Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une naissance hors de l'ordinaire

Un papa accouche sa femme, guidé par une RMU, au... téléphone!

durée 18h00
4 juillet 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Onze minutes. C’est tout ce qu’il a fallu à Francis Ranger, un citoyen de Saint-Zotique, pour accoucher sa conjointe, le tout, en étant guidé au téléphone par une répartitrice médicale d'urgence (RMU) du Groupe Alerte Santé.

« J’ai appelé le 911 à 1h du matin et à 1h11, je tenais ma fille dans mes bras », confie à Néomédia, le papa. C’est dans la nuit du 29 juin que la fillette, visiblement impatiente de rencontrer ses parents et sa grande soeur de deux ans son aînée, est née, et ce, avant l’arrivée des paramédics.

« J’avais des contractions depuis un bon moment déjà, mais je savais que je ne pouvais pas attendre plus longtemps. Nous avons appelé ma belle-mère pour qu’elle vienne s’occuper de notre plus grande, mais elle n’a pas eu le temps d’arriver. Nous avons appelé le 911 et c’est avec la répartitrice, au téléphone que Francis m’a accouché », ajoute Roxanne Castonguay.

« Quand Roxanne a crevé ses eaux, je savais que les paramédics n’allaient pas arriver en temps et que je devais l’accoucher moi-même. C’est définitivement le plus gros rush d’adrénaline que j’ai eu de ma vie. Heureusement que Victoria (NDLR: Victoria Bouquet, répartitrice médicale d’urgence chez Groupe Alerte Santé) était calme, posée et rassurante. À un certain moment, mon cerveau a fait abstraction des cris et de ce qui se passait autour et tout ce que j’entendais, c’était la voix de Victoria qui me guidait étape par étape », poursuit celui qui est électro-mécanicien de métier.

« Honnêtement, je ne sais pas comment on aurait fait sans Victoria », ajoute la maman de Maxime, 2 ans et Agathe, 5 jours.

À l’arrivée des paramédics, il ne restait qu’à couper le cordon ombilical. Comme le veut la tradition, la tâche est revenue au papa qui venait sans doute de vivre la plus intense expérience de sa vie.

Des travailleurs dans l’ombre

Peu connus, les répartiteurs médical d’urgence (RMU) sont, en quelque sorte, des intervenants de première ligne. « Quand un citoyen appelle le 911, et que son urgence nécessite l’intervention ou le déploiement des paramédics, c’est vers nos équipes qu’est redirigé l’appel. Le Groupe Alerte Santé est un centre de répartition d’urgence pour l’ensemble de la Montérégie », explique Benoit Racine, directeur du support opérationnel et relations des partenaires, chez Groupe Alerte Santé.

« Ce sont vraiment des travailleurs dans l’ombre et je trouve qu’on ne les met pas de l’avant assez souvent. Sans l’aide de Victoria, on ne sait pas comment se serait terminé l’accouchement. Elle a été d’un calme extraordinaire, et tellement rassurante. Nous lui en serons éternellement reconnaissants », de dire Francis Ranger.

ll faut dire, que si les appels pour des femmes en début de travail sont fréquents, assister, par téléphone un père ou un patient pour un accouchement complet est plutôt rare. « Ce n’est effectivement pas le genre d’intervention que l’on fait régulièrement. C’est toujours excitant quand ça arrive », ajoute M. Racine.

Outre l’assurance de la jeune RMU de 26 ans, ce qui a marqué le plus Roxanne Castonguay et Francis Ranger, est le fait que Victoria Bouquet pratique ce métier depuis à peine trois mois.

« Nous étions impressionnés par son calme et son assurance, mais quand nous avons appris qu’elle est encore nouvelle dans le métier, notre admiration a doublé », souligne Roxanne Castonguay.

« Quand j’ai eu l’appel de M. Ranger, j’avoue que j’étais stressée. Ce n’est pas tous les jours que nous avons ce type d’intervention. Rapidement, je me suis dit que si les parents avaient composé le 911, c’est sans doute parce que nous étions leur dernier recours et qu’ils comptaient sur moi. Il n’y avait pas de place pour le stress. Je devais garder mon calme et les rassurer », explique Victoria Bouquet.

Tout en gardant son sang-froid, Victoria a suivi chacune des étapes du protocole sans savoir ce qui allait arriver par la suite. « Lors de notre formation, on apprend le protocole, mais les chances que l’on doive le suivre au complet sont rares. Je posais mes questions sans même savoir quelle serait la prochaine. Mes collègues étaient sur le bord de leurs chaises, tout aussi excités que moi de vivre un tel moment », ajoute la RMU.

Victoria rencontre Agathe

Ce lundi, sous la lentille de Néomédia, Victoria Bouquet a eu la chance de rencontrer la petite Agathe, sa soeur et ses parents. « C’était hyper important pour nous de rencontrer Victoria et de la remercier en personne. Sans elle, je ne sais pas ce que nous aurions fait », souligne la maman.

De son côté, Victoria Bouquet s’est dite fort touchée par cette rencontre. « C’est très rare que l’on reçoive des nouvelles des gens après nos interventions. On connait rarement le dénouement de leur histoire. On fait notre travail et on passe au prochain appel. Je suis vraiment touchée de rencontrer la famille. C’est toujours agréable de savoir que notre travail est reconnu et qu’il a changé une vie ».

« Considérant qu’elle est nouvelle dans le métier, je suis très impressionné par le travail de Victoria. Elle a fait preuve d’un calme extraordinaire. C’est tout à son honneur. Elle a été d’un professionnalisme remarquable », conclut Benoit Racine du Groupe Alerte Santé.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 août 2022

Sondage : avez-vous hâte d'être à la rentrée scolaire ?

Comme tous les ans, après les vacances de la construction, c'est le doux parfum de la rentrée scolaire qui s'en vient. Avez-vous hâte ? Les listes de fournitures scolaires, les bus scolaires, les embouteillages, le retour au travail mais aussi... les 5 à 7, un peu de calme à la maison, le retour de vos émissions TV préférées. La rentrée s'en ...

13 août 2022

"Je reviendrai à Montréal"... pas si sûr !

Suite à la recrudescence de crimes par armes à feu dans la métropole, nous vous demandions si désormais, vous y réfléchissiez à deux fois, avant de vous rendre à Montréal. Et de toutes évidences, vous vous sentez bien mieux par ici ! Il faut avouer que les événements de la semaine, où dans la nuit de mercredi à jeudi, un jeune homme a perdu la ...

12 août 2022

Rencontre avec Cadence, une petite fille comme les autres!

C’est alors qu’elle est enceinte de 12 semaines qu’Amy Ryan-Hamilton, enseignante à la Commission scolaire Lester-B. Pearson apprend que la petite fille qu’elle attend sera handicapée de son avant-bras gauche. Dès lors la maman s’est donnée pour mission de normaliser les différences et combattre les préjugés. La petite Cadence, âgée de presque 5 ...