Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Huit des dix services qui devaient être délocalisés demeureront à l'Hôpital du Suroît

Une victoire pour le comité de mobilisation Sauvons le Centre mère-enfant

durée 10h00
16 mai 2023
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Le comité de mobilisation Sauvons le Centre mère-enfant et la mission régionale de l’Hôpital du Suroît peut crier mission accomplie en ce lundi 15 mai. Après trois ans d’efforts soutenus, le regroupement a atteint sa cible : la majorité des services destinés à être déménagés après la construction de l’Hôpital de Vaudreuil-Soulanges resteront finalement au centre hospitalier de Salaberry-de-Valleyfield.

La bonne nouvelle a été confirmée sur le coup de 15h par les membres du comité de mobilisation à l’occasion d’une conférence de presse.

Lors d’une rencontre qui annonçait les orientations du Plan clinique organisationnel du CISSSMO 2023-2033 avec le PDG de l'instance de santé, Philippe Gribeauval, les membres du comité ont eu droit à une présentation du tableau des services offerts jusqu’en 2026 dans les établissements de santé de la région, dont les 10 services voués à disparaitre avec la construction de l’Hôpital de Vaudreuil. Ceux-ci resteront au sein du Suroit à l’exception de l’échographie transœsophagienne qui se réalise seulement 32 fois par année au Suroît et l’ophtalmologie qui se réalise à l’externe depuis plusieurs mois déjà.

« Le comité et moi-même sommes vraiment très heureux de cette excellente nouvelle pour les familles, les aînés et les femmes les plus vulnérables de notre région. Il reste du travail de sensibilisation au niveau de l’accès de proximité à des services externes de gynécologie et nous avons encore des questions au niveau de la pédiatrie et de la gestion humaine des employés », affirmait avec émotion Edith Gariépy, directrice de la CDC Beauharnois-Salaberry lors de l'exercice de presse. 

Au cours de son allocution, Mme Gariépy s'est aussi attardée sur la suite des choses qui sera désormais l'affaire du nouveau Comité de vigie Santé et services sociaux Beauharnois-Salaberry. Celui-ci, piloté par Bruce El-Zayed employé de la MRC de Beauharnois-Salaberry aura pour mission de maintenir le dialogue avec le CISSSMO afin de s'assurer qu'il n'y a pas un effritement des services et que les services de santé promis soient délivrés à la population. 

Le nouveau comité sera formé du préfet de la MRC Beauharnois-Salaberry, Miguel Lemieux, de médecins, de représentants de la CDC Beauharnois-Salaberry et des syndicats issus du milieu de la santé et des services sociaux. Il se réunira ponctuellement en fonction des besoins. 

«  J’ai le plaisir de constater régulièrement que la nouvelle équipe de direction du CISSSMO est très collaborative, souhaite être à l’écoute des enjeux locaux et en mode solution pour notre communauté. Nous avons la volonté de travailler avec le CISSSMO afin de s’assurer ensemble, avec la vigie, non seulement le maintien mais aussi la revitalisation des services pour s’assurer qu’une telle menace de fermeture ne se repointe plus », poursuivait avec émotion la directrice de la CDC Beauharnois-Salaberry.

Le comité de coordination de la mobilisation composé de Dominique Gagnon citoyen, Pierre Lagrenade citoyen et représentant la coalition intersyndicale Coton-46, Rémi Pelletier de la CDC Haut-Saint-Laurent, France Chenail instigatrice de la mobilisation et conseillère à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Stéphane Leduc, conseiller à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Eveline Vinet de Kyo Markerting, les employées de Résidence-elle et Edith Gariépy de la CDC de Beauharnois-Salaberry remercient tous ceux et celles qui ont donné vie à cette mobilisation résultante d’une victoire citoyenne.

