Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Semaine de la sécurité ferroviaire

«Chaque incident en est un de trop, peu importe ses conséquences», Pierre Bergeron, inspecteur de police au CN

durée 19h00
20 septembre 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Marie-Claude Pilon
email
Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Jusqu'à ce dimanche 24 septembre, c'est la Semaine de la sécurité ferroviaire au Québec. Néomédia a profité de l'occasion pour s'entretenir avec le policier du Canadien National, Pierre Bergeron, sur les bons comportements à adopter près d'un passage à niveau. 

Avant d'entrer dans le vif du sujet, plongeons dans les statistiques pour la province de Québec. L'an passé, on a rapporté 29 incidents survenus sur les 3 800 milles de voies ferrées qui y prennent place. Ces événements se sont conclus par huit décès et quatre personnes blessées gravement. 

Au Canada, également l'an passé, le bilan est évidemment plus lourd. On enregistrait 232 incidents qui ont résulté par 66 décès et 43 personnes blessées gravement. 

« Lorsqu'on parle d'un incident, il faut préciser que cela implique forcément une collision entre un train et une personne à vélo, à pied, en motocyclette, ou en véhicule tout terrain, etc. Il faut qu'un être humain. soit concerné. Par exemple, si un train percute un vélo abandonné sur les rails, l'incident n'est pas compilé dans les statistiques annuelles», précise l'inspecteur Pierre Bergeron qui oeuvre au sein de la police du CN depuis 25 ans. 

Qu'est-ce qui explique que des incidents continuent de se produire sur la propriété du CN année après année? «La majorité des incidents se produisent à cause d'une inattention de la part du conducteur. Contrairement à la croyance populaire, les gestes volontaires ne représentent que 20% des incidents qui se produisent sur les voies ferrées. Le reste est attribuable à des automobilistes qui ne respectent pas la signalisation en place ou à des cyclistes et des marcheurs qui n'entendent pas les sirènes annonçant l'arrivée du train.» 

Police du CN: intervention et prévention 

Quel est le rôle d'un agent de police du CN? « On peut se comparer à un policier municipal sauf que notre territoire est constitué de tous les terrains qui sont la propriété du Canadien National, soit les voies ferrées et 500 milles de chaque côté de celles-ci. On intervient si un incident survient dans cette zone-là», ajoute-t-il. 

Sur le plan légal, les agents de la Police du CN ont tous les pouvoirs d’un agent de la paix en vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire, notamment les pouvoirs prévus par le Code criminel canadien. Ils peuvent donc émettre des contraventions en vertu du Code de la sécurité routière s'ils constatent une infraction commise à proximité d'un passage à niveau, ou en vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire. 

L'un des objectifs de la Police du CN est aussi de réduire les incidents qui surviennent sur son territoire, notamment en multipliant les activités de sensibilisation auprès de la population. « Un de nos rôles est aussi de diminuer les impacts d'une collision sur le voisinage. Par exemple, en rétablissant la circulation le plus rapidement possible dans le secteur touché.» 

Plusieurs moyens pour signaler le passage d'un train 

Que ce soit le Canadien National, le Canadien Pacifique ou une autre compagnie ferroviaire, on ne lésine pas sur les moyens de signaler le passage d'un train à un passage à niveau. 

« Ici, au passage à niveau de la 3e Avenue, à Pincourt, on peut noter la présence de croix Saint-André qui avisent de la priorité à donner aux trains, mais aussi de lumières et de cloches qui avisent de l'arrivée du train. Des barrières s'abaissent peu avant le passage du train. De plus, nous avons apposé au sol des losanges pour attirer l'attention des marcheurs qui ont les yeux rivés sur leur téléphone ou des personnes avec des écouteurs dans les oreilles. Des lignes hachurées jonchent également le sol pour que les automobilistes gardent une distance sécuritaire avec le convoi. » 

En cas d'infraction au Code de la sécurité routière commise près d'un passage à niveau, le conducteur peut écoper d'une amende de 150 $ en plus de perdre trois points d'inaptitude. Si l'infraction est commise en vertu de la Loi sur la sécurité ferroviaire, l'amende peut dépasser le 1 000$, mais aucun point d'inaptitude n'est retiré au conducteur fautif.  En cas d'intrusion sur la propriété du CN, l'amende prévue est de 500$. 

Que faut-il retenir avant de s'aventurer, volontairement ou non sur les rails? « Un train ne peut pas s'arrêter. Il est donc capital de respecter la signalisation en place. Pour mieux imager une collision, quand un train heurte une voiture à grande vitesse, c'est comme si une voiture frappait une canette d'aluminium sur la route. L'impact est le même. Chaque accident en est un de trop, peu importe ses conséquences.» 

En terminant, soulignons que tout citoyen notant un comportement dangereux sur un passage à niveau ou qui a besoin d'aide à la suite d'une panne, d'un accident ou d'un autre incident nécessitant une assistance immédiate peut contacter le CN au 1(800) 465-9239. 

Pour obtenir des conseils et plus d'informations sur le CN, on peut visiter le site Internet cn.ca. 

 

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Connaissez-vous les services du 811?

Le service de consultation téléphonique au 811 est gratuit, confidentiel et présente trois options: Info-Santé pour des conseils en santé, Info-Social pour des conseils psychosociaux et le guichet d’accès à la première ligne.  Ces services sont accessibles 24 heures par jour, 365 jours par année, et ce, pour tous. Notons qu’une personne résidant ...

durée Hier 18h00

Retour sur l'actualité de la semaine dans Vaudreuil-Soulanges

Une autre semaine riche en actualité se termine. Voici ce qui a marqué l'actualité des derniers jours dans Vaudreuil-Soulanges.  Plateforme de compostage: Post-mortem sur l'échec du projet Absence d'un bureau de projet, sous-estimation de l'acceptabilité sociale, lacunes au niveau des études et des données disponibles; voilà ce qui ressort du ...

durée Hier 14h00

Augmentation des paiements minimum des cartes de crédit

L'Office de la protection du consommateur du gouvernement du Québec avise les consommateurs que le pourcentage du solde d'une carte de crédit à payer minimalement chaque mois augmentera à nouveau le 1er août. Il passera de 4 % à 4,5 % pour tout contrat conclu avant le mois d'août 2019. Questionnée à ce sujet, la consultante budgétaire du point de ...