Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Exclusif

Les premiers répondants de Sainte-Marthe obtiennent une nouvelle certification

durée 18h00
28 juin 2022
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Les citoyens de Sainte-Marthe peuvent depuis ce lundi, bénéficier d’un service d’urgence optimisé alors les vingt membres du Service du service de sécurité incendie municipal ont tous été certifiés, Premiers répondant, niveau 3 (PR3).

Plus haute certification, le niveau 3 permet aux premiers répondants d’intervenir sur tous les appels d’urgence, simultanément avec les services ambulanciers. « Cette nouvelle est rassurante pour nos citoyens », indique Patrice Lavergne, directeur du service de sécurité incendie et du service des premiers répondants de la municipalité. Monsieur Lavergne est d'ailleurs celui qui avait proposé à l'époque la mise en place de ce service à Sainte-Marthe et qui avait obtenu l'engagement de sa brigade d'incendie et l'assentiment du conseil municipal.

Un besoin sur le territoire

Au cours des dernières années, le directeur du service, monsieur Lavergne, a constaté à quelques occasions que des citoyens aient appelé le 9-1-1 pour une urgence médicale, mais selon le protocole du niveau de service PR2, la centrale 9-1-1 ne les a pas fait intervenir malgré les attentes des citoyens dans le besoin. « Les répartiteurs du 9-1-1 ne sont pas à blâmer, ils appliquent un protocole précis lié au niveau de service offert », rappelle-t-il.

Le manque d’ambulances sur le territoire, comme partout ailleurs, fait en sorte que le temps de réponse peut-être beaucoup plus long. « Normalement, les premiers répondants ne sont pas appelés si une ambulance se trouve dans un rayon de 7 kilomètres; ce qui est plutôt rare à Sainte-Marthe. Nous avons d’ailleurs eu beaucoup d’appels de citoyens dénonçant la situation. Parce que nous n’avions que le niveau deux, il y a eu des appels sur lesquels nous n’avons pas été appelés, même si nous étions tout près », ajoute le directeur.

Des membres de sa brigade ont fait le même constat et c'est alors que ces derniers ont proposé à leur directeur d'accroître leurs compétences et leurs disponibilités pour offrir un service plus complet à la population marthéenne.

Après avoir validé l'intérêt général de l'ensemble de l'équipe, le projet a été proposé aux élus par la voix du conseiller de l'époque, monsieur Carl Verreault, lui-même, membre de la brigade incendie de Sainte-Marthe. Le conseil municipal y a vu une opportunité d'accroître les services de premières importances offerts aux citoyens.

Plus d’appels

Le service de premiers répondants de Sainte-Marthe existe depuis 2017 et bénéficiait jusqu'à ce jour, de la certification de niveau 2. Ce sont en moyenne 20 à 25 appels sur lesquels intervient ce service annuellement. Des appels qui leur sont redirigés par le 9-1-1 à partir des critères associés au niveau de certification PR2.

En élargissant le niveau des interventions à celui de la certification PR3 et selon les données du MSSS, le service s'attend dorénavant à répondre de 50 à 75 appels chaque année.

« C’est d'autant plus de gens qui auraient bénéficié du service dans des moments où ils se retrouvent dépourvus, dans une situation inhabituelle et angoissante », de mentionner le maire François Pleau qui souligne par ailleurs le sens de l'engagement exceptionnel des membres de la brigade. Il poursuit en rappelant que « lorsqu'une personne compose le 9-1-1, ce qu'elle souhaite, c'est que le plus rapidement possible des ressources compétentes et adéquatement formées se présentent le plus rapidement possible. Notre équipe fait maintenant tout ce qu'elle peut pour offrir cela et il faut les remercier ».

Même si ce n'est qu'une minorité de municipalités qui bénéficient d'un service de premiers répondants, parmi celles-ci, le niveau PR2 est le plus couramment offert par les municipalités, mêmes parmi les plus grandes, et exige une formation de base de 32 heures. Le passage au niveau PR3, nécessite pour sa part 60 heures de formation, donc 28 heures supplémentaires.

En ce qui concerne la formation de maintien des compétences, elle est de 12 heures annuellement pour le niveau 3, versus 8 heures pour le niveau 2.

« Que mon équipe de premiers répondants s'engage ainsi volontairement pour pouvoir offrir un meilleur service à notre population me rend particulièrement fier. L'équipe avait hâte à la mise en service du PR3 et c'est maintenant chose faite! Si parmi nos citoyens et citoyennes certains veulent eux aussi s'engager dans le service et faire partie de la prochaine cohorte de formation, je serai heureux de prendre leurs noms », conclut avec enthousiasme Patrice Lavergne.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


14 août 2022

Sondage : avez-vous hâte d'être à la rentrée scolaire ?

Comme tous les ans, après les vacances de la construction, c'est le doux parfum de la rentrée scolaire qui s'en vient. Avez-vous hâte ? Les listes de fournitures scolaires, les bus scolaires, les embouteillages, le retour au travail mais aussi... les 5 à 7, un peu de calme à la maison, le retour de vos émissions TV préférées. La rentrée s'en ...

13 août 2022

"Je reviendrai à Montréal"... pas si sûr !

Suite à la recrudescence de crimes par armes à feu dans la métropole, nous vous demandions si désormais, vous y réfléchissiez à deux fois, avant de vous rendre à Montréal. Et de toutes évidences, vous vous sentez bien mieux par ici ! Il faut avouer que les événements de la semaine, où dans la nuit de mercredi à jeudi, un jeune homme a perdu la ...

12 août 2022

Rencontre avec Cadence, une petite fille comme les autres!

C’est alors qu’elle est enceinte de 12 semaines qu’Amy Ryan-Hamilton, enseignante à la Commission scolaire Lester-B. Pearson apprend que la petite fille qu’elle attend sera handicapée de son avant-bras gauche. Dès lors la maman s’est donnée pour mission de normaliser les différences et combattre les préjugés. La petite Cadence, âgée de presque 5 ...