Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

COMQUAT

Un beau succès pour la première édition du projet « Cet été, je pratique mon français»

durée 12h00
11 août 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Grâce à l’organisme COMQUAT et au soutien de nombreux partenaires financiers, huit jeunes âgés entre 16 et 24 ans issus de l’immigration mais qui résident dans Vaudreuil-Soulanges, ont pu continuer de parler le français cet été.

Fondé il a maintenant plus de 30 ans, COMQAUT offre des services d'alphabétisation et aide les citoyens de la région à acquérir ou améliorer leurs connaissances en lecture, écriture et en expression orale. 

Ce mercredi, le 10 août, l'organisme avait convié les participants au projet « Cet été, je pratique mon français» qui a pris place dans la région au cours des dernières semaines. « Pour la première fois depuis sa création, COMQUAT était ouvert pendant la présente saison estivale grâce à la tenue de ce projet. C'est la première édition, mais nous espérons vraiment pouvoir répéter l'expérience dans le futur», résumait la directrice générale Sylvie Pelletier. 

Concrètement, le projet « Cet été, je pratique mon français » visait à permettre à des jeunes étudiants du secondaire, du collégial ou du niveau universitaire qui demeurent dans la région de maintenir et de consolider leurs acquis en langue française. Comment? Par le biais de différentes activités qui leur ont permis de découvrir à la fois la région de Vaudreuil-Soulanges, mais aussi d'améliorer leurs notions en langue française. 

« Depuis des années, nous notions que pendant la saison estivale, les jeunes immigrants qui retournaient dans leur famille perdaient leur acquis en français et qu'ils devaient recommencer à zéro ou presque à leur retour au Québec. Nous avons donc mis sur pied ce projet en embauchant deux professeurs afin d'encadrer les participants âgés entre 16 et 24 ans», ajoutait Mme Pelletier. 

Un projet sur six semaines 

Les participants au projet devaient prendre part à trois jours d'apprentissages par semaine pendant six semaines. La première journée était consacrée à la préparation d'une activité. Par exemple, une semaine, le groupe a visité l'Écomuseum de Sainte-Anne-de-Bellevue. Chaque participant a préparé, en français, une recherche sur un des animaux que l'on retrouvent sur place. Lors de leur visite sur les lieux, à la vue de cet animal, le participant devait faire une présentation orale sur les résultats de sa recherche en français devant le reste du groupe. 

Les jeunes devaient aussi rédigé un journal de bord, en français, à la suite de chaque sortie. Un montage vidéo a aussi été produit pour que les participants puissent conserver un souvenir de cette expérience. 

Parmi les endroits visités par le groupe dans les dernières semaines, on retrouvait: 

- Parc de la Pointe-du-Moulin;

- Centre nautique de Notre-Dame-de-l'Île-Perrot;

- Atelier paysan;

- Centre communautaire des aînés de Vaudreuil-Soulanges;

- Arbraska;

- Salon de quilles Pincourt;

- Maison Félix-Leclerc;

- Maison Trestler; 

- Écomuseum;

- Théâtre du Crapaud Cornu (Village des Écluses); 

- Centre nautique Pincourt; 

 - Musée de la Pointe-à-Caillères 

« C'était très plaisant d'accompagner le groupe dans ce projet. Tous les participants se sont investis à 100% en participant aux exercices et aux activités dans la bonne humeur et le sourire. Avec ma collègue enseignante Camille, nous avons passé uin bel été», mentionnait Charles-André Thériault, enseignant. 

De leur côté, les participants se sont dits très contents de cette expérience. « J'ai adoré découvrir tous ces endroits situés près d'ici. Avant de participer, je ne savais même pas que ces attraits étaient aussi près de nous. C'est une belle découverte », a lancé Mikhael l'un des participants d'origine Mexicaine. 

Notons que les coûts liés à l'admission des participants aux activités ont pu être défrayés en entier par COMQUAT qui a reçu de différents partenaires d'affaires du milieu. 

Au cours de la soirée d'hier, chaque participant a reçu un sac cadeau contenant le logiciel Antidote, offert par la Ville de Vaudreuil-Dorion et la Société Saint-Jean-Baptiste, un certificat de réussite du programme, une affiche souvenir et un livre sélectionné par l'équipe de la Librairie Boyer en fonction de leurs intérêts. 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


1 octobre 2022

La nature pour aider les jeunes cyberdépendants

Des experts constatent une hausse de la cyberdépendance chez les jeunes Québécois depuis quelques années, un phénomène qui aurait été en partie encouragé par la pandémie et le confinement, mais qui ne lui serait pas entièrement attribuable. Le Grand Chemin, un organisme sans but lucratif dont les services gratuits s’adressent aux adolescents de ...

1 octobre 2022

Des ateliers pour les 50 ans et plus cet automne

Le Centre de formation en français COMQUAT et l’organisme La Magie des mots proposent aux 50 ans et plus demeurant dans Vaudreuil-Soulanges la formation Alpha 50+. Ces ateliers gratuits ont pour but de permettre aux participants de maintenir et développer leurs connaissances en littératie tout en se familiarisant avec la technologie numérique ...

30 septembre 2022

« La réconciliation, c’est vraiment important pour notre culture et nos traditions »

En cette Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, Néomédia vous invite à découvrir ou redécouvrir le conseiller municipal de Rigaud qui est membre de la Nation Mi’kmaq, et métis, Archie Martin.  Originaire du Nouveau-Brunswick, Archie Martin a été témoin et même victime des tentatives d’effacement de ses origines, mais aussi de la ...