Publicité

16 octobre 2020 - 07:00

Pandémie

Pas de couvre-feu prévu à court terme selon le premier ministre

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Contrairement à la France, le premier ministre François Legault a confirmé, ce jeudi, que l'idée d'imposer un couvre-feu ne figurait pas dans les cartons des autorités, du moins, à court terme.

Questionné sur la mise en place d’un éventuel couvre-feu pour la population du Québec, comme c’est actuellement le cas en France, le premier ministre s’est fait rassurant. « Ce n’est pas parmi les options que nous étudions actuellement, je tiens à être clair. À court terme, ce n’est pas une solution qui sera mise en application chez nous », a-t-il ajouté. 

Par contre, M. Legault a fait preuve de transparence en admettant que certaines mesures en place actuellement pourraient demeurer après le 28 octobre.

Et qu’en est-il de Noël?

« Pour le moment, c’est beaucoup trop tôt pour se prononcer. Est-ce qu’on pourra se réunir à six ou dix dans une résidence? Impossible de le dire, mais c’est certain qu’on peut oublier les rassemblements de 100 ou 200 personnes comme des partys de bureau. C’est à proscrire », a-t-il confié. 

Il a aussi martelé avec le Directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda à plusieurs reprises qu’un confinement tel que le Québec l’a connu en mars dernier est hors de question. « Ce n’est pas dans les plans et ce n’est pas notre objectif. Les mesures mises en place dans les derniers jours permettent de maintenir le nombre de cas quotidien sous la barre du 1000, ce qui est très satisfaisant pour préserver notre système de santé », a lancé le professionnel de la santé. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.