Publicité
13 février 2020 - 11:20

Un mois après l'ouverture

Le Club de Quad Trois-Lacs perd son droit de passage à Sainte-Marthe

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Toutes les réactions 11

À peine un mois après avoir accordé un droit de passage au Club de Quad des Trois-Lacs, voilà que le conseil municipal a pris la décision de se retirer du projet pilote autorisant l’utilisation de la voie publique sur une partie des chemins Sainte-Marie et Saint-Guillaume. C’est via une résolution adoptée à l’unanimité, le 11 février, lors de la séance du conseil que la municipalité a informé la population de sa décision.

La municipalité et le Club Quad des Trois-Lacs étaient confiants qu’après deux ans d’efforts pour trouver un tracé, celui-ci aurait été le bon. « La municipalité a consacré beaucoup de temps et d’énergie pour aider le club depuis deux ans. Nous savons que les dirigeants du club en ont mis bien davantage et c’est ce qui nous attriste dans la décision que nous avons dû prendre. Nous savons à quel point c’est décevant pour eux et tous les membres », affirme le maire François Pleau.

« Lorsque quelques jours après l’ouverture du sentier par le club les résidents ont constaté la vitesse excessive de certains quadistes devant leur résidence, et que parmi eux, quelques-uns ont eu l’audace de passer à vive allure au milieu de la nuit malgré l’interdiction après 23 h, les plaintes n’ont pas pris de temps à s’accumuler auprès des autorités municipales. La vitesse amplifie le niveau sonore et avec les crampons que certains installent en hiver c’est plus bruyant. Donc, les conditions pour favoriser l’acceptabilité sociale ont rapidement disparu et c’est malheureux », d’ajouter le maire Pleau.

Selon la résolution dont Néomédia a eu copie, deux décomptes effectués le 25 janvier durant deux périodes différentes ont permis de recenser le passage de 38 véhicules quads, ce qui, selon la municipalité, « représente un nombre élevé, surtout lorsque les usagers sont laissés à eux-mêmes, sans limites de vitesse. »

Déception chez les quadistes

« Nous sommes vraiment déçus. Nous avons travaillé vraiment fort dans les deux dernières années avec la municipalité pour arriver à mettre en place ce projet-pilote qui aura finalement fonctionné qu’une semaine », souligne en entrevue avec Néomédia, Francis Myre, vice-président du Club de Quad des Trois-Lacs. « Nous avons investi près de 20 000$ pour ce projet », ajoute-t-il.

Sur le tronçon parcourant le chemin Sainte-Marie, sur un total de 11 résidences en bordure du sentier, les résidents de 8 de celles-ci ont signé la pétition. Les plaintes ont été analysées judicieusement, les faits ont été validés et la municipalité a constaté elle-même certains comportements délinquants avant de prendre une décision pour mettre un terme au projet. Les élus ont abordé la situation avec sérieux et en soupesant tous les éléments qu’ils leur ont été rapportés. Ils anticipaient la déception des quadistes en mettant fin au tracé sur la voie publique.

« Avant que la Municipalité nous donne les autorisations en janvier dernier, nous avons rencontré les propriétaires concernés et pourtant huit de ceux-ci ont mentionné être en accord avec le projet et ont même signé un document que nous avons dû remettre au conseil municipal. Disons qu’on s’explique mal le revirement de situation. Là nous essayons d’avoir une copie de la pétition et nous sommes toujours sans réponse de la municipalité », poursuit le vice-président.

« Il est difficile de blâmer les membres du conseil d’avoir surtout pris en considération les désagréments et les préoccupations de leurs citoyens. Après tout, ils sont élus pour les représenter et se préoccuper de leurs intérêts », mentionne pour sa part Michel Bertrand, directeur général et dont des membres de son équipe ont collaboré étroitement avec les représentants du Club Quad des Trois-Lacs depuis plus de deux ans pour trouver des solutions suite à la perte d’importants droits de passage.

Problème de signalisation

Selon le procès-verbal de la dernière séance du conseil, il est possible de lire : « le Club de Trois-Lacs s’était engagé à ouvrir le sentier proposé et accepté par la municipalité qu’après avoir mis en place la signalisation adéquate, notamment celle relative à la sécurité de tous les usagers de la route et aussi celle qui vise à informer les quadistes des limites de vitesse imposées, ce qui n’a pas été fait adéquatement »

Or, le vice-président du Club de Quad souligne qu’une demande d’installation d’affiches de signalisation temporaires avait été faite et accordée par la municipalité.

« Nous avions contacté Claudia Baril, la directrice générale adjointe, pour lui demander si nous pouvions installer des pancartes temporaires, le temps que nous recevions les affiches de signalisation officielles, ce qui pouvait prendre entre deux et trois semaines. Elle nous avait dit qu’il n’y avait pas de problème », de dire, M. Myre.

Questionnée à ce sujet, Mme Baril confirme que la demande avait bel et bien été acceptée. Toutefois, elle souligne que les affiches mises en place ne correspondaient pas aux exigences de la municipalité. « Des panneaux de signalisation pour les quadistes et les automobilistes devaient être installés temporairement, mais malheureusement, seuls ceux pour les quadistes ont été mis en place. Pour nous, il était important que ceux indiquant aux automobilistes le passage de quad soient installés ce qui n’a pas été fait », de dire Mme Baril.

