose à faire avec les résidus. L’usine de Vaudreuil-Dorion est impliquée dans un circuit d’écosynergie d’affaires, qui permet un partage des matières résiduelles entre diverses entreprises et organisations de la région.

Par exemple, Mersen utilise pour ses emballages du polystyrène fourni par une autre entreprise du coin, qui n’en a plus besoin. Mersen, pour sa part, se libère de ses crêtes de bois vidées au Centre de bénévolat l’Actuel, au lieu de les jeter. Un geste cohérent avec les valeurs des organisations et des économies et des impacts sociaux et environnementaux positifs pour toutes les parties. Voilà une synergie viable pour la région de Vaudreuil-Soulanges. Tout le monde y gagne !

 

Conclusion

Au niveau des défis, le directeur général est conscient du fait que transformer son entreprise pour la rendre durable demande beaucoup de discipline, que ce soit en matière d’investissement, de formation des employés, etc. Or, ces changements donnent la force d’influencer et de faire rayonner plus largement le processus du développement durable. Au final, Marc Charlebois invite d’autres acteurs à s’engager : « Il manque de gens engagés de façon proactive plutôt que réactive. Pourtant, le changement vient quand on est proactif ! ».

 

À propos de Mersen

Mersen est reconnu comme un expert mondial des spécialités électriques et des matériaux pour les domaines de l’énergie, des transports, de la chimie, de la pharmaceutique et des industries de procédés.

Le réseau d’écosynergie d’affaires de Vaudreuil-Soulanges est riche de dirigeants engagés dans la voie du développement durable. N’hésitez pas à communiquer avec le Comité 21 régional pour de plus amples informations à info@comite21quebec.org ou au 1 855 842-2121.

Coauteur : Léa Bédard-Beaulieu


Mentor à la rédaction : Lorraine Simard, auteur du blogue développement durable


Lorraine Simard, secrétaire générale et cofondatrice
Comité 21 Québec
Porteur de voie du Comité 21 régional de Vaudreuil-Soulanges
Téléphone : 1 855 842 2121
http://www.comite21quebec.org/comite-regional/comite-21-regional-de-vaudreuil-soulanges/
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: