Nous joindre
X
Rechercher
Publicité
Présenté par

Encore des travaux sans autorisation qui dérangent

Sablière Deguire: Rivière-Beaudette demande l’arrêt des opérations

durée 12h53
15 mai 2021
Jessica Brisson
durée

Temps de lecture   :  

4 minutes

Par Jessica Brisson, Éditrice adjointe

Exploitation d’une sablière sans permis, travaux à proximité des résidences, agrandissement illégal, entreposage de matières dangereuses, la Sablière Deguire de Rivière-Beaudette risque de se retrouver dans l’eau chaude si elle ne se conforme pas à la réglementation.

Exploitée depuis 2018 par les frères Jean-Etienne et Pierre-Olivier Limoges, la Sablière Deguire opère sans autorisations quelconques depuis les années 1990. Pierre-Olivier Limoges est également le propriétaire des Fermes Jules-Édouard inc., de Sainte-Marthe, dont le dossier est actuellement judiciarisé en raison de coupe à blanc et de travaux de remblaiement, sans autorisation, sur une terre du chemin Saint-Guillaume.

Selon le Rapport d’inspection émis le 20 novembre 2020 par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MELCC) et dont Néomédia a eu copie, il est possible d’apprendre qu’en 1996, un inspecteur du MELCC avait produit un rapport stipulant l’exploitation d’une sablière sans permis. Une demande de certificat d’autorisation avait, à ce moment, été faite, puis abandonnée peu de temps après.

Le document daté de 2020, le propriétaire, M. Deguire, confirme avoir poursuivi l’exploitation de la sablière sans en avoir les autorisations, puisqu’il « exploite en droit acquis ». Or, le terrain ne jouit d’aucun droit acquis, selon le MELCC. 

Lors de son passage, l’inspectrice attitrée au dossier a constaté la présence de cubitainers contenant de l’huile usée et neuve, des déchets et des amas de bois brûlé. 

Des travaux qui dérangent

Le même document daté de 2020 indique que des images aériennes permettent de constater que la Sablière a connu des agrandissements, dans les dernières années. « Puisque cette sablière est assujettie à l’obtention d’un certificat d’autorisation, l’agrandissement de cette sablière s’est fait à l’encontre de la Loi sur la qualité de l’Environnement ainsi que le Règlement sur les Carrières et Sablières (RCS) », pouvons-nous y lire. 

Par conséquent, les limites de la sablière se sont considérablement rapprochées des résidences environnantes. Dans son rapport, l’inspectrice indique que contrairement à la réglementation, les limites de la sablière sont à moins de 10 mètres des résidences « ce qui constitue un manquement à l’article 19 du RCS ».

Sur invitation d’une propriétaire grandement affectée par la situation, Néomédia s’est rendu sur les lieux et a été à même de constater qu’effectivement, les travaux sont exécutés très près des résidences. 

« Nous avons acheté notre maison en 2020. Nous savions qu’il y avait la sablière, mais puisqu’il y avait environ 150 mètres d’arbre entre notre terrain et la sablière, ça ne nous dérangeait pas. Peu de temps avant le déménagement, les arbres ont été coupés », déplore la propriétaire qui a préféré conserver l’anonymat.

La propriétaire indique aussi être hautement incommodée par les travaux qui se font à toutes heures du jour et de la nuit. « Ils creusent à proximité de nos maisons et leur machinerie lourde coule très près de nos puits qui pourrait être contaminé à la longue. Ça c’est sans parler du bruit et de la circulation des camions lourds », poursuit-elle. 

Concernant la circulation, le maire de la Municipalité, Patrick Bousez confirmait à Néomédia qu’une impressionnante procession de camion, transportant divers matériaux, dont du sable, de la roche, du ciment et du béton, a traversé le Village dans les dernières semaines. « Ils venaient vider leur camion ici pour faire du remblaiement », a-t-il indiqué.

La Ville interpellée

La Municipalité de Rivière-Beaudette a été amenée à intervenir dans le dossier suite à de nombreuses plaintes venant des citoyens. D’ailleurs, une demande de cessation des travaux a été déposée, toutefois, comme l’a constaté Néomédia, les opérations se poursuivent sur le terrain de la Sablière.

L’inspecteur municipal de Rivière-Beaudette, Pierre-Luc Paquet, s’est rendu sur place pour constater les faits. « Le terrain est zoné résidentiel, le propriétaire n’a pas le droit d’y exploiter une sablière et aucun permis n’a été délivré ni de la Municipalité ni du ministère. De plus, le ministère de l’Environnement nous a confirmé qu’il n’y a aucun droit acquis », indique l’inspecteur.

Ceci étant dit, selon M. Paquet, bien que le règlement municipal interdit l’exploitation d’une sablière, le propriétaire des lieux peut toujours déposer une demande d’autorisation au ministère et celle-ci pourrait être accordée, sans égard à la règlementation municipal. 

« Nous n’avons jamais eu de problème avec les entrepreneurs locaux. Je dois toutefois avouer que ça a changé récemment avec cette situation. Loin de nous l’idée d’empêcher les entrepeneurs d’ici d’exploiter des entreprises, il faut toutefois que cela se fasse dans le respect de la réglementation », déplore le maire en ajoutant que le dossier sera assurément amené devant la justice. 

À lire également

Travaux illégaux à Sainte-Marthe: la Municipalité entame des procédures judiciaires 

La Cour donne raison à la Municipalité de Sainte-Marthe

Coupe à blanc à Sainte-Marthe: le propriétaire s’explique  

Sainte-Marthe: Plus de 80 000$ pour réparer 125 mètres de route

commentairesCommentaires

2

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • P
    Paul
    temps Il y a 2 ans
    Sa chiale mais sa déménage quand même a coter d’une entreprise
  • N
    Nic
    temps Il y a 2 ans
    Saisie sur son balcon toute la journée à me filmer vraiment rien à faire du monde qui arrive et par de son domicile toute la journée tout sa est suspicieux

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Arianne Lajoie: passionnée du domaine de la construction et du travail manuel

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes qui se tient ce vendredi 8 mars, Néomédia a décidé de mettre en lumière des membres de la gent féminine qui se démarquent au quotidien. Que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, ces femmes méritent d’être propulsées sous les projecteurs à l’aube de cette journée ...

Santé : La rougeole est de retour

Alors que plusieurs pays connaissent actuellement une hausse du nombre de cas de rougeole, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) lance un appel à la vigilance. Quelques cas de rougeole ont d'ailleurs été confirmés au cours des dernières semaines au Québec et ils n'étaient pas nécessairement liés à un retour de voyage. Dans un ...

Trois collectes de sang à venir dans Vaudreuil-Soulanges d'ici le 14 mars

L'organisme Héma-Québec sera de passage dans la région de Vaudreuil-Soulanges à quelques reprises au cours des prochaines semaines pour y tenir des collectes de sang. Les intéressés à y prendre part peuvent d'ores et déjà prendre rendez-vous pour faire un don.  Voici les collectes à venir:  Saint-Lazare:  Date: Lundi 11 mars de 13h à ...