« Nous sommes vraiment déçus et fâchés. Le passage nous a permis de recruter 25 nouveaux membres qui ont payé 300$ pour leur passe, et ça, c’est sans compter le fait que nous avons investi près de 20 000$ dans ce projet qui n’aura duré qu’une semaine », déplore Francis Myre.

« Nous souhaitons que le club trouve une autre alternative pour traverser Sainte-Marthe, mais il faudra que ce soit au trécarré des terres et non sur la voie publique, car nous l’avons essayé et ce n’est malheureusement pas compatible avec les attentes bien légitimes de nos citoyens » conclut François Pleau.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

11 réactions
  • On voie bein que la tolerance n etait pas au menu....
    Ils savent bein que c est important pour le club mais les cytoyens prevo c est leur ville...anyway il y a rein a ste marthe apart un depanneur... Mais le conseil appui la carriere avec tous ces camions vas et vein et les limite de vitesse on augmenter sur leur routes Vive le bruits dans ce secteur paisible et agricole

    M - 2020-02-13 12:52
  • Simple à quel point il est facile pour les chialeux de tout démolir le travail des autres. La ville n’ a qu’à mandater les policiers afin de les faire « contribuer » par l'émission de contraventions par les forces de l’ordre. Le mot se serait passé dans la communauté quadiste via les réseaux sociaux et la paix serait revenue.

    1 semaine? Ce n’est pas sérieux là. Ça sent la magouille politique à plein nez ça.

    Marc-André - 2020-02-13 13:32
  • Les citoyens ne veulent pas voir les Quadiste dans leur Secteur Malgré les efforts et la bonne volonté du maire, les citoyens paie leur taxe et déteste entendre le bruit et voir les Quadiste s'amuser. Ils préfèrent rester chez eux dans leur pantouffle a regarder par la fenêtre et voir qu'il y a rien qui bouge et sans bruit dans leur municipalité. Sa rapporte rien a la municipalité de St-Marthe. Si il y avait comme dans certaine Ville ou Village des services comme un hôtel des restaurant, station de gaz ect cela aurais pour effet d'attirer les gens de d'autre région a faire du Quad dans le secteur et avoir des retomber économique pour la région et la municipalité. Bref ils ne veulent pas se faire voir.

    steve - 2020-02-13 13:43
  • Très décevant
    Pour l’équipe qui a travaillé fort
    J’étais en mode recherche pour acheter un vtt et une passe puisque enfin c’était ouvert ,Beaucoup d’entourage aussi était ravi à l’idée mais la 🙁

    Edith - 2020-02-13 13:57
  • C'est bien évident, on ne peu justifié notre apport économique car il n'y a aucun commerce. Ceci dit, ce faisant, la Ville empêche notre apport aux deux villes qu'elle sépare, Riguaud et St-Lazarre qui eux, bénéficient des retombées économiques. Serait-ce de la jalousie?

    Sylvain - 2020-02-13 15:03
  • Et la police était pas là pour gérer ça? C’est pas un problème de type de véhicule, c’est un problème de respect de la règlementation routière. Ce qui existe aussi pour tous les autres véhicules!

    Jonathan martin - 2020-02-13 15:06
  • (Ca passe trop vite ou bien ca fait du bruit en passant !!)

    Oufff, oh la la, est-ce a dire que ce petit groupe de citoyens isolées vont empecher les harley's ou bien les gros méchants camions bruyants de passer l été prochain ?..
    Juste un peu de sarcasme ici mais quand meme, qu'une ville sanctionne cela, et seulement qu apres une semaine, ca n'as pas de bon sens voyons !

    Sylvain - 2020-02-13 15:40
  • Yes !👏👍

    Catherine - 2020-02-14 04:32
  • C'est tout de même étrange que les citoyens de Ste-Marthe semblent cibler que les VTT... Pourtant, à ce que nous sachions, il y a circulation de nombreux véhicules lourds et de motos aussi sur cette voie publique; j'ajouterai, que je ne crois pas qu'un VTT émette plus de bruit que ces autres véhicules... et je serais fort surprise que les seuls véhicules à circuler au delà de la limite permise soient uniquement des VTT; eux qui peinent tellement à préserver les droits d'accès aux sentiers sont majoritairement consciencieux face aux normes et aux régles auxquelles ils sont soumis.

    Steph - 2020-02-14 13:03
  • Une semaine ??? Plainte de possiblement 8 resident ???? Et on ferme l acces !!!!!! Une belle facon de ne pas acceuillir de touriste dans la ville ,un manque flagrant de jugement et surtout encore de l abus de pouvoir de la municipalite. Discuter ,troyve des solution ne fait pas partie de votre gros bon sens a mom avis

    Helene - 2020-02-16 10:10
  • A saint-michel.des saints la rue principal du village est devenu une route federé pour le quad ,automobile ,quad et motocross se cotoie et toutevle monde est respectueux ,on peut aller au resto ,faire nos comission et visiter des gens au village en quad .cela amene beaucoup de touriste ,les hotels et resro sont toujours plein et cela attire beaucoup de gens au evenement organisé par la municipalité .Voila une ville ou les élu on vue plus loins que le bout de leur neź et surtout ne se sont pas basé sur quelque plainte de citoyen.....p.s la sq est prente pour veuiller a ce que tous soit respecter

    Francois - 2020-02-16 10:17