Publicité

20 octobre 2020 - 11:00 | Mis à jour : 21 octobre 2020 - 14:21

Mise en service le 10 octobre dernier

Gyrophare vert: des balises claires pour son utilisation?

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le 10 octobre dernier marquait une date importante pour le pompier à temps partiel de Rivière-Beaudette, Jean-Guy Poulin. Après avoir milité des années pour l’utilisation du gyrophare vert, dispositif accroché au rétroviseur central d’un véhicule, c’est à cette date que ce projet passait de l’abstrait au concret. 

Le gouvernement du Québec a donné son assentiment à l’utilisation du gyrophare vert par les pompiers à temps partiel plus tôt cet été. Rappelons que plusieurs mois de projet-pilote ont été nécessaires pour que les autorités gouvernementales prennent cette décision. 

Mais qu’en est-il à Rivière-Beaudette, Saint-Polycarpe et Saint-Clet qui partagent le même service incendie et compte près de 70 pompiers à temps partiel? Est-ce que ce dispositif obtiendra le feu vert des élus de ces localités et pourra être partie prenante de la vie des pompiers à temps partiel? 

« Nous attendons les directives de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) avant de statuer sur son utilisation ou non sur nos territoires. C’est certain que c’est un bel outil pour les pompiers à temps partiel, mais nous avons des inquiétudes quant à son utilisation. On ne voudrait pas que le dispositif soit mal utilisé », indique le maire de Rivière-Beaudette, Patrick Bousez. 

Selon des informations obtenues par Néomédia, l’utilisation du gyrophare vert sera encadrée de balises claires. Par exemple, les pompiers à temps partiel qui souhaitent l’utiliser devront obtenir l’accord du Service incendie qui les emploie, mais aussi du conseil municipal. Fait important: le pompier détenteur d’un gyrophare vert devra avoir un dossier de conduite irréprochable. 

« On ne voudrait pas se retrouver avec des Gilles Villeneuve sur nos routes ou que ce dispositif soit utilisé par des amateurs de vitesse. S’il est adopté sur nos territoires, il faudra faire beaucoup de sensibilisation auprès de nos employés, mais aussi des usagers de la route », ajoute-t-il. 

Encore quelques étapes légales à franchir

De son côté, le relationniste auprès des médias et gestionnaire de communauté de la SAAQ, Gino Desrosiers précise qu'il reste encore quelques étapes à franchir dans le dossier du gyrophare vert. 

La date du 10 octobre dernier était le dernier jour du délai de 45 jours pour présenter des commentaires quant au projet de règlement qui a pris fin le 26 août dernier. 

À partir de cette date , le gouvernement peut, selon les commentaires reçus, modifier le règlement et ensuite l’édicter par un décret (ou l’édicter sans le modifier s’il n’y a pas lieu de le faire). Après le décret, le règlement devra à nouveau être publié dans la Gazette officielle  du Québec. Ensuite, le règlement entrera en vigueur le 15e jour qui suit cette publication (selon les articles 15 et 17 de la Loi sur les règlements).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Un pompier volontaire devra avoir une classe 4 de la SAAQ et la SAAQ devra s'assurer que les gyrophares verts soient entourés d'une règlementation encadrée n'autorisant que les municipalités ayant recours aux pompiers volontaires de pouvoir l'obtenir et que ces derniers soient munis de numéros de séries retraçables par la SAAQ.

    Alain Lapointe - 2020-10-20 20:01
  • Je me demande si les premiers répondants (service médical d'urgence) qui ne font pas partie d'un service d'incendie, mais qu'il doivent quand même chercher le véhicule d'urgence à la caserne, peuvent bénéficier du gyrophare vert ???

    Luc - 2020-10-21 21:03