Le comité remercie les 7000 citoyens qui ont soutenu la cause, participé aux manifestations et signé la pétition déposée à Claude Reid en septembre 2020, les dizaines d’organismes communautaires, la coalition intersyndicale de  la région, les 12 municipalités, les MRC Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry qui ont adopté officiellement par résolution un appui en faveur de la mobilisation, soutenu financièrement la mobilisation et réalisé des sorties publiques avec la mobilisation, les employés du CISSSMO qui étaient derrière nous, la Chambre de commerce et d’industrie Beauharnois Valleyfield Haut-Saint-Laurent et la centaine d’entreprises qui ont co-signé une lettre transmise aux députés et ministres concernées, les élus Claude Reid député de Beauharnois et Claire Isabelle et Carole Malette députée de Huntingdon et finalement les journalistes locaux qui nous ont suivis dans cette lutte citoyenne s’échelonnant sur trois ans. 


«   Cette victoire citoyenne appartient aux gens du Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry. Elle a été gagnée par la solidarité et est un exemple d’actions qui sont à la fois une victoire contre la pauvreté et une réussite du développement de notre territoire. Cette collaboration intersectorielle avec différents acteurs de notre communauté saura nous inspirer pour la relation qui se développe avec le CISSSMO», concluait-elle. 

Une annonce bien accueillie 

C'est avec plaisir que la bonne nouvelle a été reçue cet après-midi. Présente sur place, Annie Poirier du CISSSMO a assuré le Comité de mobilisation de sa pleine et entière collaboration. 

« Depuis l'arrivée du PDG en poste, son message a toujours été clair. Il veut développer et maintenir les services offerts aux citoyens de la région du Suroît. La preuve est qu'une somme de 200M $ est investie à l'Hôpital du Suroît dans cette optique. Nous sommes ici aujourd'hui parce que nous sommes en accord avec la mission du Comité et que nous promettons de maintenir des discussions franches avec ses représentants. J'ai bon espoir que nous poursuivrons notre bonne entente », mentionnait-elle. 

Une maman qui a donné naissance à un garçon à l'Hôpital du Suroît en novembre dernier était très contente de cette annonce. « J'ai eu un accouchement difficile et je dois avouer que malgré tout le stress vécu, j'étais contente de pouvoir donner naissance dans ma ville. Ça aurait été une source de stress immense si ça n'aurait pas été le cas et que j'aurais accouché ailleurs. Le personnel a été à l'écoute et aux petits soins avec moi», témoignait-elle. 

Enfin, le député de Beauharnois, Claude Reid, s'est dit heureux de ce pas dans la bonne direction. « C'est la première étape de plusieurs. Il faut continuer de travailler ensemble pour assurer la pérennité des services offerts à l'Hôpital du Suroît. Je suis content de la tournure des événements », commentait-il.  

On peut visionner une partie de la conférence de presse filmée par Néomédia en cliquant sur la vidéo qui accompagne cet article. L'ambiance était festive à la suite de l'annonce, du champagne ayant même été servi aux personnes présentes lors de cette annonce. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


12 à 17 minutes d'attente pour une ambulance dans Vaudreuil-Soulanges

Le récent dossier publié par le Journal de Montréal portant sur les délais ambulanciers au Québec a permis de démontrer que la région de Vaudreuil-Soulanges est loin de faire l'exception.  Que l'on soit à Vaudreuil-Dorion, Pincourt, Notre-Dame-de-l'Île-Perrot, Saint-Lazare ou Saint-Zotique, le temps d'attente dépasse largement la cible de 10 ...

durée Hier 18h00

Journée Zéro discrimination : Maxime Roy de LGBTQ2+ en parle

En 2024, ONUSIDA célèbre le 10e anniversaire de la Journée Zéro discrimination, dont le thème est cette année Protégez la santé c'est protéger les droits humains. Néomédia s'est entretenu  avec Maxime Roy, intervenant et coordonnateur chez LBGTQ2+ Vaudreuil-Soulanges, pour savoir comment l'organisme régional s'identifie à cette journée. Comme le ...

29 février 2024

Un projet d'habitations abordables suspendu à Les Coteaux

Alors que le Québec et Vaudreuil-Soulanges ne fait pas exception, vit une crise du logement sans précédent, la Municipalité de Les Coteaux met sur la glace la phase deux d'un projet de construction de 112 unités dont la livraison était prévue pour l'automne 2024. La Municipalité explique ce revirement de situation par le fait que ces nouvelles ...