Publicité

2 mai 2021 - 15:30 | Mis à jour : 12 mai 2021 - 10:30

Conventions collectives

Des offres aux tables de négociations dans les milieux de l'éducation et de la santé

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le premier ministre du Québec, François Legault, a tenu un point de presse aujourd'hui à la suite d’une rencontre avec des présidents syndicaux de l’éducation et de la santé pour annoncer les offres du gouvernement aux tables de négociations.

Cela fait présentement un an, depuis le mois de mars 2020, que les 550 000 employés de l'État n’ont plus de conventions collectives. 

« La crise due à la pandémie rend encore plus nécessaire de travailler ensemble. Dans les prochains mois, il va falloir faire du rattrapage pour les jours d'écoles manqués par les élèves et rattraper le délestage dans les hôpitaux. Il est temps de régler ces conventions », a commencé le premier ministre. 

Il y a donc quatre offres importantes qui ont été présentées aujourd’hui par le gouvernement.

  • Tous les employés recevront une augmentation de salaire de 5%, plus un forfaitaire de 3%. Cela représente donc 8% sur trois ans.
  • Les nouveaux enseignants auront le droit à une augmentation plus importante, soit 18% incluant le forfaitaire.
  • Les préposées aux bénéficiaires dans les CHSLD recevront une augmentation de 23%. Cela dans le but d’attirer plus de personnel. 
  • Pour améliorer les conditions de travail, ce sont 14 000 nouveaux postes à temps plein qui seront ajoutés dans le réseau de la santé (infirmières, préposés aux bénéficiaires et préposés dans les centres jeunesse. 

« Ce sont des offres raisonnables, surtout compte tenu du contexte de la pandémie qui a engendré un déficit de 13 milliards de dollars au Québec. Ce sont des offres généreuses », d’ajouter François Legault qui se réjouit que le personnel du réseau de la santé soit moins surchargé. « Les enfants et les patients pourront recevoir un meilleur service. »

Précisons que sa rencontre s’est tenue avec les présidentes et présidents de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec, de la Confédération des syndicats nationaux, de la Centrale des syndicats du Québec, de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec, de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux et de la Fédération autonome de l’enseignement. 

Négociations en cours
Le gouvernement avait conclu une première entente avec la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec en décembre dernier, sur les conditions de travail. Cependant, la partie salariale est toujours en négociations. 

Aussi, le gouvernement s’est entendu avec la Fédération autonome de l’enseignement. En effet, vendredi dernier, les membres ont approuvé à 88 % les conditions de travail et les offres salariales. Cette nouvelle convention collective sera donc applicable dès la rentrée prochaine pour ces enseignants.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.