Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Quatre saisons

Quand la Sûreté du Québec sort des sentiers battus

durée 05h00
5 novembre 2021
Benjamin Richer
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Benjamin Richer, Journaliste

À bord de leurs quads, des agents de la Sûreté du Québec (SQ) patrouillent des sentiers de Sainte-Marthe un dimanche après-midi. Ces derniers sillonnent le territoire de Vaudreuil-Soulanges été comme hiver et sont spécialement formés à cet usage.

En tout, ils sont 13 à circuler dans les secteurs de Vaudreuil-Soulanges et de Salaberry-de-Valleyfield. À l’échelle du Québec, ce ne sont pas moins de 450 patrouilleurs qui sont formés quadistes.

Que ce soit pour contrôler la vitesse, les conditions de conduire des amateurs de véhicules tout terrain, faire des vérifications ou encore de la sensibilisation, notamment sur les risques de collisions, ces agents sont appelés à intervenir dans plusieurs contextes.

« Les patrouilleurs quadistes peuvent parfois circuler à l’extérieur des sentiers afin de s’assurer du respect de la signalisation ou bien lors d’opérations spéciales comme lors de la saisie de cannabis par exemple », explique Valérie Beauchamps, agente d’information pour la SQ.

Chaque région du Québec connait ses propres problématiques. « Selon les demandes de l’organisation ou des problématiques soulevées par les citoyens, le responsable de chaque unité planifie des patrouilles sur son territoire », ajoute Mme Beauchamps.

Dans Vaudreuil-Soulanges, ils empruntent par exemple des sentiers à partir du traversier Pointe-Fortune-Carillon jusqu’à Sainte-Marthe en passant par Rigaud et Très-Saint-Rédempteur.

Les patrouilleurs sont également présents du côté de Saint-Clet et de Saint-Lazare, qui comportent plusieurs sentiers achalandés.

Les agents de surveillance de la fédération québécoise des clubs quads (FQCQ) sont aussi mis à contribution pour aider les agents lors de diverses interventions.

Spécialisation

La formation est divisée en deux parties. La première consiste en un volet mécanique, où les différentes composantes et méthodes d’entretien sont montrées.  

La deuxième se concentre sur la conduite. « Ils doivent être en mesure de se déplacer dans des conditions hors sentier et développer des habiletés pour faire face à des situations complexes », spécifie Valérie Beauchamps.

Des manœuvres pour éviter l’enlisement dans la boue ou s’en dégager sont entre autres enseignées. Les exercices sont pratiqués en sentier et en dehors, sur terrain plat et en pente, ainsi qu'à la noirceur.

Les patrouilleurs sont également formés à utiliser des techniques de patrouilles sécuritaires, pour les interceptions et l’utilisation des équipements et signaux.

« La formation vise à uniformiser les pratiques d’utilisation des quads de la Sûreté lors des patrouilles de sentiers et lors des interventions hors sentier », indique-t-elle.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Hydro-Québec au cœur d'importants travaux dès ce vendredi à Saint-Lazare

La Société d'État Hydro-Québec annonce la tenue d’importants travaux au cœur de Saint-Lazare aux fins de convertir, à l’électricité, la station de surpression de l’entreprise TC Énergie située aux Cèdres. Cela permettra notamment d’éliminer 48 000 tonnes de GES par année dans la MRC de Vaudreuil‑Soulanges. Pour ce faire, la station à Les Cèdres ...

Mise en garde pour les citoyens de Pincourt en lien avec du colportage non autorisé

La Ville de Pincourt invite ses citoyens à la prudence et à la vigilance en raison de la présence de colporteurs non autorisés sur son territoire.  Depuis quelques semaines, des individus se présentent aux portes des citoyens en s'identifiant comme des représentants d'une entreprise d'économie énergétique. Ils demandent à inspecter le grenier et ...

durée Hier 11h00

Plus de 288 000 patients sont maintenant inscrits à un groupe de médecins au Québec

La nouvelle stratégie du gouvernement du Québec, en partenariat avec la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), pour donner aux Québécois un accès plus facile aux médecins de famille semble porter ses fruits. En deux mois, 288 709 Québécois de plus se sont inscrits à un groupe de médecins, une initiative qui doit à terme ...