Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Tourisme local

Parc régional de Beauharnois-Salaberry : destination nature, voyage écologique

durée 12h00
27 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Les files d’attente, les explosions de prix, la valse des réservations, l’empreinte écologique : voyager est parfois devenu stressant. Le Parc régional de Beauharnois-Salaberry offre toutefois à ses visiteurs un vaste espace naturel, accessible, reposant et riche en attraits : un lieu apaisant pour les vacances.

«  L’accès au parc est gratuit, les espaces de stationnement sont nombreux et nos options d’hébergements (halte VR et halte nautique) fonctionnent avec une boîte d’autopaiement, sans réservation, à 20 $ la nuit. Les gens peuvent donc arriver spontanément et profiter de la nature, sans se casser la tête  », explique Marie-Jacinthe Roberge, directrice du Parc régional.

Ce dernier étant situé au cœur d’un carrefour migratoire de grande importance, il est possible d’y observer plus de 150 espèces d’oiseaux, dans les 18 haltes d’interprétation et 4 tours d’observations du parcours.

Traversant des milieux humides, il s’agit d’un lieu d’une riche biodiversité, mise en valeur par des organismes en protection de la faune. Il ne faut pas non plus oublier que le parc ceinture le canal de Beauharnois ; des 72 km de pistes multifonctionnelles asphaltées, plus de la moitié d’entre elles longent des bandes riveraines, alors que deux rampes de mises à l’eau ouvrent la voie à de magnifiques plans d’eau.

Consommer local et réduire son empreinte écologique

De nombreux vacanciers se questionnent maintenant sur l’impact écologique de leurs choix, en particulier si la nature constitue un intérêt pour eux. L’une des premières solutions consiste à réduire son empreinte carbone. « La plupart de nos municipalités ont un accès direct au réseau du parc. Pour les citoyens, il est exceptionnel de retrouver une infrastructure récréative de cette envergure sans être obligé de prendre la voiture », rappelle Mme Roberge.

« Et il ne faut pas oublier que nous nous trouvons qu’à 30 minutes de Montréal, faisant de la région un terrain de jeu accessible pour les gens de la métropole », ajoute-t-elle.

Par ailleurs, les tronçons du parc traversant les municipalités rurales se situent à proximité de nombreuses entreprises en agrotourisme (vignobles, fermes, producteur de miel, etc.) qui permettent aux visiteurs de consommer des produits locaux et biologiques.

Plusieurs observateurs estiment que le tourisme doit s’adapter aux exigences environnementales et aux contraintes liées à la pénurie de main-d’œuvre. Le Parc régional de Beauharnois-Salaberry se positionne donc comme une option répondant à ces besoins avec une offre d’activités que l’on peut faire en toute autonomie, dans des espaces riches en biodiversité, tout en réduisant son empreinte écologique.

Pour des cartes, des idées d’activités ou tout autre renseignement, consultez la page dédiée au Parc régional.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Plusieurs subventions offertes aux Martinois cette année

La Municipalité de Sainte-Martine invite ses citoyens à déposer une demande pour les diverses subventions offertes sur son territoire. Sous certaines conditions, les familles et résidents intéressés peuvent obtenir des aides financières visant à les inciter à améliorer leurs habitudes de vies. Au moment d’écrire ces lignes, cinq programmes sont ...

Le Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée célébrera l'Halloween

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield invite sa population à redécouvrir le Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée dans un décor automnal lors du nouvel événement Sorcellerie & Enchantement. Du 29 au 31 octobre, une série d’activités thématiques en lien avec l’Halloween est proposée : concours de décoration de citrouilles, spectacle de ...

Deux nouveaux fauteuils multifonctions pour le CLSC de Salaberry-de-Valleyfield

Afin de doubler la capacité de traitements intraveineux au CLSC de Salaberry-de-Valleyfield, la Fondation de l'Hôpital du Suroît a fait l'acquisition de deux fauteuils multifonctions servant notamment à l'administration de molécules de fer et aux ponctions veineuses. Le financement total pour l'achat de ces 2 fauteuils multifonctions s'élève à 9 ...