Publicité

2 juin 2020 - 14:56

En raison de son état de dégradation avancée

Une maison plus que centenaire pourrait être démolie à Hudson

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une maison plus que centenaire, construite en 1856, pourrait très bientôt disparaître du paysage de Hudson. En raison de son état de dégradation avancée, le propriétaire du 498 rue Main songe à faire démolir celle-ci, une action pour laquelle les citoyens seront consultés prochainement. 

« Ce serait triste de la démolir, car le conseil a un plan pour le centre-ville de Hudson afin de sauvegarder son charme rural. Mais un rapport réalisé par un expert indépendant engagé par le propriétaire fait état d’une dégradation avancée du bâtiment. C’est dangereux d’y résider selon le document », explique le maire Jamie Nichols. 

Le premier magistrat affirme que le rapport dresse un bon portait de l’état actuel de la maison plus que centenaire. Selon le document, l’endroit aurait des problèmes structuraux importants, en plus de noter la présence très importante de moisissures sur place. Le balcon sera aussi dangereux, notamment en raison de bois pourri qui s’y trouverait. 

Rappelons que la confection d’un rapport d’inspection est essentielle pour obtenir un permis de démolition. Une fois cette étape franchie, le comité de démolition de la municipalité se penchera sur la question. Sa principale tâche sera de déterminer si la maison répond aux critères établis par la Ville de Hudson en ce qui a trait à la démolition. 

« Les citoyens auront aussi 15 jours pour nous donner leurs opinions sur le sujet et ces argumentations seront prises en compte par le comité de démolition. Celui-ci devra aussi déterminer quel sera la suite des choses dans ce dossier », ajoute-t-il en confiant que pour le moment, aucun plan n'est établi quant à ce qui pourrait prendre place à l'emplacement actuel de la résidence. 

Intégrité patrimoniale brisée 

Mais pourquoi ne pas conserver la résidence qui jouit d’un statut de bâtiment patrimonial? Parce que selon l’inspecteur qui a rédigé le rapport visant à obtenir le permis de démolition, ce statut a été brisé quand des modifications non conformes à ce statut ont été effectuées dans la maison. 

Par exemple, on a remplacé le revêtement d’origine du toit de la maison et de l’auvent de la galerie pour du bardeau d’asphalte. On aurait aussi ajouté un toit à pavillon à la maison, en plus de remplacer les colonnes d’origine pour des piliers en bois. 

L’ajout d’un volume annexe à partir du mur arrière aurait aussi été fait au fil des ans à la maison à toit pavillon carré. 

Quoi qu’il en soit, le dossier devrait être discuté très prochainement au conseil de ville de Hudson. C’est donc un dossier à suivre. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.