Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Chaque année, 400 000$ sont réinvestis dans la communauté grâce à 16 organismes bénéficiaires

Cinq organismes du Suroît soutenus par Vision Sport-Jeunesse et Bingo Valleyfield

durée 18h00
30 août 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le Bingo Valleyfield a fait des heureux plus tôt aujourd’hui. Cinq organismes basés dans la région du Suroît ont reçu des chèques émanant des profits recueillis lors de cette activité qui prend place tous les soirs au Centre civique.

Au quotidien, ce sont 16 organismes qui bénéficient des bénéfices du Bingo Valleyfield. Parmi ces causes, on retrouve Vision Sport-Jeunesse du Suroît, une jeune cause qui a pris naissance en même que s’est officialisé la vente des trois arénas de Salaberry-de-Valleyfield à la Ville.

« Avant la transaction, les profits étaient remis aux Centres sportifs de Valleyfield qui en disposaient selon la volonté des dirigeants. Par exemple, la somme finançait des travaux de peinture, de toiture ou pour des réparations diverses. À la vente de ces édifices, il a fallu trouver un plan B pour réinvestir la somme reçue », précise Gaston Morand, membre du conseil d’administration de Vision Sport-Jeunesse du Suroît.

L’une des missions de ce jeune organisme est l’établissement de partenariats avec différents organismes du Suroît pour l’organisation et le développement de diverses activités favorisant le mieux-être et les saines habitudes de vie des jeunes défavorisés de 4 à 17 ans. 

Cinq organismes soutenus

Ce plan B c’est donc le Sapin du petit Bonheur, le Centre multidisciplinaire de la Cité-des-Jeunes, Triathlon Valleyfield, CampiAgile et L’Accueil pour Elle qui en profite. Les représentants de quatre de ces organismes se sont vu remettre, cet après-midi, des chèques d’au moins 10 000$ pour soutenir un de leurs projets.

Avec la somme octroyée au Sapin du petit bonheur, 250 paires d’espadrilles ont pu être achetées chez Barbotine + afin d’être remises aux jeunes issues de familles défavorisées qui fréquentent 15 écoles primaires du Suroît.

Pour sa part, le Centre multidisciplinaire de la Cité-des-Jeunes souhaite mettre sur pied une école de cyclisme. Celle-ci accueillerait les jeunes de la région intéressés à apprendre les rudiments du vélo pendant une semaine. Parmi les notions enseignées, on retrouverait les suivantes : l’équilibre, la trajectoire et la propulsion. ¸

Le montant remis à Triathlon Valleyfield a eu deux utilités. La première a été de permettre d’offrir à des enfants provenant de familles défavorisées la chance de se joindre aux camps estivaux mis en place par l’organisme. La seconde a été de financer l’achat d’équipements pour ces camps (vélos et casques) afin que 25 d’entre eux puissent participer à cette initiative et passer un bel été.

De son côté, CampiAgile va financer une partie des coûts liés à des travaux majeurs (toiture, ventilation et isolation) qui ont lieu dans ses locaux au cours des derniers mois.

Quant à l’Accueil pour Elle, il n’a pas été possible de connaître comment sera réinvesti ce don puisque l’organisme n’était pas représenté lors de la remise des sommes.

Dépôt des projets dès cet automne

Pour cette première remise de fonds, cinq organismes ont été retenus. Mais les intéressés pourront déposer un projet dès les prochaines semaines.

« Pour le faire, il faut acheminer le descriptif du projet au [email protected] au cours de l’automne pour fin d’analyse au début de l’hiver. Les projets retenus devront faire l’objet d’une approbation de la Régie des alcools, des courses et des jeux avant le début du printemps. Le financement sera octroyé le 1er juin de chaque année pour soutenir des projets qui s’échelonneront sur un an, deux ans ou trois ans », conclut M. Morand.

Notons que le processus est ouvert à tous les OBNL dont la mission correspond à celle de Vision Sport-Jeunesse. Pour pouvoir y participer, le dépositaire doit être établi dans le Suroît (Beauharnois-Salaberry et Vaudreuil-Soulanges) et déposer un projet dont le financement n’est pas assuré par des apports financiers autres.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Projet de garderie compromis à Pincourt

Alors que des centaines de parents de la région peinent à trouver des places en garderie pour leurs enfants, un groupe de citoyens de Pincourt s’opposent vivement à l’implantation d’une installation subventionnée sur le territoire. « Je ne comprends pas comment des citoyens peuvent s’opposer à un tel projet. C’est à n’y rien comprendre », confie ...

COVID-19 : vaste étude auprès des jeunes Canadiens

La plus vaste étude jamais réalisée pour mesurer la séroprévalence de la COVID−19 chez les enfants et les jeunes au Canada sera pilotée à partir de Montréal. Annoncée jeudi, l’étude CURNLS vise à mieux comprendre les taux d’infection chez les enfants et les adolescents canadiens, un aspect qui demeure mal compris puisque la vaste majorité des cas ...

La TCA-VS souligne la Journée internationale des âinés

Quelque 200 aînés de la région ont eu droit à un dîner-spectacle, le 30 septembre dernier, dans le cadre de la Journée internationale des aînés, qui se tenait le 1er octobre. Sur les rythmes de Carl Gauthier, les convives ont pu danser et s’amuser. Organisé par les membres de la Table de concertation des aînés de Vaudreuil-Soulanges (TCA-VS), ...