Publicité

1 avril 2020 - 09:18 | Mis à jour : 17:28

PANDÉMIE COVID-19

Le Centre d’action bénévole L’Actuel lance un appel à la générosité des citoyens de la région

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Les demandes de dépannages alimentaires subissent une forte hausse depuis quelques jours et ils continueront d’augmenter dans les prochaines semaines en raison des nombreuses pertes d'emplois dans la région. C’est pourquoi le Centre d’action bénévole L’Actuel lance un appel à la générosité des citoyens de la région.

« Tout va vite. Il a trois semaines, toute l’équipe était en place et nos services fonctionnaient comme d’habitude. Là, nous nous questionnons chaque jour sur comment nous allons continuer nos dépannages alimentaires et nourrissons alors qu’ils sont plus que nécessaires pour une partie de la population qui a des soucis financiers », lance d’emblée Francine Plamondon, la directrice générale de L’Actuel.

L’Actuel reçoit des denrées de Moisson Sud-Ouest, mais pourrait devoir acheter de la nourriture ou des produits d’hygiène pour compléter ses dépannages. De plus, l’organisme doit débourser pour des couches et du lait maternisé pour ses dépannages nourrissons.  

« Comme nous n’acceptons pas de dons de denrées en ce moment et que notre boutique est fermée, les dons en ligne sont ce qu’il y a de plus facile et de plus sécuritaire pour nous aider à nourrir les gens dans le besoin », explique Francine Plamondon.

Une communauté forte

« On sent que la communauté est derrière nous et on reçoit de belles propositions d’aide. D’ailleurs, nos boîtes vocales et de courriel débordent de messages de citoyens souhaitant offrir de leur temps. Même si les gens sont isolés chez eux, il y a un véritable mouvement de solidarité dans la région », conclut la directrice générale. 

Les citoyens sont invités à faire un don en ligne sur la campagne CanaDon de la Fondation L’Actuel : Coronavirus - Dépannages et services aux personnes dans le besoin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Vaudreuil-Soulanges se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Vaudreuil-Soulanges collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.