Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'entreprise cherche à combler une trentaine de postes au sein de son usine

Goodyear: un employeur de choix à Salaberry-de-Valleyfield

durée 12h00
6 mars 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Texte commandité

Mettre le bien-être de ses employés au centre de toutes les décisions. Voilà la philosophie de l’équipe de direction de l’usine GOODYEAR de Salaberry-de-Valleyfield. Alors que la marque célèbre cette année son 125e anniversaire, une importante campagne de recrutement est en cours au sein de l’usine du boulevard Monseigneur-Langlois.

À ce jour, 225 personnes travaillent à temps plein au cœur des installations campivallensiennes de l’entreprise américaine. Malgré cela, une importante campagne de recrutement est en cours pour dénicher au moins 30 nouveaux employés dans des postes variés tels que journalier de production, mécanicien industriel ou technicien en laboratoire.

« Au quotidien, nous recevons beaucoup d’échos de la population à l’effet que les gens pensent que nous sommes fermés. Au contraire, nous sommes un employeur de choix dans la région qui offrent des emplois à des salaires compétitifs. On se fait aussi un devoir de répondre présent lorsqu’on doit s’impliquer dans notre milieu. On fait de bien belles choses ici et notre usine est dans le top 3 des plus grands producteurs de polymère synthétique en termes de qualité et d’efficacité en Amérique du Nord, ce qui est une fierté pour nous », résume Carl Lakroni, directeur du Centre de Mélange de Salaberry-de-Valleyfield.

Sises depuis plusieurs décennies sur le boulevard Monseigneur-Langlois, les infrastructures de Goodyear s’étendent sur 500 000 pieds carrés et les parcourir de bout en bout peut prendre jusqu’à 10 minutes à pieds.

Le siège social de la compagnie spécialisée en fabrication de pneus pour les automobiles, les avions et les poids lourds est situé aux États-Unis et l’entreprise compte à ce jour 74 000 employés répartis à travers 23 pays. Au fil des ans, la marque a su faire sa renommée et devenir le fournisseur officiel de pneus pour les véhicules d’urgences tels que ceux des pompiers, des ambulanciers et des policiers.

Un premier pneu fabriqué en 1965 

À l’usine de Salaberry-de-Valleyfield, c’est en 1965 qu’on a fabriqué le tout premier pneu. La roue est d’ailleurs fièrement exposée dans le hall d’entrée du bâtiment accueillant les bureaux de l’entreprise.

« En 2007, notre vocation a changé et depuis on fabrique des composantes de pneus pour les usines Goodyear. Une fois toutes les étapes de fabrications complétées, le tout est acheminé aux usines en Ontario et aux États-Unis. Par année, on produit ici même 170 millions de livres de composantes. À l'automne 2020, nous avons dû ajouter un nouveau quart de travail afin que l’on soit en mesure de fonctionner 24 heures sur 24 heures, sept jours par semaine. Idéalement, il faudrait procéder à l’embauche de 30 nouveaux employés dans un avenir rapproché pour que notre équipe soit complète. Avec l’autoroute 30 située à proximité, nous sommes une bonne option pour tous les résidents de la Rive-Sud qui se cherchent un bon emploi bien rémunéré avec des conditions avantageuses », mentionne M. Lakroni.

Offrir un environnement de travail sain au personnel

Pour arriver à rencontrer ses standards annuels de production, Goodyear peut compter sur un solide groupe d’employés fidèles qui, pour la plupart, travaillent au sein de l’entreprise pendant de longues années. « On se fait un devoir de placer les employés et leur bien-être au centre de toutes nos décisions. Après tout, c’est grâce à eux si l’usine fonctionne au quotidien. Nous sommes chanceux et conscients d’avoir d’excellents employés. Quand nous avons ajouté un quart de travail, nous avons eu la collaboration et le soutien des employés. On essaie au quotidien que l’ambiance de travail soit plaisante pour tous. Ce n’est pas toujours rose comme dans toute entreprise, mais on tente le plus possible, qu’ils soient heureux de venir travailler et de les écouter », poursuit de son côté le chef de section Pierre-Luc Derome.

Une philosophie qui est importante pour M. Lakroni. « Nous sommes conscients que notre actif le plus précieux est l’employé lui-même et non pas la machine qui nous permet de produire nos composantes de pneus. Sans l’humain derrière, l’instrument ne fonctionnerait pas. Nous sommes fiers de dire que beaucoup de nos employés sont chez nous pour y rester. Plusieurs cumulent 20, 25, 30 et même 35 ans de service au sein de notre usine. En tant que gestionnaire, notre rôle est de leur offrir des conditions avantageuses et des salaires compétitifs, mais aussi une bonne ambiance de travail basée sur le respect, le plaisir et l’écoute. »

Les employés bénéficient également de très bonnes conditions de travail, dont par exemple, l’assurance collective dont l’employeur assume 100% des coûts. « L'environnement de travail est également une priorité pour nous. Nos employés ne sont pas soumis à un stress constant. La collaboration, le travail d'équipe et une ambiance saine sont valorisés. Nous offrons des taux horaires très compétitifs par rapport au marchéParmi les autres avantages offerts, on peut nommer la contribution au REER de l’employeur et un boni de performance, pour certains postes, qui peut atteindre 5,50$ de l’heure soit 66$ par jour pour un quart de travail de douze heures », ajoute pour sa part Stéphanie Richer, directrice des ressources humaines.

En plus de mettre l’humain à l’avant-plan, la direction de Goodyear Valleyfield se fait un devoir de mettre en priorité la santé et la sécurité des employés au travail. Plusieurs initiatives sont mises en place au quotidien pour faire de la prévention un volet important en milieu de travail. 

Plusieurs investissements ont eu lieu dans les dernières années afin de moderniser les équipements. « Nous avons beaucoup investi dans les dernières années pour rendre notre milieu de travail le plus sécuritaire possible. Que ce soit au niveau de la machinerie, l'équipement de levage ou la sécurité piétonnière, nous mettons l'emphase sur des comportements et méthodes de travail sécuritaire. On continue d’investir pour répondre aux normes de l’industrie et même les surpasser », conclut M. Lakroni.

Pour découvrir les postes offerts chez Goodyear, on peut visiter ce lien

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Budget fédéral: Un budget qui ne sert que Justin Trudeau selon Claude DeBellefeuille

Claude DeBellefeuille dénonce un budget qu'elle qualifie d’ingérences dans les champs de compétence du Québec qui servira bien davantage les intérêts électoraux de Justin Trudeau que les citoyens de Salaberry-Suroît. « Je salue l’intention d’Ottawa de vouloir accélérer la construction de nouveaux logements. Malheureusement, si le passé est garant ...

Distribution de compost gratuite à la population de Beauharnois-Salaberry

La MRC de Beauharnois-Salaberry annonce qu’une distribution de compost aura lieu sur l’ensemble de son territoire au mois de mai. Les citoyens pourront donc s’approvisionner gratuitement à un point de dépôt situé dans leur municipalité. Alors que la collecte du bac brun continue de gagner en popularité, la MRC et ses municipalités désirent ...

Beauharnois célèbre ses bénévoles et les invite à son spectacle de Noël

Du 14 au 20 avril se tient la 50e édition de la Semaine de l’action bénévole, sous le thème « Bénévoler, c’est brillant ! », une initiative de la Fédération des Centres d’Action bénévole du Québec (FCABQ). La Ville de Beauharnois saisit cette occasion pour exprimer sa profonde gratitude envers tous les bénévoles et organismes qui, par leur ...