Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

À Oakville en Ontario

Alexandra Legault représente Vaudreuil-Soulanges au Championnat national de curling

durée 18h00
2 mai 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Une jeune résidente de Hudson a pris le chemin d’Oakville en Ontario afin de représenter fièrement le Québec, mais surtout, Vaudreuil-Soulanges, lors du Championnat national de curling.

Alexandra Legault, 16 ans, en est à sa première participation à cette importante compétition. « Je suis vraiment excitée de participer au Championnat. C’était aussi ma première fois aux compétitions provinciales et nous avons remporté l’argent. J’ai vraiment confiance en mon équipe », a-t-elle laissé savoir à Néomédia, quelques jours avant son départ.

Une histoire de famille

C’est à l’âge de huit ans que l’étudiante en 4e secondaire à l’école Westwood Senior de Hudson a été initiée au curling. « Ma jeune soeur et mon jeune frère jouent aussi au curling. Ma soeur s’y intéresse peut-être un peu moins que moi, mais je sens que mon frère y développe lui aussi une passion. Il y a quelques années, nos parents ont décidé de joindre le club », ajoute l’athlète.

Le curling est un sport de précision qui se joue sur la glace avec des pierrées de granites taillées, et polies selon les standards internationaux. Le but est de placer ces pierres le plus près possible d’une cible, la maison, dessinée sur la glace. Une partie compte en moyenne huit manches, appelées des «bouts», et dure environs deux heures.

« C’est très cardio comme sport. Quand ce n’est pas notre tour de lancer nos pierres, nous devons balayer la glace rapidement, selon les directives et la stratégie de notre capitaine. Il n’y a pas beaucoup de temps entre les lancés », ajoute celle qui s’entraîne plus de 15 heures par semaine, sur trois différentes glaces.

« Évidemment, je m’entraîne à Hudson, mais comme mes coéquipières viennent de Laval et de Pointe-Claire, je me rends aussi là-bas quelques fois par semaine », de dire Alexandra Legault.

Redonner au curling ses lettres de noblesse

Le curling est arrivé en Amérique du Nord vers les années 1750 via des soldats britanniques, mais il tient ses origines de l’Écosse du début des années 1500. C’est à Montréal en 1807, qu’a été fondé le premier club officiel au Canada.

« Le curling est vraiment un sport hors du commun et c’est exactement ce qui me plait. Ce n’est pas tout le monde qui a besoin de jouer au hockey. Il y a tellement de choses à découvrir par rapport à ce sport. C’est vraiment fascinant », conclut la joueuse qui en profite pour inviter les plus jeunes à tenter l’expérience du curling.

Au moment d’écrire ces lignes, Alexandra Legault et son équipe avaient déjà remporté une première victoire au Championnat et se préparaient pour leur deuxième partie.

Le Championnat national de curling se poursuit jusqu’au 9 mai à Oakville en Ontario.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Retour du Festival nautique

La Ville de Coteau-du-Lac et la Municipalité des Coteaux annoncent le retour du Festival nautique qui prendra place à l’embouchure ouest du canal de Soulanges du 22 au 24 juillet. L’événement, propulsé par Desjardins Vaudreuil-Soulanges, mettra en vedette une foule d’activités sur l’eau et en bordure de l’eau. Le week-end du Festival nautique ...

Les Fire Chicks remporte la Coupe du Suroît

C’est lors de la 5e édition de la Coupe du Suroît, présentée, conjointement par l’Association de hockey balle du Suroît, et Dek Suroît les 17 et 18 juin dernier à Saint-Lazare, que l’équipe féminine, les Fire Chicks ont remporté la Coupe du Suroît dans la catégorie récréative. Plusieurs partisans étaient au rendez-vous, malgré la pluie, pour ...

26 juin 2022

Emy Legault fait bonne figure aux Championnats du monde sprint de triathlon

La triathlonienne de L’Île-Perrot, Emy Legault, s’est classée en 12e place avec un temps de 24 minutes et 22 secondes lors des Championnats du monde sprint de triathlon, présentés à Montréal, ce samedi. Les finales étaient divisées en trois manches et 10 athlètes étaient retranchés au terme de chacune des deux premières courses. Si la portion ...