Publicité

5 avril 2020 - 15:07

PANDÉMIE- COVID-19

« Je fais confiance au bon jugement des forces de l’ordre pour l’émission de contraventions », François Legault

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Tandis que les policiers ont maintenant le pouvoir de donner des contraventions de 1000$ aux récalcitrants qui ne respectent pas les règles de distanciation sociale et de rassemblements en vigueur, François Legault a réitéré sa confiance aux forces de l’ordre. C’est lors de son point de presse du dimanche 5 avril qu’il est revenu sur le sujet.

Depuis les derniers jours, les agents de la paix peuvent donner des contraventions de 1000$ à toute personne qui ne respectent pas les consignes en application actuellement.

Questionné à propos des récalcitrants à qui sont données les contraventions, M. Legault a précisé ceci. « C’est certain qu’un couple qui respecte les consignes et qui discute avec un autre couple sur le coin d’une rue ne se verra pas remettre une contravention. Je fais confiance au bon jugement des forces des policiers sur le terrain pour émettre des contraventions aux récalcitrants, autant à ceux qui se trouvent en groupe qu’aux autres qui sont à moins de 2 mètres de distance les uns des autres », a-t-il confié.

Il a aussi rappelé les trois règles de base à respecter, soit : 1) sortir qu’en extrême nécessité, 2) se tenir à au moins 2 mètres des autres si on sort, 3) se lavez les mains au moins 20 secondes avec eau et savon dès le retour à la maison.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.