Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le député de Beauharnois souhaite

Un premier mandat au bilan positif pour Claude Reid

durée 14h55
17 juin 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Au terme de son tout premier mandat à titre de député de Beauharnois, Claude Reid conviait les médias ce jeudi afin de dresser le bilan des quatre dernières années. Il en a profité pour confirmer qu’il sera de nouveau le porte-couleur de la Coalition Avenir Québec dans Beauharnois aux élections provinciales du 3 octobre prochain.  

À lire également: 

Travaux à l'Hôpital du Suroît: investissements de plus de 200 M $

« Ça fait un bon bout que j’ai terminé ma réflexion quant à mon avenir et j’attendais la fin de la session parlementaire pour en faire l’annonce. Ce premier mandat m’a permis de réaliser que je suis vraiment sur mon X dans le rôle de député. Je suis quelqu’un qui aime aider les gens et mettre de l’avant les talents d’ici. Mon travail de député me permet de le faire chaque jour et je compte poursuivre sur cette voie dans un prochain mandat », indique le natif du quartier Bellerive à Salaberry-de-Valleyfield.

Claude Reid a été élu le 1er octobre 2018 aux côtés de 75 députés de la Coalition Avenir Québec, de 27 élus du Parti libéral du Québec, de 10 députés de Québec Solidaire, de sept représentants du Parti québécois et de 5 députés indépendants ou représentants du Parti conservateur du Québec.

« Il m’a fallu quelques semaines d’adaptation à la suite de mon élection pour m’habituer aux rouages de la politique provinciale et me familiariser aux enjeux du comté, même si j’avais une bonne idée des dossiers régionaux importants. Dès le départ, j’ai sensibilisé mes collègues à la problématique du boulevard Monseigneur-Langlois et de l’Hôpital du Suroît. »

Avec l’élection de Claude Reid, le comté de Beauharnois a mis fin à une disette de 15 ans dans l’opposition.  Une fierté pour le représentant de la région à l’Assemblée nationale. « Quand on est dans l’opposition, c’est plus difficile d’être écouté par ses collègues. Depuis mon arrivée en poste, les investissements ont été nombreux dans le comté et plusieurs ministres sont venus faire des annonces. Je suis fier du travail accompli jusqu’à présent, mais il reste du pain sur la planche », illustre-t-il.

Dans un second mandat, il entend se pencher sur des dossiers liés à l'éducation et à la santé afin de doter la circonscription d'infrastructures aptes à répondre à la croissance démographique anticipée. 

Plus de 250 M $ d’investissements dans la région

Depuis octobre 2018, c’est plusieurs centaines de millions de dollars qui sont investis dans le comté de Beauharnois.  Seulement au centre hospitalier du Suroît, c’est une somme de 250 M $ qui sera injectée pour compléter des rénovations majeures.

Parmi les autres projets réalisés ou en cours de réalisation on peut nommer : l’agrandissement de la polyvalente de la Baie St-François, l’agrandissement de l’école primaire Omer-Séguin à Saint-Louis-de-Gonzague et la mise en place d’une solution pour le boulevard Monseigneur-Langlois.  

« Nous avons réussi à régler ce dossier-là sans trop de frais. Ça ne nous a pratiquement rien coûté, sauf le coût des panneaux. Les gens sont contents. C’est une solution temporaire, mais il faudra s’asseoir avec la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pour déterminer la suite de ce projet. »

Le dossier de l’Hôpital du Suroît a aussi occupé une place importante dans le 1er mandat de M. Reid. « C’est un dossier de longue haleine. Mais nous avons bien avancé. Plusieurs choses ont été mises en place : le changement de garde, l’embauche de Dominique Pilon, le réaménagement de l’urgence, sans parler des travaux qui y seront réalisés. Un plan clinique, qui tiendra compte de la croissance démographique de la région est aussi en voie de réalisation et sera prêt cet automne », informe-t-il.

La réfection du Manoir Ellice de Beauharnois, grâce à une subvention de 600 000$, et celles des rangs 10 et 20 à Saint-Étienne-de-Beauharnois et l’aménagement d’un CPE à Saint-Louis-de-Gonzague figurent aussi dans le bilan des réalisations du député.  

« J’aime vraiment mon métier et j’espère avoir de nouveau la confiance des électeurs de Beauharnois le 3 octobre prochain. Je souhaite revenir dans un gouvernement majoritaire fort pour un second mandat. Être député est un privilège et je ne prends rien pour acquis. Cet été, je serai sur le terrain pour échanger avec les gens et connaître leurs préoccupations et les enjeux qui  leur tiennent à cœur.»

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le rêve d'un aîné de Beauharnois se réalise grâce à deux instances de la région

La Fondation de l'Hôpital du Suroît et le CISSS de la Montérégie-Ouest ont tout récemment collaboré pour réaliser le rêve d'un résident du CHSLD Cécile-Godin de Beauharnois. M. Leboeuf, un passionné de hockey souhaitait plus que tout voir son petit-fils sur la glace. Grâce à ces deux instances, son souhait s'est réalisé tout récemment.  Avec un ...

Distributions d'arbres, arbustes et semences aujourd'hui à Salaberry-de-Valleyfield

La Semaine de la biodiversité de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield va se terminer de belle façon, soit par une distribution d’arbres et d’arbustes fruitiers et de semences pour pelouses fleuries et résistantes. Ces activités se tiendront au Marché public régional dans quelques heures. De 9h à 13h, les citoyens intéressés sont attendus sur ...

durée Hier 14h00

La création d'aménagements florissants et la tourbe biodiversité à découvrir demain

Deux séances d’informations se tiendront demain, le samedi 1er octobre, au Marché public régional de Salaberry-de-Valleyfield pour bien terminer la Semaine de la biodiversité 2022. La première portera sur la Création d’aménagements florissants alors que la seconde permettra de découvrir la tourbe biodiversité. Les deux activités sont prévues ...